Indice du commerce électronique au Québec - Hausse de 21 % du nombre de
cyberacheteurs au deuxième trimestre de 2010

MONTRÉAL, le 3 août /CNW Telbec/ - Au cours du deuxième trimestre de 2010, les adultes québécois ont acheté sur Internet pour près d'un milliard de dollars de produits et services, soit 962 millions de dollars. C'est ce que révèle l'Indice du commerce électronique au Québec (ICEQ) produit par le CEFRIO et Phéromone, en collaboration avec Léger Marketing. En outre, ces résultats montrent qu'entre avril et juin 2010, une moyenne de 23 % des adultes québécois a effectué chaque mois des achats en ligne.

Une certaine stabilité semble s'être installée entre le premier et le deuxième trimestre de 2010 : les dépenses en ligne effectuées entre janvier et mars totalisaient aussi 962 millions de dollars. On observe tout de même une évolution par rapport à la même période l'année précédente. En effet, au deuxième trimestre de 2009, les achats en ligne s'élevaient à 905 millions de dollars. Au cours de cette même période, une moyenne de 19 % d'adultes du Québec avait réalisé des achats en ligne chaque mois, alors que cette proportion atteignait 21 % lors du premier trimestre de 2010.

« Même si cet indice trimestriel rapporte que le volume d'achat en ligne a connu cette année une progression limitée (6 %) par rapport à la même période l'an dernier, il indique aussi que la proportion de cyberacheteurs au Québec s'est accrue de 21 %. Autrement dit, même si les Québécois n'achètent pas beaucoup plus que l'an dernier sur Internet, ils sont tout de même plus nombreux à le faire. D'ailleurs, si la tendance se maintient, les cyberacheteurs québécois dépenseront près de quatre milliards de dollars sur le Web en 2010 », déclare Najoua Kooli, directrice de projet au CEFRIO.

« Les consommateurs québécois ont pleinement adopté le commerce électronique et commencent à expérimenter l'influence des réseaux sociaux et des ordiphones sur leurs pratiques d'achat, mais peu de nos entreprises tirent réellement profit de cette nouvelle réalité, constate Philippe Le Roux, président de l'agence Phéromone. Beaucoup de nos commerçants n'offrent pas la possibilité d'acheter en ligne, ou alors, ils ne le font que par le biais d'un catalogue électronique, une approche souvent inefficace. »

Le profil des cyberacheteurs

Ces résultats trimestriels permettent également de mieux cerner le profil du cyberacheteur québécois. Ainsi, entre avril et juin 2010, les hommes (28 %) ont été plus nombreux que les femmes (18 %) à effectuer chaque mois des achats sur Internet. En général, les adeptes du commerce en ligne ont entre 18 et 44 ans (34 %), font partie d'un ménage avec enfants (32 %), disposent d'un revenu familial annuel supérieur à 80 000 dollars (39 %), détiennent un diplôme universitaire (35 %) et sont des professionnels (40 %) ou des étudiants (33 %).

L'Indice de juin 2010

En juin dernier, 24 % des adultes québécois ont acheté sur Internet des produits et des services d'une valeur totalisant 251 millions de dollars. Même si les Québécois sont plus nombreux à s'adonner à cette activité, les dépenses réalisées à ce chapitre en juin 2010 sont en baisse, tant par rapport à mai dernier (325 M$) qu'à juin 2009 (308 M$). Pour être plus précis, l'indice de juin 2010 accuse une baisse de 19 % par rapport à celui enregistré l'année précédente et de 23 % comparativement à mai 2010.

La valeur moyenne du panier d'achat par cyberacheteur a connu, elle aussi, une baisse importante en juin 2010, se chiffrant à 190 dollars, comparativement à 273 dollars le mois précédent, ce qui représente un recul de 30 %. Cette moyenne s'élevait à 326 dollars en juin 2009, ce qui représente une baisse importante de 42 %. L'Indice de juin enregistre tout de même une croissance : le nombre de cyberacheteurs au Québec a augmenté de 41 % entre juin 2009 (17 %) et juin 2010 (24 %). Cet indice demeure toutefois stable si on le compare à celui d'avril (23 %) et de mai 2010 (22 %).

Au nombre des raisons qui pourraient bien expliquer le fléchissement des dépenses en ligne observé en juin, notons un indice soutenu depuis janvier dernier, l'arrivée de la période estivale, et la baisse du commerce de détail au Québec et aux États-Unis.

Une mesure unique !

Depuis l'été 2007, un sondage évalue chaque mois les habitudes de consommation en ligne d'un millier d'adultes québécois. L'Indice du commerce électronique au Québec (ICEQ) mesure alors la proportion de Québécois qui effectuent des achats sur Internet et les montants qu'ils y consacrent. Ces achats se font tant sur des sites marchands que sur des portails de transactions électroniques entre consommateurs (eBay, par exemple).

L'ICEQ permet aux dirigeants québécois de prendre des décisions encore plus éclairées sur leurs stratégies d'affaires et aux économistes de mieux suivre ce phénomène, qui est sorti de sa marginalité et occupe désormais une place de plus en plus importante dans notre environnement commercial.

L'interprétation des données est réalisée en collaboration avec Stéphane Gauvin, chercheur spécialisé en commerce électronique et professeur titulaire au Département de marketing de la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval. Les résultats de l'Indice sont publiés mensuellement. Ces données sont aussi présentées sur les sites Web des partenaires que sont le CEFRIO et Phéromone.

À propos des partenaires

Phéromone
est une agence d'interactions qui aide les organisations à redéfinir leurs modèles d'affaires et leurs stratégies de marketing autour des consommateurs et de leurs interactions. Depuis 15 ans, elle contribue au succès de ses clients (VIA Rail, RDS, ARTV, Sépaq, etc.) et regroupe une équipe de 70 experts dont la passion est proportionnelle à leur maturité et à leur expérience sur le plan professionnel.

Le CEFRIO est un centre de liaison et de transfert qui regroupe près de 160 membres universitaires, industriels et gouvernementaux, ainsi que 60 chercheurs associés et invités. Sa mission : aider les organisations à être plus productives et à contribuer au bien-être des citoyens en utilisant les technologies de l'information (TI) comme levier de transformation et d'innovation. Le CEFRIO réalise en partenariat des projets de recherche-expérimentation, d'enquête et de veille stratégique sur l'appropriation des TI partout au Québec. Ces projets touchent l'ensemble des secteurs de l'économie québécoise, tant privé que public. Les activités du CEFRIO sont financées à près de 70 % par ses propres projets et à 30 % par le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, son principal partenaire financier.

SOURCE Centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations (CEFRIO)

Renseignements : Renseignements:

Liette D'Amours
Directrice des communications, CEFRIO
Tél. : 514 946-0935
liette.damours@cefrio.qc.ca

Linda Lévesque
Communications, Phéromone
Tél. : 514 393-3178 ; 1 877 393-3178 ; cellulaire : 514 242-8909
llevesque@lcom.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.