Industrie du tabac : des conseillers demandent de désinvestir les fonds de pension municipaux

MONTRÉAL, le 6 oct. 2016 /CNW Telbec/ - Malgré les prises de position très claires du conseil municipal en faveur de mesures qui réduisent le taux de tabagisme, il reste possible que les fonds de pension municipaux détiennent des investissements dans l'industrie du tabac.

« En réponse à ma demande de désinvestir les fonds de pension municipaux de tout investissement dans l'industrie du tabac, M. Pierre Desrochers, président du comité exécutif, affirme que les régimes sont des entités distinctes de la Ville et sont administrés par des comités de retraite, et qu'en conséquence l'administration ne peut donner d'instructions précises », affirme Marvin Rotrand, conseiller de Snowdon.

« Je crois que ces arguments contournent la politique des droits de vote du régime des cadres sur la responsabilité sociale des entreprises, qui obligent à certains standards environnementaux et sociaux et de bonne gouvernance ».

« Le conseil municipal doit s'assurer que les règlements de la Ville répondent aux politiques publiques adoptées lors des assemblées. Le conseil municipal a adopté l'an dernier trois motions non-partisanes qui visent à réduire le taux de tabagisme. À un moment donné, il faut que les gestes suivent les paroles; sinon, ça reste des vœux pieux », ajoute Justine McIntyre, conseillère de Bois-de-Liesse et chef de Vrai changement pour Montréal.                                      

Rappelons que ces motions ont lancé une coalition pan-québécoise de municipalités, coalition qui a été instrumentale dans l'adoption d'une nouvelle loi québécoise qui élargit les interdictions de fumer à de nouveaux espaces publics, rend plus difficile de fumer en présence d'enfants et limite l'utilisation des cigarettes électroniques aux endroits où fumer est autorisé.

« La Ville de Montréal devrait suivre l'exemple des gouvernements et investisseurs privés qui ont pris la décision éthique de refuser tout investissement dans le tabac. Le plus grand fonds souverain au monde, le Fonds de pension d'État, détenu par le gouvernement norvégien, ainsi que des fonds de pension dirigés par les gouvernements australien et néo-zélandais, de même que la principale multinationale d'assurances santé, AXA, ont tous pris cette décision. Plus près de nous, le gouvernement de l'Alberta, l'Université McGill et l'Université de Toronto ont officiellement renoncé aux investissements dans le tabac », indique Cynthia Callard, directrice de l'organisme Physicians for a Smoke-Free Canada.

« Faire la promotion de l'activité physique et des modes de vie sains, tout en disposant possiblement d'investissements dans l'industrie du tabac envoie un message contradictoire aux Montréalais », conclut Marvin Rotrand.

Les conseillers Rotrand et McIntyre déposeront pour l'assemblée de novembre prochain une motion demandant au conseil municipal d'envoyer un message clair à l'effet que ses fonds de pensions doivent s'abstenir d'investir dans l'industrie du tabac.

SOURCE Marvin Rotrand

Renseignements : Marvin Rotrand, Cell : 514-774-1073; Émilie Joly, Responsable des communications, Vrai changement pour Montréal, Cell : 514-677-3351, communications@vraichangementmtl.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.