Imaflex inc. annonce ses résultats pour le trimestre terminé le 30 septembre 2013

SYMBOLE AU TELESCRIPTEUR :    IFX

MONTRÉAL, le 27 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Imaflex inc. (TSXV: IFX) annonce ses résultats pour le trimestre terminé le 30 septembre 2013.

(non-vérifiés)

(CAN $ milliers, sauf données par action)
T3 2013 T3 2012 2013
Année à
date
2012
Année à
date
Produits d'exploitation 15 203 11 157 42 186 35 177
Coût des ventes (excluant l'amortissement) 13 315 9 761 36 709 30 889
Marge brute ($) (avant amortissement) 1 888 1 396 5 477 4 288
Marge brute (%) (avant amortissement) 12,4% 12,5% 13,0% 12,2%
Amortissement du matériel de production 287 264 825 782
Marge brute ($) 1 601 1 132 4 652 3 506
Marge brute (%) 10,5% 10,1% 11,0% 10,0%
Charges 1 467 1 298 4 154 3 500
Perte (gain) de change 230 331 (227) 325
Résultat (perte) avant les impôts (96) (497) 725 (319)
Charge d'impôt sur le résultat 139 (30) 334 103
Résultat (perte) net(te) (235) (467) 391 (422)
Résultat de base et dilué par action (0,005) (0,011) 0,009 (0,010)
RAIIA 326 (86) 1 935 985

Les résultats incluent ceux d'Imaflex inc. (« Imaflex ») située à Montréal (Québec) et de ses divisions les Emballages Canguard (« Canguard ») et Canslit (« Canslit ») situées à Victoriaville (Québec), et sa filiale en propriété exclusive, Imaflex USA, inc. (« Imaflex USA ») située à Thomasville (Caroline du nord).

Ventes

L'augmentation des ventes de 4 046 000 $ au troisième trimestre de 2013 en comparaison à 2012 est le résultat d'un volume de ventes et d'un prix de vente moyen plus élevés. Toutes les divisions canadiennes ont amélioré leurs produits au troisième trimestre de 2013 en comparaison à 2012. Les activités d'exploitation aux États-Unis ont également bénéficié d'une augmentation du volume de ventes, non seulement parce que les efforts de développement des marchés pour l'entreprise acquise commencent à porter fruit, mais également suite à l'augmentation des ventes pour la gamme de produits vendue avant le regroupement d'entreprises. La Société a également connu un certain succès dans le recouvrement des ventes destinées au marché agricole abandonnées en 2010, ce qui a également contribué à l'augmentation des produits.

Au cours de la période de neuf mois terminée le 30 septembre, les ventes ont progressé de 7 009 000 $, passant de 35 177 000 $ en 2012 à 42 186 000 $ en 2013. Cette augmentation marquée au cours des trois premiers trimestres de 2013 est le résultat de l'intégration des activités acquises en 2012, des efforts pour augmenter les ventes de pellicules destinées au marché agricole ainsi qu'une gamme plus variée de pellicule pour l'emballage qui a généré des ventes additionnelles.

Marge brute

Au cours du trimestre terminé le 30 septembre 2013, la marge brute avant l'amortissement de l'équipement de production a augmenté de 492 000 $, passant de 1 396 000 $ en 2012 à 1 888 000 $ en 2013. Cette amélioration est expliquée en grande partie par l'augmentation des ventes. En pourcentage des ventes, la marge brute avant l'amortissement de l'équipement de production n'a pas varié considérablement en 2013, malgré l'augmentation des coûts d'exploitation aux États-Unis afin de préparer la croissance future prévue. L'amélioration au niveau de la rentabilité a permis à la Société d'assumer ces charges supplémentaires sans que la marge brute avant l'amortissement de l'équipement de production exprimée en pourcentage des ventes souffre. Le pourcentage de marge brute devrait augmenter si ces ventes se matérialisent. L'augmentation du prix de vente par livre de pellicule a également en partie contribué à la diminution de la marge brute, car la rentabilité est généralement fixe par livre et non par dollar de vente. L'amortissement de l'équipement de production est passé de 264 000 $ en 2012 à 287 000 $ en 2013. La marge brute d'exploitation est passée de 1 132 000 $ en 2012 à 1 601 000 $ en 2013, et le pourcentage de la marge brute d'exploitation a également progressé, passant de 10,1% en 2012 à 10,5% en 2013.

Au cours de la période de neuf mois, la marge brute avant l'amortissement de l'équipement de production a augmenté de 1 189 000 $, passant de 4 288 000 $ en 2012 à 5 477 000 $ en 2013. Ceci est surtout le résultat de l'augmentation des ventes tant au Canada qu'aux États-Unis, générant également une augmentation de la rentabilité. Le pourcentage de marge brute avant l'amortissement de l'équipement de production s'est amélioré, passant de 12,2% en 2012 à 13,0% en 2013. L'amortissement de l'équipement de production est passé de 782 000 $ en 2012 à 825 000 $ en 2013, une augmentation de 43 000 $, et la marge brute d'exploitation s'est améliorée de 1 146 000 $, passant de 10,0% des ventes en 2012 à 11,0% en 2013.

Charges de vente et administratives

Les charges de vente et administratives ont augmenté de 164 000 $ durant la période de trois mois terminée le 30 septembre 2013 comparativement à la même période en 2012. Ceci est expliqué surtout par l'embauche de personnel de direction additionnel au début du trimestre de même que par des honoraires professionnels plus élevés en 2013. Les commissions ont également augmenté étant donné les ventes plus importantes au cours du troisième trimestre en 2013 comparativement à 2012. En pourcentage des ventes par contre, les charges de vente et administratives ont diminué de 10,3% en 2012 à 8,6% en 2013.

Au cours de la période de neuf mois, les charges de vente et administratives ont augmenté de 543 000 $. Ceci est dû aux frais de recherche et de développement plus élevés étant donné la recherche associée au nouveau produit destiné au marché agricole, à l'effectif plus élevé, aux honoraires professionnels additionnels et aux commissions plus élevées en 2013 en comparaison à 2012.

Résultat net

En excluant l'effet négatif de la perte de change de 230 000 $, dont une partie importante n'aura pas d'impact sur la trésorerie, la perte nette de la Société au cours du troisième trimestre de 2013 aurait été de 5 000 $, en comparaison à la perte nette publiée de 235 000 $. En 2012, excluant l'effet négatif de la perte de change de 331 000 $, la perte nette aurait été de 136 000 $. La perte nette excluant l'effet des mouvements de change a donc diminué de 131 000 $, étant donné la progression de la marge brute et la diminution des charges financières. Ceci a été compensé en partie par l'augmentation des charges de vente et administratives et par la charge d'impôts plus élevée.

Excluant l'effet du gain de change de 227 000 $, la Société a généré un résultat net de 164 000 $ au cours de la période de neuf mois, comparé au résultat net publié de 391 000 $. En 2012, excluant la perte de change de 325 000 $, la Société a encouru une perte de 97 000 $ au cours de la même période. L'amélioration du résultat net, en excluant l'effet du mouvement des devises, a donc été de 261 000 $. Ceci est expliqué par une augmentation de la rentabilité de l'exploitation et les charges financières moins élevées. L'augmentation des charges de vente et administratives de même que la charge d'impôts ont compensé en partie ces améliorations.

Ressources en capital

La Société a une marge de crédit d'exploitation pouvant atteindre 8 500 000 $ portant intérêt au taux de base majoré de 1,85 %.  Cette marge de crédit est garantie par les créances clients et les stocks. Au 30 septembre 2013, la Société avait prélevé un montant de 6 479 389 $ sur la marge de crédit (6 103 876 $ au 31 décembre 2012). La position du fonds de roulement de la Société a diminué légèrement depuis le 31 décembre 2012, passant de 2 303 260 $ à 2 119 425 $, surtout suite à l'inclusion du solde du prix d'acquisition du regroupement d'entreprises dans les passifs à court terme au 30 septembre 2013 alors qu'il était comptabilisé comme passif à long terme au 31 décembre 2012. Considération faite de cette différence, la position du fonds de roulement de la Société s'est améliorée et la direction croit avoir suffisamment de liquidités pour continuer d'exploiter ses activités de manière efficace du capital disponible de son fonds de roulement et des liquidités qui seront générées par ses opérations. Une dette bancaire à long terme est venue à échéance au cours du troisième trimestre et, présentement, seuls une dette bancaire à long terme et le solde du prix d'acquisition du regroupement d'entreprises sont en circulation. En considérant la situation au 30 septembre 2013, la trésorerie de la Société devrait s'améliorer permettant ainsi à la Société de respecter ses obligations à court terme. La direction suit de manière continue sa structure de capital et considère l'augmentation de son endettement ou l'émission d'actions comme des options possibles pour optimiser sa structure de capital.

Perspectives

La direction est fière de montrer une amélioration continue de la rentabilité pour le troisième trimestre de 2013 comparé à 2012. Notre stratégie d'affaires, qui nécessitait d'augmenter les charges de vente et administratives afin de créer les bases qui permettront de réaliser une augmentation importante des ventes de nos produits destinés au marché de la plasticulture et pour préparer l'enregistrement et le lancement de nos produits novateurs destinés au marché agricole, n'a pas empêché la Société d'améliorer ses résultats ce trimestre puisque ces augmentations de coûts administratifs ont été compensées par une rentabilité opérationnelle plus élevée.

Notre équipe agricole, menée par Ralf Dujardin, vice-président, Marketing et innovation, profite pleinement des excellentes cotes que le Environmental Protection Agency (« EPA ») a donné à nos produits. Nous augmentons le taux de recouvrement des ventes de pellicule métallisée délaissées en 2010. Simultanément, la Société augmente sa part de marché des pellicules agricoles haute-densité. C'est pour toutes ces raisons que la direction a communiqué, dans ses perspectives de la direction du trimestre précédent, qu'elle s'attendait à une amélioration continue de la rentabilité au cours des 18 prochains mois, amenant ainsi Imaflex à sa performance d'avant son expansion.

Énoncé d'exonération

Certaines déclarations et certains renseignements inclus dans le présent communiqué constituent des déclarations prospectives.  Ces déclarations prospectives comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus en regard desquels les résultats, le rendement ou les réalisations réels sont susceptibles de différer grandement des résultats, du rendement ou des réalisations dont il est fait état dans ces déclarations prospectives ou qui sont implicites à celles-ci.  L'énoncé additionnel de facteurs pouvant affecter les projections, les estimés et les prévisions de la direction se retrouve dans d'autres documents déposés auprès des autorités canadiennes réglementaires, dans des rapports aux actionnaires et dans d'autres communications.  Nous ne nous engageons nullement à mettre à jour quelle que déclaration prospective que ce soit, qui peut être faite par nous ou en notre nom à l'occasion, à moins d'une exigence contraire de la part des autorités réglementaires.

Mesure non conforme aux IFRS

Dans la présente diffusion de presse, la direction de la Société a recours à une mesure non définie selon les IFRS.  RAIIA constitue cette mesure.  Cependant, la direction précise qu'aux fins de présentation des résultats de la Société, le RAIIA est associé à la ligne intitulée « Bénéfice avant les charges financières, les impôts, le gain sur la variation de la juste valeur du passif financier dérivé et l'amortissement ».  Même si le RAIIA est une mesure non conforme aux IFRS, la direction, les analystes, les investisseurs et bon nombre d'autres intervenants financiers l'utilisent afin d'évaluer le rendement et la gestion de la Société sur les plans financiers et de l'exploitation.  Toutefois, les investisseurs ne doivent pas interpréter RAIIA comme une alternative au bénéfice net déterminé en conformité aux IFRS comme un indicateur de la performance de la Société.  La définition du RAIIA utilisée par la Société peut différer de celles utilisées par d'autres entreprises.

La Bourse de croissance TSX n'a pas revu le présent communiqué de presse et se dégage de toute responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude des renseignements qu'il contient. 

 

SOURCE : Imaflex Inc.

Renseignements :

Imaflex inc.,
Joseph Abbandonato, Président et chef de la direction
Giancarlo Santella, Contrôleur Corporatif
Tel: (514) 935-5710
Fax: (514) 935-0264
Courriel électronique: info@imaflex.com
Site web: www.imaflex.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.