Industrie de l'éolienne en Gaspésie - Québec doit déposer sa politique énergétique pour sauver les emplois, soutient la FIM-CSN

MONTRÉAL, le 23 mars 2016 /CNW Telbec/ - La Fédération de l'industrie manufacturière-CSN (FIM-CSN) déplore la précarisation des emplois reliés à l'industrie éolienne. Dans une sortie publique, par voie de communiqué, le Créneau éolien de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine tire la sonnette d'alarme sur les risques de pertes d'emplois qui planent au-dessus des différentes compagnies du secteur. Pour l'organisation qui regroupe une soixantaine de leaders du milieu, il importe que le gouvernement dépose sa politique énergétique rapidement.

La FIM-CSN appuie cette démarche menée par les employeurs. Pour la Fédération, le gouvernement a une importante responsabilité dans l'évolution du dossier éolien, « ça fait longtemps qu'on demande à ce qu'une politique énergétique complète soit adoptée, pourtant celle-ci est constamment remise à une date ultérieure. Maintenant, les contrats achèvent, peu de nouveaux contrats sont prévus et les emplois sont de plus en plus fragiles. Ce gouvernement devait être le champion de la création d'emplois, pourtant, il improvise depuis des mois », dénonce Alain Lampron, président de la FIM.

Du côté du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de L.M. Wind Power, l'inquiétude augmente de jour en jour. En effet, le cahier des charges de la compagnie s'arrête à septembre 2016, « après, c'est l'inconnu, déclare le président du syndicat, Rock Samson. Pour l'instant on travaille, mais il nous faut de nouveaux contrats. Les salarié-es sont de plus en plus inquiets face à leur avenir et nous n'avons pas de signes encourageants pour l'instant. »

Le Conseil central de la Gaspésie  et des Îles-de-la-Madeleine (CSN) craint un nouveau coup dur pour la région. Pour Jacques Mimeault, président : « La région avait enfin développé une expertise dans un domaine industriel prometteur. Les pertes d'emplois actuelles et celles à venir, si rien n'est fait, nous font craindre une nouvelle période difficile pour la Gaspésie qui peine à se relever des diverses épreuves des dernières années. »

À propos

Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de L.M. Wind Power (CSN) regroupe quelque 173 membres. Il est membre de la Fédération de l'industrie manufacturière (FIM-CSN) qui rassemble plus de 30 000 travailleuses et travailleurs réunis au sein de 320 syndicats, partout au Québec. Il est aussi membre du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CSN) qui regroupe plus de 4500 membres réunis au sein de 80 syndicats de tous les secteurs d'activité.

Fondée en 1921, la CSN est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux.

 

SOURCE CSN

Renseignements : Jonathan Aspireault-Massé, Service des communications de la CSN, Cellulaire : 514 378-1753, Bureau : 514 598-2159, Jonathan.aspireault-masse@csn.qc.ca

RELATED LINKS
www.csn.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.