Institut de l'œil des Laurentides - Ce que le reportage d'Enquête ne dit pas…

BOISBRIAND, QC, le 2 févr. 2017 /CNW Telbec/ - L'Institut de l'œil des Laurentides (IOL) tient à apporter des précisions relativement aux informations qui ressortent d'un extrait du reportage de l'émission Enquête. Au final, grâce à l'efficacité d'IOL, les ententes ont permis de réduire de façon drastique les listes d'attente et le temps de prise en charge des patients, en plus de leur éviter de se faire traiter à l'extérieur de la région où ils demeurent.

Rappelons que les ententes entre 2010 et 2014, négociées, signées et exécutées entre le CSSS de Saint-Jérôme, l'Agence des Laurentides et l'IOL, visaient précisément à éviter une rupture de services pendant les travaux de rénovation au niveau du bloc opératoire et de la clinique externe de l'établissement hospitalier de Saint-Jérôme. Pour une période temporaire, elle confiait à une clinique privée la dispensation de services habituellement assumés par le réseau public, et ce, selon le même niveau de financement. Autrement dit, que les soins étaient offerts dans l'établissement hospitalier ou dans une clinique privée, il en coûtait le même prix au Trésor public.

L'Institut de l'œil des Laurentides est un centre médical spécialisé agréé, à deux reprises, par la plus haute distinction émise par Agrément Canada. En tout temps, les patients de l'Institut ont bénéficié de soins de très haute qualité. Plus encore, l'IOL a rigoureusement respecté les règles en vigueur et les modalités des deux ententes. Prétendre que des ophtalmologistes se sont enrichis indûment relève de la mauvaise foi et constitue une affirmation fallacieuse. En fait, les médecins ont simplement été rémunérés pour des actes médicaux qu'ils ont posés et en fonction d'un volume d'interventions prédéterminé. C'est ce qu'on appelle la rémunération à l'acte. Purement et simplement!

Concernant le montant de 1 375 $ par chirurgie de la cataracte avancé dans le reportage, la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) a déterminé qu'un montant de 325 $ servait à rémunérer le médecin. Pour le reste, le montant de 850 $ (qui est d'ailleurs passé à 650 $ dans la seconde entente) servait à couvrir les infrastructures, les équipements, les frais de fonctionnement, la formation du personnel, etc. Cet argent n'allait pas dans les poches du médecin comme l'affirme et le calcule de façon maladroite et simpliste l'émission Enquête.

Quant au partage des champs d'exercice professionnels dans le domaine de la santé, il s'effectue dans le respect des dispositions de la loi 90. À l'IOL, un ophtalmologiste est un ophtalmologiste, le personnel infirmier intervient uniquement à l'intérieur de son champ de pratique, un technicien s'acquitte des tâches d'un technicien, une réceptionniste accueille les clients et une téléphoniste répond au téléphone.

En terminant, l'IOL ne charge plus de frais accessoires aux patients depuis le 3 janvier dernier, soit bien avant la date butoir du 26 janvier. Fière du chemin parcouru, la clinique entend continuer de servir ses patients et la population des Laurentides avec professionnalisme et rigueur.

 

SOURCE Institut de l'oeil des Laurentides

Pour voir ce communiqué en format HTML, prière d'utiliser l'adresse suivante : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2017/02/c5816.html

Renseignements : Institut de l'œil des Laurentides, 450 419-6345

Profil de l'entreprise

Institut de l'oeil des Laurentides

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.