Informations nutritionnelles dans les restaurants fast-food - Le gouvernement du Québec doit proposer une loi

MONTRÉAL, le 14 août 2014 /CNW Telbec/ - « Nous avons demandé au ministre de la Santé, M. Gaétan Barrette, de travailler à une loi exigeant des chaînes de restauration rapide qu'ils rendent les informations nutritionnelles clairement visibles, et ce au moment où les clients commandent leur repas. Ces informations doivent être indiquées sur les menus ou encore sur le tableau d'affichage. Les clients doivent connaître le nombre de calories ainsi que la teneur en sodium pour faire un choix éclairé », a affirmé Marvin Rotrand, conseiller de Snowdon.

« Nous apprécions les efforts faits par de nombreuses chaînes de restauration rapide, qui par exemple présentent sur leur site web des informations sur le contenu nutritionnel de leurs produits. Toutefois, ce n'est pas suffisant. Les clients ne consultent pas systématiquement les sites web des restaurants et ne disposent pas tous d'un téléphone intelligent pour le faire au moment de commander leur repas. En outre, ce ne sont pas tous les restaurants qui se prêtent à l'exercice », a-t-il poursuivi.

« Certaines chaînes de restauration rapide ont introduit de nouveaux tableaux d'affichage électroniques pouvant être facilement programmés afin que les informations nutritionnelles soient facilement accessibles aux clients », note le conseiller Rotrand.

Une implantation possible
« Ajouter ces informations demandera un certain travail de la part des chaînes de fast food. Déjà, environ 50% des restaurants à service rapide au Canada indiquent, ou sont en voie de le faire, les informations nutritionnelles à partir du programme Resto-Info, disponible sur le web. De là à l'afficher directement dans les restaurants, il n'y a qu'un pas » a ajouté Marvin Rotrand.

« J'ai rencontré à plusieurs reprises le Conseil des chaînes de restaurants du Québec. Le Conseil est d'avis que seule une loi provinciale permettrait d'éviter la confusion entre différentes approches ou règlements qui pourraient être adoptés par les arrondissements ou les municipalités. L'important est d'avoir une approche uniforme à laquelle les chaînes pourront se conformer », a-t-il poursuivi.

« Le Québec pourrait montrer son leadership en la matière en devenant la première province au Canada à implanter un tel programme », a-t-il ajouté. L'Assemblée législative de l'Ontario a étudié un projet de loi avant les élections provinciales. Il est probable qu'un tel projet de loi soit de nouveau déposé dans les prochains mois.

État de la situation à Montréal
Un recensement de restaurants fast food faisant partie de chaînes démontre que bien que les informations nutritionnelles soient disponibles dans certaines chaînes de restauration rapide celles-ci sont difficilement accessibles et bien souvent, le client doit faire la demande pour y avoir accès.

« Dans la ville de New York, les restaurants fast food indiquent sur le tableau d'affichage le nombre de calorie de chaque item de leur menu. C'est également possible à Montréal. Certaines chaînes comme McDonalds ou Tim Hortons intègrent des tableaux électroniques dans leurs restaurants, ce qui leur permettraient d'ajouter les informations nutritionnelles à des coûts minimes », a affirmé Marvin Rotrand.

Une initiative qui s'inscrit dans une mouvance canadienne
« Countries around the world worry about people unknowingly consuming too much sodium and calories from processed and restaurant foods and in Quebec, too much salty, high-calorie food causes thousands of premature deaths every year », said Bill Jeffery, coordonnateur national du Centre for Science in the Public Interest, un organisme basé à Ottawa.

« A recent large national survey indicated that 92% of Canadians support requiring chain restaurants to provide nutrition information on restaurant menus and more than 40 health and citizen's groups across Canada call on governments to require warnings for high-sodium and very-high-sodium foods as well as the number of calories be displayed beside restaurant menu items », a conclu Bill Jeffery.

 

SOURCE : Ville de Montréal - Cabinet de la deuxième opposition

Renseignements : Marvin Rotrand, Cell : 514-774-1073

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la deuxième opposition

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.