Imaflex inc. annonce ses résultats pour le trimestre terminé le 30 juin 2014

SYMBOLE AU TELESCRIPTEUR : IFX

MONTRÉAL, le 22 août 2014 /CNW Telbec/ - Imaflex inc. (TSXV: IFX) annonce ses résultats pour le trimestre terminé le 30 juin 2014.

(non-vérifiés)

 

(CAN $ milliers, sauf données par action)

T2 2014

T2 2013

2014

Année à date

2013

Année à date

Produits d'exploitation

15 267

14 186

29 690

26 983

Coût des ventes (excluant l'amortissement)

13 297

12 371

26 341

23 394

Marge brute ($) (avant amortissement)

1 970

1 815

3 349

3 589

Marge brute (%) (avant amortissement)

12,9%

12,8%

11,3%

13,3%

Amortissement du matériel de production

307

273

619

538

Marge brute ($)

1 663

1 542

2 730

3 051

Marge brute (%)

10,9%

10,9%

9,2%

11,3%

Charges

1 478

1 310

2 916

2 687

Perte (gain) de change

475

(289)

71

(457)

Résultat avant impôt

(290)

521

(257)

821

Charge d'impôt sur le résultat

65

125

155

195

Résultat net

(355)

396

(412)

626

Résultat de base et dilué par action

(0,008)

0,009

(0,009)

0,015

RAIIA

184

916

660

1 609

Les résultats incluent ceux d'Imaflex inc. (« Imaflex ») située à Montréal (Québec) et de ses divisions les Emballages Canguard (« Canguard ») et Canslit (« Canslit ») situées à Victoriaville (Québec), et sa filiale en propriété exclusive, Imaflex USA, inc. (« Imaflex USA ») située à Thomasville (Caroline du nord).

Produits des activités ordinaires

Les produits ont progressé de 1 081 000 $, ou 7,6%, au deuxième trimestre de 2014 en comparaison à 2013. L'augmentation est surtout due à un changement dans la composition des produits vendus de même que les conditions de marché qui ont mené à une augmentation du prix moyen par livre. Le dollar ÉUA plus fort au cours du deuxième trimestre de 2014 comparativement à 2013 explique également une partie de l'augmentation.

Sur la période de six mois en 2014 comparativement à 2013, les ventes ont progressé de 2 707 000 $, ou 10,0%, suite à l'augmentation du prix de vente par livre de même que le dollar ÉUA plus fort. La Société a été capable de maintenir cette croissance malgré le fait que les conditions météorologiques au Sud-Est des États-Unis au premier trimestre n'ont pas permis de vendre la quantité attendue de film pour le paillage et les volumes de ventes ont diminué en 2014 comparativement à 2013. La Société a augmenté les ventes de pellicule destinée au marché agricole au deuxième trimestre 2014 comparativement au premier trimestre de 2014 et, à moins que les conditions impactent à nouveau de manière défavorable l'activité agricole, la direction s'attend à avoir une demande forte pour le restant de l'exercice.

Marge brute

Au deuxième trimestre de 2014, la marge brute avant l'amortissement de l'équipement de production a augmenté de 155 000 $ en comparaison à 2013 et le pourcentage de marge brute a augmenté, passant de 12,8% à 12,9%. Ceci est surtout l'effet d'une composition de produits vendus plus favorable de même qu'à l'augmentation du prix de vente moyen par livre. La marge brute des activités aux États-Unis s'est légèrement contractée suite à l'augmentation des coûts de production pour préparer la croissance future attendue et la direction s'attend à ce que des améliorations aient lieu au troisième trimestre de 2014. L'amortissement de l'équipement de production a augmenté de 34 000 $ et la marge brute après l'amortissement de l'équipement de production a augmenté de 121 000 $, passant de 1 542 000 $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013 à 1 663 000 $ pour la même période en 2014.

La marge brute pour la période de six mois terminée le 30 juin 2014 a diminué de 240 000 $ par rapport à 2013 et, exprimée en pourcentage des ventes, elle est passée de 13,3% en 2013 à 11,3% en 2014. L'amélioration au deuxième trimestre a été effacée par les coûts plus importants au premier trimestre de 2014. Les conditions météorologiques défavorables au Sud-Est des États-Unis ont eu un effet négatif sur la vente de pellicule destinée au marché agricole et l'appréciation rapide du dollar ÉUA contre le dollar canadien a occasionné une augmentation des coûts de matière première au premier trimestre de 2014. L'amortissement de l'équipement de production a augmenté de 81 000 $ et la marge brute après l'amortissement est passée de 3 051 000 $ en 2013 à 2 730 000 $ en 2014.

Charges de vente et administratives

Les charges de vente et administratives ont augmenté de 129 000 $ au deuxième trimestre de 2014 en comparaison à 2013 et de 224 000 $ pour la période de six mois. Dans les deux cas, l'augmentation est le résultat de l'ajout d'un poste au sein de la direction de la Société à mi-chemin de l'exercice 2013, de l'effet de l'appréciation du dollar ÉUA sur les dépenses en devise ÉUA de même que les commissions plus importantes suite à la progression des ventes. En pourcentage des ventes par contre, les charges de vente et administratives sont restées relativement stables à 8,6% des ventes pour le deuxième trimestre de 2014 en comparaison à 8,4% en 2013 et à 8,9% pour les périodes de six mois en 2013 et 2014.

Résultat net

Le résultat net au deuxième trimestre a diminué, passant de 396 000 $ en 2013 à (355 000) $ en 2014 surtout suite à l'effet défavorable des mouvements des devises et à l'augmentation des charges de vente et administratives. Malgré l'augmentation de la marge brute, les améliorations opérationnelles ont été masquées par les variations des devises, dont une partie importante n'a pas d'impact sur la trésorerie de la Société. Malgré le résultat net publié, les résultats du deuxième trimestre montrent que la stratégie de la direction commence à porter fruit après avoir subi l'effet des ventes moins élevées que prévu au premier trimestre. Au cours de la période de six mois, le résultat net a encore subi l'effet défavorable des mouvements des devises et des conditions de marché difficiles au premier trimestre de 2014.

Ressources en capital

La Société a une marge de crédit d'exploitation pouvant atteindre 8 500 000 $ portant intérêt au taux de base majoré de 1,85 %.  Cette marge de crédit est garantie par les créances clients et les stocks. Au 30 juin 2014, la Société avait prélevé un montant de 7 832 998 $ sur la marge de crédit (7 438 682 $ au 31 décembre 2013). La position du fonds de roulement de la Société s'est améliorée depuis le 31 décembre 2013, passant de 143 234 $ à 2 347 510 $, surtout suite à la présentation de l'endettement bancaire à long terme dans sa portion courante et non-courante, selon la cédule de remboursement prévue. Au cours du premier trimestre de 2014, la Société a refinancé une dette à long terme de manière à augmenter son fonds de roulement et a réglé la dette résultant du regroupement d'entreprises clôturé en 2012. Parce que l'augmentation des dettes fournisseurs a été plus que compensée par l'augmentation des créances clients et des stocks, la direction estime que son fonds de roulement est suffisant pour continuer son exploitation. La direction n'exclut toutefois pas l'obtention d'endettement supplémentaire pour solidifier son fonds de roulement ou financer des projets spécifiques.

Perspectives

La direction est fière d'annoncer qu'elle progresse dans les nombreuses parties qui forment la totalité de ses opérations complexes. Malgré le temps froid en Floride qui a eu un effet négatif sur les résultats du premier trimestre et la variation de 764 000 $ entre la perte de change de 2014 et le gain de change de 2013, les résultats opérationnels s'améliorent.

La direction est également fière d'annoncer que son plan stratégique consistant à créer de la valeur à long terme aux dépends des résultats à court terme avance également à mesure que nous franchissons des étapes dans le développement du marché de la plasticulture. Cette création de valeur à long terme a toujours été reconnue par nos prêteurs, mais jamais autant que maintenant. Nos prêteurs à court terme et à long terme , des institutions que nous connaissons et avec qui nous avons fait affaires depuis les débuts d'Imaflex, ont encore une fois confirmé leur appui à la stratégie de la direction en répondant aux besoins en financement de la Société à un coût total réduit.

La direction est également fière de communiquer que nous sommes en train de travailler avec d'importantes sociétés publiques sur plusieurs projets. Nous commenterons sur l'avancement de ces projets par des communiqués d'information, lorsque des objectifs préliminaires seront atteints.

Énoncé d'exonération

Certaines déclarations et certains renseignements inclus dans le présent communiqué constituent des déclarations prospectives.  Ces déclarations prospectives comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus en regard desquels les résultats, le rendement ou les réalisations réels sont susceptibles de différer grandement des résultats, du rendement ou des réalisations dont il est fait état dans ces déclarations prospectives ou qui sont implicites à celles-ci.  L'énoncé additionnel de facteurs pouvant affecter les projections, les estimés et les prévisions de la direction se retrouve dans d'autres documents déposés auprès des autorités canadiennes réglementaires, dans des rapports aux actionnaires et dans d'autres communications.  Nous ne nous engageons nullement à mettre à jour quelle que déclaration prospective que ce soit, qui peut être faite par nous ou en notre nom à l'occasion, à moins d'une exigence contraire de la part des autorités réglementaires.

Mesure non conforme aux IFRS

Dans la présente diffusion de presse, la direction de la Société a recours à une mesure non définie selon les IFRS.  RAIIA constitue cette mesure.  Cependant, la direction précise qu'aux fins de présentation des résultats de la Société, le RAIIA est associé à la ligne intitulée « Bénéfice avant les charges financières, les impôts, le gain sur la variation de la juste valeur du passif financier dérivé et l'amortissement ».  Même si le RAIIA est une mesure non conforme aux IFRS, la direction, les analystes, les investisseurs et bon nombre d'autres intervenants financiers l'utilisent afin d'évaluer le rendement et la gestion de la Société sur les plans financiers et de l'exploitation.  Toutefois, les investisseurs ne doivent pas interpréter RAIIA comme une alternative au bénéfice net déterminé en conformité aux IFRS comme un indicateur de la performance de la Société.  La définition du RAIIA utilisée par la Société peut différer de celles utilisées par d'autres entreprises.

La Bourse de croissance TSX n'a pas revu le présent communiqué de presse et se dégage de toute responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude des renseignements qu'il contient.

 

SOURCE : Imaflex Inc.

Renseignements : Imaflex inc., Joseph Abbandonato, Président et chef de la direction, Giancarlo Santella, Contrôleur Corporatif, Tel: (514) 935-5710, Fax: (514) 935-0264, Courriel électronique: info@imaflex.com, Site web: www.imaflex.com

LIENS CONNEXES
http://www.imaflex.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.