Il est toujours possible d'étudier les médicaments sur des enfants, et cela est dans leur meilleur intérêt, constate un comité d'experts

OTTAWA, le 18 sept. 2014 /CNW/ - Un nouveau rapport d'un comité d'experts, intitulé Améliorer les médicaments pour enfants au Canada et publié aujourd'hui par le Conseil des académies canadiennes, aborde l'importance de la mise au point de médicaments sûrs et efficaces pour les enfants. Chaque année, environ la moitié des sept millions d'enfants qui vivent au Canada prennent au moins un médicament sur ordonnance. Bien souvent, cela se fait en dérogation aux directives de l'étiquette (c.-à-d. que la prescription n'est pas conforme à l'utilisation homologuée), ce qui peut entraîner des risques pour la santé.

Dans le passé, les enfants ont été exclus de la recherche-développement de médicaments, notamment les essais cliniques. À cause de cela, nous connaissons mal les effets des médicaments sur les enfants à divers âges ou à différents stades de développement. Nous assistons aujourd'hui à une évolution des points de vue, et la participation des enfants est jugée importante pour assurer de meilleurs soins de santé.

« Au bout du compte, notre comité de 14 membres est d'avis que les enfants devraient être protégés grâce à la recherche plutôt que de la recherche », a déclaré le Dr Stuart MacLeod, président du comité d'experts. « Le Canada a l'occasion d'aller de l'avant avec des politiques et une réglementation innovatrices, qui nous permettront d'améliorer nos connaissances et d'offrir de meilleurs soins de santé aux éléments les plus jeunes de notre société. » [traduction]

Voici les principales constatations du comité :

  • Les enfants prennent des médicaments, dont un grand nombre n'ont pas fait la preuve de leur innocuité et de leur efficacité pour l'usage auquel ils sont destinés.

  • Les enfants réagissent aux médicaments différemment des adultes; les médicaments doivent donc faire l'objet d'études chez les enfants et être formulés pour les enfants.

  • Il est toujours possible d'étudier les médicaments sur des enfants, et cela est dans leur meilleur intérêt.

  • Aux États-Unis et dans l'Union européenne, la recherche sur des médicaments pédiatriques est encouragée, obligatoire et surveillée selon des modalités qui constituent des leçons utiles pour le Canada.

  • La recherche sur les médicaments pédiatriques constitue un atout du Canada, mais elle doit être renforcée et bénéficier d'une capacité et d'infrastructures durables pour réaliser son plein potentiel.

À l'heure actuelle, le Canada est très actif dans les domaines de la surveillance de l'innocuité des médicaments ainsi que des essais cliniques pédiatriques. À l'échelle internationale, des Canadiens travaillent à l'élaboration de normes de pointe en matière de santé, fournissent des outils importants et partagent des connaissances qui amélioreront les soins et le traitement des enfants malades. Conscient des atouts du Canada et du besoin d'une meilleure information, Santé Canada a demandé au Conseil des académies canadiennes de former un comité d'experts capable d'effectuer une analyse exhaustive et à jour des lacunes, des possibilités et des défis qui se présentent à propos de l'utilisation par les enfants de médicaments sur ordonnance. Le rapport résultant de ces travaux constituera dans les années à venir une ressource précieuse pour les décideurs, les organismes de réglementation, les professionnels de la santé et les chercheurs.

Pour de plus amples renseignements ou pour télécharger un exemplaire du rapport, veuillez consulter le site Web du Conseil des académies canadiennes, à www.sciencepourlepublic.ca.

Le Conseil des académies canadiennes
Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est un organisme indépendant à but non lucratif qui a été mis sur pied en 2005. Le CAC soutient des évaluations scientifiques indépendantes qui alimentent l'élaboration de politiques publiques au Canada. Ces évaluations sont menées par des comités pluridisciplinaires formés d'éminents experts de toutes les régions du Canada ainsi que de l'étranger, qui participent bénévolement aux travaux des comités du CAC. Plusieurs d'entre eux sont membres des académies du CAC. Le CAC a pour mission d'être la voix de confiance du Canada en matière scientifique pour le bien public. Pour de plus amples renseignements, voir le site www.sciencepourlepublic.ca.

SOURCE : Conseil des académies canadiennes

Renseignements : Cathleen Meechan, Directrice des communications, Conseil des académies canadiennes, 613 567-5000, poste 228, cathleen.meechan@scienceadvice.ca

LIENS CONNEXES
www.scienceadvice.ca

Profil de l'entreprise

Conseil des académies canadiennes

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.