Indice annuel de l'apprentissage: Stagnation de la note du Canada

OTTAWA, le 20 mai /CNW Telbec/ - La note du Canada dans le cadre de l'Indice composite de l'apprentissage (ICA) reste, en cette année 2010, inchangée par rapport à l'année précédente. La note du pays n'a d'ailleurs que peu progressé depuis cinq ans selon les dernières données communiquées par le Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA).

Pour 2010, la moyenne nationale dans le cadre de l'ICA s'élève à 75, comme en 2009.

Les progrès enregistrés par le Canada depuis la création de l'ICA il y a cinq ans restent modestes. Par rapport à la note repère de 73, établie en 2006, celle de 75 décrochée cette année ne reflète qu'une progression de 0,3 point par année.

Unique outil du genre au monde, l'ICA évalue les conditions d'apprentissage dans plus de 4 500 villes et communautés rurales du Canada. Il s'appuie, pour ce faire, sur des indicateurs statistiques qui reflètent les nombreux modes d'apprentissage des Canadiens, que ce soit à l'école, à la maison, au travail ou au sein de la collectivité.

"La modestie des progrès de l'apprentissage tout au long de la vie enregistrés à l'échelle pancanadienne depuis cinq ans est préoccupante, surtout compte tenu de l'importance de cet apprentissage sur le plan social et économique, souligne Paul Cappon, le président-directeur général du CCA. Cela dit, les bonnes notes décrochées par certaines régions et collectivités du pays sont encourageantes."

Le Canada atlantique affiche la plus forte progression quinquennale

Bien que la note du Canada dans le cadre de l'ICA ait peu progressé depuis la création de l'Indice, certaines régions du pays se démarquent nettement de la tendance nationale.

Les collectivités qui affichent la plus forte progression depuis cinq ans sont celles de St. John's qui, avec une note de 80, affiche une progression annuelle de 3,5 points, et celle de Fredericton qui, avec une note de 78, affiche une progression de 2,9 points par année.

Les résultats de 2010 montrent également que les communautés de Terre-Neuve-et-Labrador, du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard voient leurs notes progresser plus rapidement que les autres provinces canadiennes, ce qui se traduit par un resserrement de l'écart entre l'Est et l'Ouest du pays aux fins de l'ICA.

Victoria et Saskatoon en tête des grandes villes canadiennes

Dans le cadre de l'édition 2010 de l'ICA, Victoria se classe au tout premier rang des grandes villes canadiennes avec 95 points, soit la note la plus élevée décrochée par une grande ville depuis la création de l'ICA. Saskatoon arrive au deuxième rang, avec une note de 90, suivie de Calgary (88), d'Ottawa (87) et de Regina (84). (Pour connaître les 10 grandes villes canadiennes arrivées en tête, voir la fiche d'information consacrée à l'ICA, ci-dessous.)

L'analyse combinée des résultats de l'ICA pour 2010 ainsi que des tendances quinquennales montre que Victoria et Saskatoon sont les seules grandes villes canadiennes à afficher des notes sensiblement supérieures à la moyenne nationale alliées à une progression annuelle (de 2,7 points pour Victoria et de 1,5 point pour Saskatoon).

De leur côté, si Calgary (88) et Ottawa (87) continuent d'afficher de bonnes notes dans le cadre de l'ICA, leurs notes n'en accusent pas moins une baisse significative depuis cinq ans, ayant régressé à des rythmes annuels respectifs de 0,9 et de 1,3 point.

L'ICA indique par ailleurs que l'apprentissage tout au long de la vie est en péril à Saguenay (63), à Trois-Rivières (65), au Cap-Breton (68), dans les communautés rurales de Terre-Neuve-et-Labrador ainsi que dans les petites villes de la Nouvelle-Écosse. En effet, ces villes et collectivités affichent toutes des notes qui, en plus d'être sensiblement inférieures à la moyenne nationale, sont en recul constant depuis cinq ans.

Les résultats détaillés pour plus de 4 500 collectivités canadiennes sont accessibles sur le site Web nouvellement remodelé de l'ICA au www.cli-ica.ca. Ce nouveau site propose une série de cartes et d'outils interactifs qui permettent aux utilisateurs d'accéder aux nombreux constats découlant de l'ICA ainsi que de visualiser et de télécharger le profil personnalisé de leur communauté.

"L'apprentissage et ses avantages éprouvés ont aujourd'hui plus d'importance que jamais pour les collectivités, précise M. Cappon. Le CCA encourage les Canadiens à visualiser, à télécharger et à analyser le profil de leur collectivité. En s'appuyant sur les résultats de l'ICA, ils pourront prendre les mesures qui s'imposent pour faire de leurs collectivités des communautés d'apprentissages."

À propos du CCA

Le Conseil canadien sur l'apprentissage est un organisme indépendant à but non lucratif. Il a pour mission de fournir aux Canadiens de l'information fondée sur des éléments objectifs afin qu'ils puissent prendre les meilleures décisions possibles en ce qui concerne l'apprentissage à tous les stades de la vie, depuis la petite enfance jusqu'au troisième âge.

    
          Fiche d'information - Indice composite de l'apprentissage
    

De quoi s'agit-il?

Unique outil du genre au monde, l'Indice composite de l'apprentissage reflète l'évolution au Canada de l'apprentissage tout au long de la vie. Grâce à un éventail complet d'indicateurs statistiques, il permet de décerner des notes à plus de 4 500 communautés réparties dans l'ensemble du pays.

Une note élevée signifie que la ville ou la communauté rurale en question présente des conditions d'apprentissage favorables au mieux-être social et économique. À l'inverse, une note faible indique que cette ville ou communauté présente des lacunes en ce qui a trait à certains aspects clés de l'apprentissage tout au long de la vie.

Si nombre de Canadiens sont aujourd'hui conscients des retombées sociales bénéfiques de l'apprentissage tout au long de la vie sur le plan socio-économique, il n'existait en 2006, au moment de la création de l'ICA par le Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA), aucun moyen d'évaluer le rendement annuel des Canadiens touchant les divers aspects de l'apprentissage ou encore la progression de ce rendement au fil du temps.

Comment l'ICA fonctionne-t-il?

L'ICA s'appuie sur 17 indicateurs ainsi que sur 26 mesures spécifiques, retenus en raison de leur lien avec l'apprentissage tout au long de la vie. Sur le plan conceptuel, ces mesures et indicateurs sont regroupés en fonction des quatre "piliers de l'apprentissage" établis par l'UNESCO. Voici quels sont ces quatre piliers.

Apprendre à savoir

Acquisition des connaissances et des compétences nécessaires pour fonctionner adéquatement au sein de la société (littératie, numératie, pensée critique, etc.).

Apprendre à faire

Acquisition de compétences souvent liées à la réussite professionnelle (formation en informatique ou en gestion, stages, etc.).

Apprendre à vivre ensemble

Acquisition d'aptitudes et de valeurs sociales comme le respect et le souci d'autrui, l'élargissement des compétences sociales ainsi qu'interpersonnelles et l'appréciation de la diversité canadienne.

Apprendre à être

Activités qui contribuent au développement personnel sur les plans physique, intellectuel et spirituel, en plus de favoriser la créativité, la connaissance de soi et l'appréciation de la valeur inhérente de ces atouts.

ICA : notes et tendances

Les 10 grandes villes canadiennes* qui ont décroché les meilleures notes dans le cadre de l'édition 2010 de l'ICA sont les suivantes :

    
                                                  Évolution annuelle
    Ville                    ICA 2010 - Note      (PEPA) - 2006-2010

    Victoria (C.-B.)               95                   +2,7
    Saskatoon (Sask.)              90                   +1,5
    Calgary (Alberta)              88                   -0,9
    Ottawa (Ontario)               87                   -1,3
    Regina (Sask.)                 84                   +0,2
    Edmonton (Alberta)             83                   -0,2
    Guelph (Ontario)               83                   +1,0
    Halifax (N.-É.)                83                   +1,0
    Kitchener (Ontario)            82                   +0,8
    Hamilton (Ontario)             81                   +0,2
    London (Ontario)               81                   +1,0
    Toronto (Ontario)              81                   +1,3
    Winnipeg (Manitoba)            81                   +0,3
    

En plus de comporter l'attribution de notes annuelles, l'ICA permet de dégager des tendances au fil du temps. Les notes de ces tendances sont établies à partir des notes des années précédentes, en calculant l'évolution enregistrée par année. Les tendances ainsi dégagées sont exprimées sous forme de note dite PEPA (pour "points estimatifs par année"). Une note PEPA positive témoigne de progrès au fil du temps, alors qu'une note négative indique un recul.

Signalons enfin que l'édition 2010 de l'ICA permet pour la première fois de dégager des tendances sur une période de cinq ans, offrant ainsi la vision la plus complète de l'évolution de l'apprentissage sur une longue durée jamais réalisée au Canada.

    
    ----------------------
    * Dans ce tableau, "grandes villes canadiennes" comprend un
        échantillonnage des grandes villes (population de 100 000 personnes
        ou plus) et des capitales du Canada.
    

L'ICA s'internationalise

L'ICA a suscité un vif intérêt en Europe. L'organisation caritative allemande Bertelsmann Stiftung a décidé de s'en inspirer pour élaborer, en faisant appel à l'expertise du CCA, une version européenne de l'ICA : les indicateurs européens de l'apprentissage tout au long de la vie (ELLI).

Par ailleurs, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a reconnu la valeur et l'utilité de l'ICA en tant qu'outil d'information apte, selon elle, à générer les données fiables qui sont nécessaires à l'établissement de stratégies avisées en matière d'apprentissage tout au long de la vie.

"J'ai été impressionné par l'Indice composite de l'apprentissage, déclare Angel Gurria, le secrétaire général de l'OCDE. Ses solides mesures portant sur les divers aspects de l'apprentissage permettent aux personnes et aux collectivités d'évaluer l'incidence de l'apprentissage sur les résultats sociaux et économiques. L'ICA a suscité la mise au point d'indices semblables un peu partout dans le monde. J'attends avec impatience la création d'un indice européen de l'apprentissage tout au long de la vie, inspiré de l'exemple canadien."

SOURCE CONSEIL CANADIEN SUR L'APPRENTISSAGE

Renseignements : Renseignements: Margot Maguire, Relations avec les médias, Conseil canadien sur l'apprentissage, (613) 782-2959, poste 242, mmaguire@ccl-cca.ca, www.ccl-cca.ca

Profil de l'entreprise

CONSEIL CANADIEN SUR L'APPRENTISSAGE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.