Impératif français - Commissaire et Lord Durham

GATINEAU, QC, le 16 juill. 2012 /CNW Telbec/ - La communauté anglophone du Québec fait partie de la vaste majorité anglophone du Canada et nord-américaine. Elle ne constitue en rien une « minorité », de surcroît menacée comme le laisse entendre le commissaire aux langues officielles Graham Fraser (Le Devoir, 14 et 15 juillet 2012). Son poste et son mandat reposent sur ce mensonge qu'il répète et multiplie afin de justifier sa fonction et la mission de son organisme, le Commissariat aux langues officielles, tout ceci pour aider son employeur, le Parlement fédéral, dont l'objectif est un peu plus clair avec toutes ses nominations d'unilingues anglophones, ses hommages répétés à la monarchie britannique…

Dans ses tout récents propos pour justifier les subventions à l'anglicisation du Québec de Patrimoine canadien, le commissaire cherche à détourner l'attention en rendant la mondialisation responsable du recul.Comme si l'un excuse l'autre! Comme si l'un nie l'existence de l'autre! L'ajout de forces à la défrancisation du Canada et du Québec aurait dû convaincre le commissaire de mettre un terme à ce mensonge éhonté du fédéral. Les intentions et la cruauté de ses déclarations ne font donc aucun doute à partir des chiffres suivants issus des recensements de Statistique Canada, poursuivre l'œuvre de Lord Durham :

Quelques statistiques sur l'anglicisation à faire frémir :

  • Dans l'ensemble canadien, la proportion de Canadiens de langue maternelle française ne cesse de décroître, passant, entre 1951 et 2006, de 29 à 22 %.
  • À l'extérieur du Québec, entre 1951 et 2006, la proportion de Canadiens de langue maternelle française passe de 7,3 à 4,1 %.
  • Au Québec, entre 1951 et 2006, la proportion de francophones de langue maternelle française est passéede 82,5 à 79,6 %.

Langue d'usage :

  • Au Canada, entre 1971 et 2006, la proportion de Canadiens (incluant le Québec) parlant le français le plus souvent à la maison est passée de 25,7 à 21,4 %.
  • Hors Québec, entre 1971 et 2006, cette proportion est passée de 4,3 à 2,5 %.
  • Selon le recensement de 2006, le taux d'assimilation des francophones hors Québec serait de 38 %.
  • Selon le recensement de 2006, au Canada, incluant le Québec, la langue anglaise, comme langue d'usage, fait des gains extraordinaires de 2 784 880 locuteurs, soit l'équivalent de près de 40 % de la population francophone, grâce à l'assimilation des francophones et des allophones.
  • Au Québec, selon le recensement de 2006, la langue anglaise voit son importance augmenter de 29,8 % grâce aux transferts linguistiques en provenance des allophones, la communauté de langue anglaise attirant près de 52 % des transferts linguistiques bien qu'elle ne représente que 8,2 % de la population totale québécoise.
  • Le nombre de Canadiens ne connaissant qu'une seule langue officielle, l'anglais, augmente d'un million tous les cinq ans alors que ceux ne connaissant que le français diminuent de 100 000 tous les cinq ans!

SOURCE IMPERATIF FRANCAIS

Renseignements :

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Mouvement Impératif français
www.imperatif-francais.org
Tél. : 613 282-7119

Profil de l'entreprise

IMPERATIF FRANCAIS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.