IAMGOLD annonce sa première estimation des ressources du projet Boto au Sénégal

TSX : IMG NYSE: IAG

TORONTO, le 29 juill. 2013 /CNW/ - IAMGOLD Corporation (« IAMGOLD » ou « la Société ») a annoncé aujourd'hui qu'elle a élaboré sa première estimation des ressources conformément à la Norme canadienne 43-101 de son projet aurifère Boto détenu en propriété exclusive dans l'est du Sénégal, en Afrique de l'Ouest. Grâce à la découverte en 2012 de la nouvelle zone de Malikoundi, IAMGOLD a augmenté considérablement son programme de sondages d'exploration qui a abouti la première estimation des ressources minérales du projet.

L'estimation des ressources, qui comprend les ressources calculées pour les gisements Boto 2, 4, 5 et 6 ainsi que le nouveau gisement Malikoundi, compte des ressources indiquées totalisant 22 millions de tonnes d'une teneur moyenne de 1,62 gramme d'or par tonne représentant 1,14 million d'onces et des ressources présumées comptant 1,9 millions de tonnes d'une teneur moyenne de 1,35 gramme d'or par tonne représentant 81 000 onces. Une partie importante de l'estimation est tirée du nouveau gisement découvert, Malikoundi, qui présente, dans l'ensemble, des teneurs supérieures à la plupart des zones découvertes antérieurement.

Craig MacDougall, vice-président principal, Exploration pour IAMGOLD, a déclaré : « La découverte de Malikoundi en 2012, pierre angulaire de l'estimation de la ressource actuelle, témoigne des efforts et de la détermination de l'équipe d'exploration à faire franchir une nouvelle étape à ce projet. Vu que plusieurs des gisements, dont Malikoundi, sont toujours ouverts sur leurs allongements et en profondeur, nous comptons poursuivre le programme de forage en vue d'accroître l'inventaire existant de ressources minérales. »

La ressource minérale comprend les résultats d'analyse provenant de 423 trous de forage au diamant et en circulation inverse totalisant 56 832 mètres. L'estimation a été préparée en utilisation une modélisation des ressources restreinte par des modèles de filaire (« wireframe ») en 3D des principaux domaines minéralisés. Les valeurs de l'or ont été interpolées en blocs en utilisant l'inverse de la distance au cube (ID3). Un algorithme préliminaire d'optimisation de la fosse à ciel ouvert a été préparé à partir des estimations de la modélisation de la teneur par blocs pour délimiter la ressource et satisfaire à l'exigence de l'ICM (Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole) voulant que les ressources minérales doivent présenter des perspectives raisonnables d'extraction rentable. L'estimation des ressources est fondée sur l'hypothèse d'un prix de l'or à long terme de 1500 $ l'once. Seule la minéralisation contenue dans l'enveloppe préliminaire de la fosse est comprise dans l'estimation des ressources.

L'estimation de la ressource minérale est résumée au tableau suivant établi selon une teneur de coupure de 0,60 gramme d'or par tonne. La date d'entrée en vigueur de l'estimation des ressources est le 19 avril 2013.

                                    PROJET AURIFÈRE BOTO - ESTIMATION MINÉRALE DE LA RESSOURCE
                                                                          19 avril 2013
         
         
Classification Zone      Tonnes     
     (en milliers)     
          Teneur en or          
     (g Au/t)     
Onces contenues
(Au) (en milliers)
  Malikoundi           14 491           1,68                   783          
  Boto 2 514           1,15                   19          
INDIQUÉES Boto 4 2 980           1,27                   121          
  Boto 6 2 362           1,14                   86          
  Boto 5 1 612           2,54                   132          
Total - ressources indiquées   21 960           1,62                   1 142          
  Malikoundi 702           1,37                   31          
  Boto 2 5            0,72                   0          
PRÉSUMÉES Boto 4 646           1,12                   23          
  Boto 6 420           1,53                   21          
  Boto 5 87           2,16                   6          
Total - ressources présumées        1 861           1,35                   81          
         

Notes :

  1. D'après les définitions de l'ICM pour la classification des ressources minérales.
  2. Les ressources minérales sont estimées à une teneur de coupure de 0,60 g Au/t.
  3. Les ressources minérales sont estimées en utilisant un prix de l'or de 1500 $ US l'once.
  4. Les plafonds des valeurs des titrages à forte teneur varient entre 15 g Au/t à 30 g Au/t selon la zone géographique.
  5. La densité apparente varie entre 1,61 g/m3 et 2,62 g/m3 selon le type d'altération.
  6. Les ressources sont restreintes par une enveloppe de fosse Whittle.

Le permis Daorala-Boto qui couvre 236 kilomètres carrés est situé dans la région de Kedougou dans l'est du Sénégal, le long de la frontière du Mali et de la Guinée. Le contexte géologique du secteur du projet est semblable à celui des secteurs aurifères Sadiola et Loulo, au Mali voisin, son sous-sol étant constitué de roches métasédimentaires, volcaniques et intrusives d'âge Birimien très prometteuses sur un allongement de sept kilomètres de la zone de cisaillement Sénégal-Mali.

Prochaines étapes

Les sondages, à ce jour, n'ont pas complètement défini les limites de la minéralisation à Boto 2, 4, 6 ou à Malikoundi, et ces zones minéralisées demeurent ouvertes sur l'allongement et en profondeur. Bien que la campagne de sondages de 2013 est actuellement à l'arrêt en raison du début de la saison annuelle des pluies, qui a lieu généralement dans la région de la mi-juillet à octobre, la Société s'attend à reprendre le forage lorsque les conditions s'amélioreront.

La Société prévoit de continuer à faire progresser le projet en vue d'entamer une étude préliminaire en 2014 et effectuera d'autres mises à jour au besoin.

Personnes qualifiées

Les estimations des ressources minérales, y compris la vérification des données publiées, ont été préparées par RPA Inc.(« RPA ») et présentées selon les directives de la Norme canadienne 43-101 et les meilleures pratiques en matière d'estimation de l'ICM. L'estimation des ressources a été préparée par le géologue principal de RPA, Luke Evans, géologue professionnel, et le rapport technique étayant la Norme canadienne 43-101 sera publié sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com le ou avant le 13 septembre 2013.

M. Evans, qui est une personne qualifiée indépendante pour les besoins de la Norme canadienne 43-101, a vérifié et approuvé le contenu du présent communiqué. Craig MacDougall, géologue professionnel, vice-président principal, Exploration pour IAMGOLD, a aussi vérifié et approuvé le contenu du présent communiqué. M. MacDougall est une personne qualifiée pour les besoins de la Norme canadienne 43-101.

Mise en garde à l'intention des investisseurs américains
La « U.S. Securities and Exchange Commission » (« SEC ») permet aux sociétés minières, dans le cadre du dépôt de leur documentation auprès de la SEC, de divulguer seulement les gisements que la Société peut exploiter économiquement et légalement. IAMGOLD utilise certains termes dans ses publications comme « ressources », « mesurées », « indiquées » et « présumées » ne correspondant pas aux définitions de réserves établies par la SEC. Les investisseurs des États-Unis sont priés d'examiner attentivement la divulgation présentée dans le rapport annuel d'IAMGOLD sur le formulaire 40-F (nommé Form 40-F). Il est possible de consulter ou d'obtenir un exemplaire des documents déposés sur le site de la SEC à l'adresse http://www.sec.gov/edgar.shtml ou en communiquant avec le service des Relations avec les investisseurs.

Énoncés prospectifs
Ce communiqué de presse contient certains « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés, autres que les faits historiques abordant des activités, des événements ou des développements que la Société croit, prévoit ou anticipe qu'ils se produiront ou pourraient se produire dans le futur (incluant, mais sans s'y limiter, les énoncés concernant les estimations de production d'or et de niobium, les coûts décaissés, l'accroissement des marges, les coûts en immobilisations et de prospection et les énoncés concernant l'estimation de ressources minérales, les résultats de prospection, la minéralisation potentielle, les ressources minérales et réserves potentielles), sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par leur utilisation des termes « pouvoir », « devoir », « continuer », « s'attendre à », « anticiper », « perspective », « prévision », « estimer », « croire », « avoir l'intention de », « prévoir » ou « projeter », y compris dans une tournure négative ou des variantes de ces termes ou une terminologie comparable. Les énoncés prospectifs sont sujets à certains risques et incertitudes, dont la plupart sont indépendants de la capacité de la Société à maîtriser ou à prédire et qui pourraient avoir pour effet de faire différer de façon importante les événements ou les résultats réels de la Société par rapport à ceux évoqués dans les énoncés prospectifs. Ces risques, incertitudes et autres facteurs comprennent, sans s'y limiter, les fluctuations du cours mondial de l'or, du niobium, du cuivre, de l'argent ou de certaines autres marchandises (comme le diesel, l'aluminium et l'électricité); les fluctuations du dollar américain et des taux de change des autres monnaies, des taux d'intérêt ou des taux d'emprunt de l'or; les risques découlant de la détention d'instruments dérivés; les niveaux de liquidités et des sources de financement; l'accès aux marchés financiers; le financement et les taux d'intérêt, les régimes fiscaux miniers; la capacité de réussir l'intégration des actifs acquis; l'évolution des lois, des politiques ou de l'économie des juridictions dans lesquelles la Société exerce des activités; les difficultés opérationnelles ou techniques pouvant survenir dans le cadre des activités d'exploitation et de développement, les lois et la réglementation régissant la protection de l'environnement; les relations de travail; la disponibilité et les coûts supérieurs associés aux intrants miniers et à la main-d'œuvre; la nature spéculative de la prospection et du développement, notamment les risques d'épuisement des réserves ou la diminution de leur teneur; l'évolution défavorable des cotes de crédit de la Société; les contestations relatives aux titres de propriétés; et les risques associés à l'exploration, le développement et l'activité minière. Quant aux projets de développement, la capacité d'IAMGOLD d'assurer ou d'augmenter ses niveaux actuels de production d'or dépend en partie de la réussite de ses projets. Les risques et incertitudes inhérents à tous les projets incluent l'inexactitude des estimations des réserves et des ressources, la récupération métallurgique, les coûts en capital, les coûts d'exploitation de ces projets et les prix futurs des minéraux concernés. Les projets de développement n'ont aucun historique à partir duquel il est possible d'établir une estimation des flux de trésorerie futurs. Les coûts en immobilisations et le temps requis pour développer de nouvelles mines ou autres projets sont considérables et des changements dans les coûts ou l'échéancier de construction peuvent avoir une incidence sur la rentabilité du projet. Les coûts réels et le rendement sur investissement peuvent varier considérablement des estimations faites par IAMGOLD ou IAMGOLD pourrait ne pas réussir à obtenir les approbations gouvernementales nécessaires à exploiter un projet; dans un tel cas, le projet pourrait ne pas démarrer selon l'échéancier initial ou ne pas démarrer du tout.

Au sujet d'IAMGOLD

IAMGOLD (www.iamgold.com) est un important producteur aurifère de rang intermédiaire possédant six mines d'or (comprenant les coentreprises), situées sur trois continents. Au Québec, une province canadienne, la Société gère aussi Niobec inc., l'un des trois plus importants producteurs de niobium au monde, et détient une ressource d'éléments de terres rares à proximité de sa mine de niobium. IAMGOLD est en bonne position pour assurer sa croissance grâce à une saine santé financière combinée à une expertise de gestion et d'exploitation. IAMGOLD fera progresser les projets de son éventail de projets de développement et de prospection qui présentent les rendements les plus intéressants. Les plans de croissance d'IAMGOLD sont stratégiquement concentrés dans certaines régions du Canada et dans certains pays d'Amérique du Sud et d'Afrique.

Veuillez noter :
Vous pouvez obtenir une copie de ce communiqué de presse par télécopieur, par courriel, sur le site Web d'IAMGOLD à www.iamgold.com et sur le site Web du groupe CNW à www.newswire.ca. Vous pouvez obtenir tous les documents d'IAMGOLD sur le site www.sedar.com ou www.sec.gov.

The English version of this press release is available at http://www.iamgold.com

SOURCE : IAMGOLD Corporation

Renseignements :

Bob Tait, vice-président, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 360-4743 Cellulaire : 647 403-5520

Laura Young, directrice principale, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 933-4952 Cellulaire : 416 670-3815

Sans frais : 1 888 464-9999 info@iamgold.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.