Importante découverte à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont - Des chercheurs ouvrent la voie à de nouveaux traitements pour les diabétiques

MONTRÉAL, le 13 mars 2013 /CNW Telbec/ - Des chercheurs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont ont réussi à démontrer pour la première fois les mécanismes moléculaires par lesquels les neurones communiquent avec le système immunitaire pour réparer des lésions vasculaires. Cette étude, dirigée par le Dr Przemyslaw (Mike) Sapieha, est source d'espoir pour les personnes atteintes de diabète puisqu'elle ouvre la voie à de nouveaux traitements pouvant ralentir la cécité. La nouvelle est à ce point importante qu'elle est publiée dans la dernière édition du prestigieux magazine Cell Metabolism.

« Ces mécanismes protecteurs sont défaillants dans des maladies neurovasculaires comme la rétinopathie diabétique. Cette importante cause de cécité est caractérisée par une phase initiale de dégénérescence des vaisseaux et une seconde phase de croissance compensatoire, mais anarchique des vaisseaux sanguins de l'œil. La séquence d'événements cellulaires et moléculaires identifiée dans notre étude pourrait possiblement être modulée par voie thérapeutique afin de ralentir la progression de cette maladie », souligne le Dr Sapieha, chercheur adjoint au Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Les rétinopathies ischémiques proliférantes comme la rétinopathie diabétique constituent la première cause de cécité dans la population active des pays industrialisés. On estime à 500 000 le nombre de Canadiens (4,1 millions d'Américains) affectés par la rétinopathie diabétique. Les prévisions indiquent que ce nombre doublera au cours des 15 prochaines années.

Les maladies causant la cécité se caractérisent par une dégénérescence vasculaire, ce qui limite l'apport en oxygène et en nutriments dans les cellules nerveuses de l'œil (rétine). Les raisons pour lesquelles les vaisseaux sanguins ne se régénèrent pas dans le cas de rétinopathies diabétiques demeurent un mystère. Cependant, une conséquence directe de cette dégradation vasculaire est la croissance compensatoire, mais excessive de vaisseaux sanguins dans la rétine. Ces nouveaux vaisseaux envahissent et perturbent les régions de l'œil qui, chez les individus en santé, sont dépourvues de vaisseaux.

L'équipe du Dr Sapieha a démontré que le métabolisme des cellules nerveuses responsables de relayer l'information visuelle de l'œil au cerveau (neurones ganglionnaires rétiniens) ralentit pendant l'évolution de la maladie, déclenchant un programme cellulaire qui bloque la réponse immunitaire naturelle du corps pour réparer les dommages. Elle a également identifié une molécule, le facteur de guidage neurovasculaire appelé « nétrine-1 », qui permettrait aux neurones et aux cellules immunitaires de communiquer. C'est grâce à la nétrine-1, produit par des neurones en santé ou légèrement endommagés, que les cellules immunitaires libèrent les facteurs qui favorisent la régénération de vaisseaux sanguins fonctionnels dans la rétine. Quand les neurones qui produisent la nétrine-1 sont privés d'oxygène et de nutriments pendant une longue période, comme au début d'une rétinopathie diabétique, un programme cellulaire est activé pour bloquer la production de nétrine-1.

« Les travaux menés par l'équipe chevronnée de chercheurs du Dr Sapieha participent, non seulement, à l'amélioration des connaissances scientifiques à l'échelle internationale, mais aussi cela nous permettra de mieux soigner localement nos nombreux patients qui sont aux prises avec le diabète », a conclu la directrice générale de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, madame Manon Boily.

À propos de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont
Affilié à l'Université de Montréal, l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) est une grande institution où convergent soins, enseignement et recherche médicale depuis 1954. Ses 5 500 employés et médecins, et ses 500 bénévoles œuvrent auprès de la vaste population de l'Est de Montréal et au-delà puisque l'hôpital a une vocation régionale et suprarégionale. L'HMR abrite un centre de recherche d'envergure. Quatre secteurs s'y démarquent sur les plans national et international: l'immuno-oncologie, la santé de la vision, la néphrologie et la thérapie cellulaire.  L'HMR reçoit chaque année plus de 4 000 étudiants, futurs médecins, infirmières et professionnels de la santé. Pour en savoir plus: www.maisonneuve-rosemont.org

SOURCE : HOPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT

Renseignements :

Photo du Dr Przemyslaw (Mike) Sapieha disponible sur demande.

Source :
Sylvia Provost
Direction des communications, affaires publiques et développement
Hôpital Maisonneuve-Rosemont
514 252-3451

Renseignements :
Véronique Lavoie
veroniquelavoie.com@gmail.com
Cell. 514 554-2161

Pierre Tessier
pierre.tessier@cominfrarouge.com
514 849-4554
Cell. 514 233-1636

Profil de l'entreprise

HOPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.