Imaflex inc. annonce une amélioration de ses résultats pour le trimestre terminé le 31 mars 2013

SYMBOLE AU TELESCRIPTEUR : IFX

MONTRÉAL, le 24 mai 2013 /CNW Telbec/ - Imaflex inc.  (TSXV : IFX) annonce ses résultats pour le trimestre terminé le 31 mars 2013.

(non-vérifiés)

(CAN $ milliers, sauf données par action)
T1 2013 T1 2012
Produits d'exploitation 12 797 11 818
Coût des ventes 11 023 10 488
Bénéfice brut ($) (avant amortissement) 1 774 1 330
Bénéfice brut (%) (avant amortissement) 13,9% 11,3%
Amortissement du matériel de production 265 254
Bénéfice brut ($) 1 509 1 076
Bénéfice brut (%) 11,8% 9,1%
Charges 1 377 982
Perte (gain) de change (168) 151
Résultat (perte) avant les impôts 300 (57)
Charge d'impôt sur le résultat 70 47
Résultat (perte) net(te) 230 (104)
Résultat de base et dilué par action 0,005 (0,002)
RAIIA 693 378

Les résultats incluent ceux d'Imaflex inc. (« Imaflex ») située à Montréal (Québec) et de ses divisions les Emballages Canguard (« Canguard ») et Canslit (« Canslit ») situées à Victoriaville (Québec), et sa filiale en propriété exclusive, Imaflex USA, inc. (« Imaflex USA ») située à Thomasville (Caroline du nord).

Sommaire - Résultats des opérations

La tendance des ventes en augmentation a continué au cours du premier trimestre de 2013, générant ainsi un résultat brut d'exploitation plus élevé. Ceci est en partie attribuable aux améliorations réalisées des opérations américaines, après une année de transition et de préparation en 2012 suite au regroupement d'entreprises.

Le focus de la direction sera maintenant principalement de regagner les ventes abandonnées dans le marché de la plasticulture, afin d'améliorer la rentabilité de la Société.

Ventes

Le chiffre d'affaires de la Société a augmenté du premier trimestre de 2012 au premier trimestre de 2013 suite à l'augmentation des ventes des activités aux États-Unis puisque la Société a bénéficié des produits de l'entreprise acquise tout au long du trimestre tandis qu'elle n'a pu en bénéficier que pour un mois au cours du premier trimestre de 2012 de même que l'augmentation des ventes de pellicule de polyéthylène et de sacs de rebuts.

Les prix de vente sont restés relativement stables au premier trimestre de 2013 en comparaison à 2012, étant donné que les mouvements de prix de la résine au cours de l'année n'ont pas eu un impact significatif sur le niveau des prix de vente d'un trimestre à l'autre.

Marge brute

L'augmentation du résultat brut avant l'amortissement de l'équipement de production est expliquée par l'augmentation des ventes des activités aux États-Unis qui a plus que compensé les coûts d'exploitation supplémentaires pris en charge suite au regroupement d'entreprises de même que par les ventes plus rentables des opérations canadiennes sans avoir eu besoin de modifier la structure de coût existante de la Société. Les activités aux États-Unis ont montré de meilleurs résultats suite à l'intégration de l'entreprise acquise. Le résultat brut en pourcentage des ventes a augmenté de 11,3% en 2012 à 13,9% en 2013. L'amortissement de l'équipement de production a augmenté d'environ 254 000 $ en 2012 à environ 265 000 $ en 2013 et le résultat brut d'exploitation a augmenté d'environ 433 000 $, passant de 1 076 000 $ en 2012 à 1 509 000 $ en 2013.

Charge d'impôts

La charge d'impôt représente les impôts futur et exigible pour l'entité canadienne, étant donné qu'aucun bénéfice n'est comptabilisé pour les pertes encourues par l'entité américaine. La charge d'impôt en pourcentage du résultat avant impôts est légèrement moins élevée que le taux d'imposition applicable malgré les pertes encourues dans l'entité américaine parce que certains gains de change non réalisés ne sont pas inclus dans le calcul du bénéfice imposable.

Résultat (perte) net(te)

Les résultats de la Société se sont améliorés du premier trimestre 2012 au premier trimestre 2013. Cette amélioration est attribuable à l'augmentation du résultat brut d'exploitation, aux mouvements favorables des devises de même qu'aux charges financières moins élevées. Ceci a été contré par l'augmentation des charges de ventes et administratives et par l'augmentation de la charge d'impôts. Les frais de ventes et d'administration ont effectivement augmenté suite à des dépenses supplémentaires, mais une partie s'explique par les ventes plus élevées et une autre par les dépenses de l'entreprise acquise. La direction cherche toujours à garder les coûts sous contrôle.

Ressources en capital

La Société a une marge de crédit d'exploitation pouvant atteindre 8 500 000$ portant intérêt au taux de base majoré de 2,0%.  Cette marge de crédit est garantie par les créances clients et les stocks. Au 31 mars 2013, la Société avait prélevé un montant de 4 938 806 $ sur la marge de crédit (6 103 876 $ au 31 décembre 2012). La position du fonds de roulement de la Société a diminué depuis le 31 décembre 2012, passant de 2 303 260 $ à 28 547 $, surtout suite à l'inclusion de la totalité de la dette à long terme dans les passifs courants. La direction croit avoir suffisamment de liquidités pour continuer d'exploiter ses activités de manière efficace du capital disponible de son fonds de roulement et des liquidités qui seront générées par ses opérations. La direction s'attend également à rembourser ses prêts à long terme selon la cédule d'amortissement initiale. D'ici douze mois, il ne restera qu'une seule dette à long terme en circulation. La direction croit donc que la structure de capital actuelle de la Société devrait lui permettre de respecter ses obligations à court terme. La direction suit de manière continue sa structure de capital et considère l'augmentation de son endettement ou l'émission d'actions comme des options possibles pour optimiser sa structure de capital.

Perspectives

La direction est confiante que 2013 est l'année pendant laquelle notre filiale aux États-Unis commencera à contribuer positivement aux résultats consolidés de la Société. Ce trimestre montre ce qui peut être accompli si les pertes de cette filiale sont minimisées.

La direction s'attend à ce que les quatre divisions de fabrication contribueront de manière positive à la rentabilité consolidée d'ici la fin de l'année.

Pour le restant de l'année, la direction se concentrera à regagner les ventes de pellicule métallisée destinée au marché de l'agriculture abandonnées en 2010 lorsque la Société a changé la méthode de distribution de ses films destinés au marché agricole. La direction se concentrera également au lancement des films Can-Shield contenant un ingrédient actif pour le marché agricole. Nous sommes encouragés par les possibilités offertes à la Société dans le futur étant donné notre rentabilité accrue et qu'un bon nombre des projets de recherche et développement pourra également être commercialisé prochainement.

Énoncé d'exonération

Certaines déclarations et certains renseignements inclus dans le présent communiqué constituent des déclarations prospectives.  Ces déclarations prospectives comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus en regard desquels les résultats, le rendement ou les réalisations réels sont susceptibles de différer grandement des résultats, du rendement ou des réalisations dont il est fait état dans ces déclarations prospectives ou qui sont implicites à celles-ci.  L'énoncé additionnel de facteurs pouvant affecter les projections, les estimés et les prévisions de la direction se retrouve dans d'autres documents déposés auprès des autorités canadiennes réglementaires, dans des rapports aux actionnaires et dans d'autres communications.  Nous ne nous engageons nullement à mettre à jour quelle que déclaration prospective que ce soit, qui peut être faite par nous ou en notre nom à l'occasion, à moins d'une exigence contraire de la part des autorités réglementaires.

Mesure non conforme aux IFRS

Dans la présente diffusion de presse, la direction de la Société a recours à une mesure non définie selon les IFRS.  RAIIA constitue cette mesure.  Cependant, la direction précise qu'aux fins de présentation des résultats de la Société, le RAIIA est associé à la ligne intitulée « Bénéfice avant intérêts, impôts, part des actionnaires sans contrôle et amortissement ».  Même si le RAIIA est une mesure non conforme aux IFRS, la direction, les analystes, les investisseurs et bon nombre d'autres intervenants financiers l'utilisent afin d'évaluer le rendement et la gestion de la Société sur les plans financiers et de l'exploitation.  Toutefois, les investisseurs ne doivent pas interpréter RAIIA comme une alternative au bénéfice net déterminé en conformité aux IFRS comme un indicateur de la performance de la Société.  La définition du RAIIA utilisée par la Société peut différer de celles utilisées par d'autres entreprises.

La Bourse de croissance TSX n'a pas revu le présent communiqué de presse et se dégage de toute responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude des renseignements qu'il contient. 

SOURCE : Imaflex Inc.

Renseignements :

Imaflex inc.,
Joseph Abbandonato, Président et chef de la direction
Giancarlo Santella, Contrôleur Corporatif
Tel: (514) 935-5710
Fax: (514) 935-0264
Courriel électronique: info@imaflex.com
Site web: www.imaflex.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.