Imaflex inc. annonce un chiffre d'affaires record pour le deuxième trimestre de 2015

SYMBOLE AU TELESCRIPTEUR : IFX

MONTRÉAL, le 26 août 2015 /CNW Telbec/ - Imaflex inc. (TSXV : IFX) annonce ses résultats pour le trimestre terminé le 30 juin 2015.

 

(non-vérifiés)

 

(CAN $ milliers, sauf données par action)

T2 2015

T2 2014

2015

Année à
date

2014

Année à
date

Produits d'exploitation

18 716

15 267

34 626

29 690

Coût des ventes (excluant l'amortissement)

15 915

13 297

30 548

26 341

Marge brute ($) (avant amortissement)

2 801

1 970

4 078

3 349

Marge brute (%) (avant amortissement)

15,0%

12,9%

11,8%

11,3%

Amortissement du matériel de production

356

307

717

619

Marge brute ($)

2 445

1 663

3 361

2 730

Marge brute (%)

13,1%

10,9%

9,7%

9,2%

Charges de vente et administratives

1 673

1 318

3 140

2 628

Perte (gain) de change

122

475

(551)

71

Autres charges

154

160

349

288

Résultat avant impôt

496

(290)

423

(257)

Charge d'impôt sur le résultat

151

65

371

155

Résultat net

345

(355)

52

(412)

Résultat de base et dilué par action

0,007

(0,008)

0,001

(0,009)

RAIIA

1 062

184

1 574

660

 

Les résultats incluent ceux d'Imaflex inc. (« Imaflex ») située à Montréal (Québec), de ses divisions les Emballages Canguard (« Canguard ») et Canslit (« Canslit ») situées à Victoriaville (Québec), et de sa filiale en propriété exclusive, Imaflex USA, inc. (« Imaflex USA ») située à Thomasville (Caroline du nord).

Perspectives

Avec les résultats de ce trimestre, les actionnaires peuvent commencer à voir l'aboutissement des efforts de la direction visant à améliorer la rentabilité des produits traditionnels pour retourner au niveau précédant l'expansion aux États-Unis.

Les résultats consolidés ne sont qu'un aperçu de la rentabilité que pourrait atteindre la Société si les activités aux États-Unis dépassent le seuil de rentabilité. Ayant atteint le seuil de rentabilité lors de ce trimestre, la direction croit que les activités d'exploitation aux États-Unis devraient montrer une meilleure rentabilité dès les prochains trimestres contribuant ainsi à augmenter le profit consolidé et ce, malgré les dépenses continues pour la recherche et le développement pour les produits novateurs.

Produits d'exploitation

L'augmentation de 3 449 000 $ des ventes au deuxième trimestre de 2015 en comparaison au même trimestre en 2014 est surtout le résultat de la croissance des opérations aux États-Unis alors que des nouvelles ventes se sont matérialisées et ont augmenté le volume de ventes de la Société. Les ventes de sacs à rebuts et de pellicule métallisée ont également progressé, tout en maintenant stables les ventes des autres films pour emballage. De plus, le dollar ÉUA plus fort tout au long de la période a eu un effet positif sur les ventes destinées aux États-Unis.

La croissance au cours du deuxième s'est ajoutée à celle du premier trimestre, menant à une augmentation des ventes pour les six mois de 4 936 000 $ en 2015 en comparaison à 2014. Les efforts de ventes pour des produits-clés au cours de l'exercice 2015 ont porté fruit et, combinés à l'appréciation du dollar ÉUA, ont contribué à la croissance du chiffre d'affaires au cours des six mois. La direction croit que le volume des ventes devrait continuer de croître au cours du restant de l'exercice étant donné que le volume additionnel devrait se maintenir au cours des prochains mois, alors que l'effet du mouvement des devises devrait s'estomper puisque le dollar ÉUA s'est apprécié au dernier trimestre de l'exercice 2014.

Marge brute

L'augmentation de la marge brute d'exploitation est surtout due à l'amélioration des opérations aux États-Unis suite à l'amélioration de la productivité et à la croissance des ventes. En pourcentage des ventes, la marge brute est passée de 12,9% au deuxième trimestre de 2014 à 15,0% au deuxième trimestre de 2015. Les activités au Canada ont également été plus rentables suite à la stabilisation des prix de la résine, à l'augmentation des ventes de pellicule métallisée et à une utilisation plus efficace des matières recyclées. Les mouvements des devises ont été moins importants au deuxième trimestre de 2015, ayant donc un effet moindre sur les résultats de la Société et permettant une meilleure planification. Suite aux investissements en immobilisations à la fin de 2014 et au cours des six premiers mois de 2015, l'amortissement de l'équipement de production est passé de 307 000 $ à 356 000 $.

Au cours de la période de six mois, la Société a amélioré sa marge brute ainsi que le pourcentage de marge brute puisque la progression de la rentabilité au deuxième trimestre a plus que compensé les défis que la hausse des prix de la résine et les mouvements de change importants ont présenté au premier trimestre. Après avoir amélioré l'efficacité des activités aux États-Unis en optimisant l'utilisation de sa capacité de production, l'augmentation des ventes a mené à une progression de la marge brute et une rentabilité plus élevée.

Charges de vente et administratives

L'augmentation de 355 000 $ des charges de vente et administratives au deuxième trimestre de 2015 en comparaison à 2014 est due aux coûts nécessaires pour déposer les brevets de la Société de même que plusieurs frais de recherche et de développement. Le niveau de dépense est similaire à ce qui a été établi au cours des trimestres précédents suite à l'acquisition des brevets de Bayer AG. L'augmentation des ventes et l'appréciation du dollar ÉUA contre le CAD ont également contribué à cette augmentation. En pourcentage des ventes, ces charges sont comparables, passant de 8,6% au deuxième trimestre de 2014 à 8,9% en 2015.

Les charges de vente et administratives ont également augmenté pour la période de six mois à cause des frais de recherche et de développement requis pour préparer la commercialisation des nouveaux produits de même que des frais de gestion des brevets développés à l'interne et acquis de Bayer AG à la fin de l'exercice 2014. L'appréciation du dollar ÉUA contre le dollar CAD et la progression des ventes ont également eu pour effet d'augmenter les charges de ventes et administratives. En pourcentage des ventes, les charges sont comparables en 2015 et 2014.

Résultat net

La rentabilité de la Société a augmenté d'abord et avant tout suite à l'augmentation des ventes sur laquelle la direction travaillait tout au long de l'exercice 2015. L'atteinte de cet objectif a aidé à améliorer la marge brute et la performance de la Société. La Société a également subi un effet des mouvements des devises moins important. Ces améliorations ont plus que compensé l'augmentation des charges de vente et administratives et de la charge d'impôts. Au cours de la période de six mois, les mêmes tendances positives ont amélioré les résultats, mais moindrement étant donné les défis auxquels la Société a fait face au cours du premier trimestre de 2015.

Ressources en capital

La Société a une marge de crédit d'exploitation pouvant atteindre 8 500 000 $ portant intérêt au taux de base majoré de 1,25 %.  Cette marge de crédit est garantie par les créances clients et les stocks. Au 30 juin 2015, la Société avait prélevé un montant de 6 225 603 $ sur la marge de crédit (5 154 870 $ au 31 décembre 2014). La position du fonds de roulement de la Société est passée de 5 493 261 $ au 31 décembre 2014 à 5 147 339 $ au 30 juin 2015. La Société a connu une croissance importante au cours du deuxième trimestre et le dollar ÉUA s'est apprécié de manière importante depuis la dernière fin d'exercice. La direction croit que les résultats encourageants du deuxième trimestre démontrent que la Société a suffisamment de capital pour mener à terme ses objectifs de croissance et qu'il n'est pas nécessaire d'obtenir des fonds supplémentaires. Il sera par contre important de gérer efficacement les liquidités afin de répondre aux mouvements futurs des devises.

Principales méthodes comptables

Les méthodes comptables de la Société selon les IFRS n'ont pas changé depuis les derniers états financiers annuels et ont été appliquées de manière uniforme pour les états financiers consolidés intermédiaires résumés pour les trois mois terminés les 30 juin 2015 et 2014. À compter du 1er janvier 2015, une partie des avances de la Société Mère à sa filiale étrangère est considérée comme constituant l'investissement net dans la filiale pour fins de comptabilisation des monnaies étrangères et les écarts de change sur ces créances sont comptabilisés dans les écarts de change sur les opérations étrangères dans les réserves.

Énoncé d'exonération

Certaines déclarations et certains renseignements inclus dans le présent communiqué constituent des déclarations prospectives.  Ces déclarations prospectives comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus en regard desquels les résultats, le rendement ou les réalisations réels sont susceptibles de différer grandement des résultats, du rendement ou des réalisations dont il est fait état dans ces déclarations prospectives ou qui sont implicites à celles-ci.  L'énoncé additionnel de facteurs pouvant affecter les projections, les estimés et les prévisions de la direction se retrouve dans d'autres documents déposés auprès des autorités canadiennes réglementaires, dans des rapports aux actionnaires et dans d'autres communications.  Nous ne nous engageons nullement à mettre à jour quelle que déclaration prospective que ce soit, qui peut être faite par nous ou en notre nom à l'occasion, à moins d'une exigence contraire de la part des autorités réglementaires.

Mesure non conforme aux IFRS

Dans la présente diffusion de presse, la direction de la Société a recours à une mesure non définie selon les IFRS.  RAIIA constitue cette mesure.  Cependant, la direction précise qu'aux fins de présentation des résultats de la Société, le RAIIA est associé à la ligne intitulée « Bénéfice avant les charges financières, les impôts, le gain sur la variation de la juste valeur du passif financier dérivé et l'amortissement ».  Même si le RAIIA est une mesure non conforme aux IFRS, la direction, les analystes, les investisseurs et bon nombre d'autres intervenants financiers l'utilisent afin d'évaluer le rendement et la gestion de la Société sur les plans financiers et de l'exploitation.  Toutefois, les investisseurs ne doivent pas interpréter RAIIA comme une alternative au bénéfice net déterminé en conformité aux IFRS comme un indicateur de la performance de la Société.  La définition du RAIIA utilisée par la Société peut différer de celles utilisées par d'autres entreprises.

La Bourse de croissance TSX n'a pas revu le présent communiqué de presse et se dégage de toute responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude des renseignements qu'il contient.

 

SOURCE Imaflex Inc.

Renseignements : Imaflex inc.,Joseph Abbandonato, Président et chef de la direction, Giancarlo Santella, Contrôleur Corporatif, Tel: (514) 935-5710, Fax: (514) 935-0264, Courriel électronique: info@imaflex.com, Site web: www.imaflex.com

RELATED LINKS
http://www.imaflex.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.