"Il est inacceptable qu'un élu comme Bernard Généreux tienne des propos
méprisants à l'endroit d'autres élus et de la démocratie" - Josée Bouchard

QUÉBEC, le 26 févr. /CNW Telbec/ - La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) ne peut passer sous silence les propos méprisants tenus par le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Bernard Généreux, et rapportés dans le Journal de Montréal ce matin. Interrogé sur la question des élections scolaires et municipales simultanées, le président de la FQM affirme que le gouvernement devrait plutôt remplacer les élus scolaires par des personnes nommées.

"Au lieu de travailler à valoriser la démocratie, qui souffre d'un faible taux de participation à tous les niveaux de gouvernement, tant scolaire que municipal, provincial et fédéral, le président de la FQM tient des propos méprisants à l'endroit des élus scolaires et de la démocratie", juge la présidente de la FCSQ, Josée Bouchard. "Ce n'est pas en s'attaquant à d'autres élus que M. Généreux va faire avancer le débat", ajoute Josée Bouchard.

Les propos du président de la FQM sont d'autant plus surprenants qu'ils détonnent complètement avec l'opinion publique et celle de nombreux élus municipaux. En effet, un sondage Léger Marketing publié en décembre révèle que près de 90 % de la population québécoise est favorable à la tenue d'élections scolaires et municipales simultanées dès 2013. Et les élus de la vingtaine de municipalités de la MRC de Bellechasse, dont le préfet est membre du conseil d'administration de la FQM, viennent d'adopter une résolution unanime à cet effet. C'est sans compter les nombreux appuis que reçoivent les présidents et présidentes de commissions scolaires qui travaillent en étroite collaboration avec les élus municipaux, particulièrement en région.

"Je ne peux m'empêcher de souligner le contraste éloquent qui apparaît ce matin entre les propos d'un élu municipal, Bernard Généreux, qui n'accorde de toute évidence que peu de valeur à la démocratie, et ceux du maire de Québec, Régis Labeaume, qui a confirmé au journal Le Soleil qu'il était en faveur d'un scrutin conjoint puisque cela aurait pour effet, selon lui, d'encourager la participation aux élections municipales en plus de générer des économies. Des propos beaucoup plus respectueux et sensés", souligne Mme Bouchard. Dans son entrevue au Journal de Montréal, Bernard Généreux prétend que la FCSQ mène une "opération qui ressemble à de la panique", mais la présidente de la FCSQ estime plutôt que c'est M. Généreux qui est en panique pour s'attaquer ainsi à des élus et aller à contre-courant de l'opinion générale et de ce qui se fait déjà ailleurs, notamment en Ontario depuis 40 ans.

"Aller voter aux élections scolaires, c'est poser un geste pour l'éducation, la cause la plus noble qui soit et la base sur laquelle repose le développement d'une société moderne et démocratique. C'est affirmer que la réussite des élèves nous tient à cœur", conclut Josée Bouchard.

SOURCE Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

Renseignements : Renseignements: Caroline Lemieux, Attachée de presse, Fédération des commissions scolaires du Québec, (418) 651-3220, Cell.: (418) 570-9716


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.