Imam radical invité à l'Université Laval - « Béchir Ben Hassen n'est pas le bienvenu au Québec » - Nathalie Roy

QUÉBEC, le 30 sept. 2015 /CNW Telbec/ - À l'Assemblée nationale, mercredi, la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'intégrité, de laïcité et députée de Montarville, Nathalie Roy, a demandé au ministre de l'Éducation d'interdire formellement la présence de l'imam radical Béchir Ben Hassen à l'Université Laval, le 9 octobre prochain, dans le cadre d'une conférence.

Mme Roy a d'ailleurs vivement déploré que François Blais ne se soit pas levé en chambre pour répondre à ses trois questions, préférant se cacher derrière la ministre de la Justice.

« L'Université Laval laisse entrer le loup dans la bergerie. La feuille de route de l'imam radical Béchir Ben Hassen nous permet de mettre en doute ses réelles intentions.  Il est tout de même stupéfiant d'apprendre que cet homme, interdit de prêche en Tunisie, révoqué d'une mosquée et arrêté en 2013 par Interpol, a le droit de venir dire à nos universitaires comment prévenir la radicalisation. Pour nous, c'est clair : Béchir Ben Hassen n'a aucune crédibilité et il n'est pas le bienvenu au Québec! », a fait savoir Nathalie Roy.

La députée de Montarville a indiqué que le mois dernier, M. Ben Hassen a publié un violent réquisitoire contre les femmes. Il a déjà estimé que les mosquées doivent « former des prédicateurs, des combattants, des héros et des conquérants » pour poursuivre les mêmes objectifs que l'État islamique. De tels propos sont inacceptables et le gouvernement du Québec doit l'interdire d'accès.

« Cet homme-là, qui s'en vient à l'Université Laval, à Montréal et à Ottawa, a approuvé les attentats de Charlie Hebdo dans une conférence, publiée le 10 janvier 2015 sur Internet en soutenant que la punition pour quiconque insulte le Prophète Mohamed est la mort. Si ce ne sont pas des discours de haine et d'incitation à la violence, je me demande ce que ça prend à l'Université Laval et au ministre libéral de l'Éducation pour lui interdire l'accès! », a mentionné Mme Roy, qui a même demandé au gouvernement libéral d'être proactif en demandant au fédéral d'interdire l'accès au pays à cet individu.

Rappelons qu'en août 2013, c'est la direction du Palais des congrès de Montréal qui avait pris les moyens nécessaires pour annuler la conférence islamiste « Entre ciel et terre », où des prédicateurs islamistes de France étaient invités à propager leurs discours de haine envers les femmes, entre autres. 

« On le sait tous depuis plusieurs mois que les libéraux éprouvent un vrai malaise lorsqu'il est question de défendre notre identité, nos valeurs québécoises. Ce sont des principes non négociables, comme l'égalité entre les hommes et les femmes. Le gouvernement doit saisir cette occasion pour faire passer un message clair : les Québécois en ont assez de se faire prendre pour des valises par des agents de radicalisation qui n'en ont rien à faire de l'égalité entre les hommes et les femmes et de notre démocratie! », a conclu Nathalie Roy.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.