HUMIRA® (adalimumab), produit d'AbbVie, est le premier et le seul médicament à recevoir l'approbation de Santé Canada pour le traitement de l'hidradénite suppurée modérée ou grave

  • L'hidradénite suppurée, également appelée hidrosadénite suppurée, est une maladie inflammatoire, chronique et douloureuse de la peau.

MONTRÉAL, le 6 janv. 2016 /CNW/ - AbbVie, une société biopharmaceutique d'envergure mondiale, a annoncé aujourd'hui l'homologation par Santé Canada d'HUMIRA® (adalimumab) dans le traitement des adultes atteints d'hidradénite suppurée modérément à fortement évolutive qui n'ont pas répondu à un traitement classique, y compris un traitement par des antibiotiques à action générale. Cette homologation fait suite à l'approbation reçue de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et de la Commission européenne. HUMIRA est donc maintenant le premier et le seul médicament approuvé par Santé Canada dans le traitement de l'hidradénite suppurée chez l'adulte.

L'hidradénite suppurée est une maladie cutanée systémique, chronique et d'origine immunitaire qui touche de 1 à 3 % de la population mondiale. Comme son diagnostic est établi souvent tardivement ou que la maladie est mal diagnostiquée, sa prévalence réelle demeure inconnue1.

En général, l'hidradénite suppurée a de plus grandes répercussions sur la qualité de vie des personnes atteintes que les autres affections de la peau2. Au Canada, les personnes atteintes d'hidradénite suppurée consulteront en moyenne cinq médecins et effectueront plus de 17 visites médicales sur une période de huit ans avant de recevoir leur diagnostic. La maladie est associée à des douleurs intenses, à une diminution de la mobilité et à des lésions profondes (nodules ou abcès) dégageant une odeur désagréable et s'accompagnant d'un écoulement purulent. Les lésions sont présentes aux aisselles, à l'aine et dans la région périanale. Chez la femme, les seins sont également touchés. Avec le temps, les lésions peuvent former des grappes et donner lieu à des cicatrices résiduelles3

Le Dr Bourcier, dermatologue au Centre hospitalier universitaire Georges-L. Dumont à Moncton, affirme que « L'hidradénite suppurée est méconnue et souvent mal diagnostiquée; par conséquent, bon nombre de patients en souffrent et doivent composer avec cette maladie. L'approbation d'un nouveau traitement représente un grand pas en avant pour les personnes atteintes d'hidradénite suppurée et redonne espoir à ces personnes et à leur famille ».

Maria Goguen, atteinte de cette maladie, livre son témoignage. « Je souffre depuis de nombreuses années d'hidradénite suppurée et les répercussions sur ma vie sont énormes. J'ai été chanceuse d'enfin trouver un médecin qui connaissait cette affection et qui, en plus, a été en mesure de me permettre de participer à une étude clinique menée sur HUMIRA. Depuis que je prends ce médicament, j'ai renoué avec ma passion pour la photographie, je passe davantage de temps de qualité avec ma fille et je m'adonne de nouveau à des activités comme la danse, la randonnée pédestre et le camping que j'avais abandonnées depuis que je souffrais d'hidradénite suppurée ».

« Offrir un médicament répondant à un besoin criant pour les personnes atteintes d'hidradénite suppurée revêt une grande importance pour AbbVie dont la mission est de combler les besoins médicaux non satisfaits et d'améliorer la qualité de vie de ces personnes. Nous travaillons assidûment pour mettre de l'avant conjointement un parcours thérapeutique améliorée tant pour les patients que pour les dermatologues, car actuellement les personnes atteintes de cette maladie sont souvent perdues dans le système de santé et se retrouvent très souvent dans les salles d'urgence », renchérit Stéphane Lassignardie, Directeur général, AbbVie Canada.

L'approbation de ce médicament par Santé Canada pour le traitement de l'hidradénite suppurée vient corroborer les données exhaustives d'études cliniques accumulées sur HUMIRA au cours de ses 11 années d'utilisation dans le traitement de maladies d'origine immunitaire au Canada. Cette plus récente homologation par Santé Canada est fondée sur les résultats de deux études pivots de phase III, PIONEER I et PIONEER II, et représente la neuvième indication approuvée pour HUMIRA au Canada.

En tout, 633 personnes atteintes d'hidradénite suppurée modérée ou grave ont participé aux études PIONEER I et PIONEER II. Elles ont été réparties au hasard pour recevoir HUMIRA ou un placebo en plus d'un antiseptique topique appliqué quotidiennement. Les deux études ont montré qu'un plus grand nombre de patients sous recevant HUMIRA que de patients recevant le placebo ont présenté une diminution du nombre total d'abcès et de nodules inflammatoires. Aucun nouveau risque associé à l'innocuité n'a été observé au cours de ces études. Pour de plus amples renseignements sur les études PIONEER I et PIONEER II, consultez le site www.clinicaltrials.gov (NCT01468207 et NCT01468233, respectivement).

Renseignements importants en matière d'innocuité4

HUMIRA est un anti-TNF qui a des effets sur le système immunitaire et qui peut réduire la capacité de l'organisme à combattre les infections. On a fait état de cas d'infections graves chez des personnes qui prenaient HUMIRA. Ces infections graves comprenaient la tuberculose et des infections causées par des virus, des champignons ou des bactéries qui se sont répandues partout dans leur organisme. Des décès sont survenus parmi les cas signalés. Il faut effectuer un test de dépistage de la tuberculose avant d'amorcer le traitement par HUMIRA et surveiller tout signe et symptôme de la tuberculose pendant le traitement. Les personnes à risque de tuberculose peuvent suivre un traitement antituberculeux avant le début du traitement par HUMIRA. Il ne faut pas amorcer un traitement par HUMIRA en présence d'une infection évolutive, à moins d'avis contraire du médecin. Il faut interrompre le traitement par HUMIRA en présence d'une infection grave. Les patients doivent informer leur médecin s'ils résident ou ont déjà séjourné dans des régions où les infections fongiques sont fréquentes, s'ils ont déjà eu la tuberculose ou l'hépatite B, s'ils sont vulnérables aux infections ou s'ils ont des symptômes comme la fièvre, la fatigue, la toux ou une plaie.

Le risque de lymphome ou d'autres cancers peut être plus grand chez les personnes qui prennent un anti-TNF, dont HUMIRA. On a fait état de cas de lymphome T hépatosplénique, un type de cancer rare, souvent mortel. Le risque d'apparition de deux types de cancer de la peau (carcinome basocellulaire et carcinome malpighien) pourrait être accru avec l'emploi d'un anti-TNF, dont HUMIRA. Ces cancers ne sont habituellement pas mortels s'ils sont traités.

D'autres effets secondaires graves sont possibles avec l'emploi d'HUMIRA, notamment : réactivation de l'infection par le virus de l'hépatite B, réactions allergiques, troubles du système nerveux, troubles sanguins, certaines réactions immunitaires, dont le syndrome pseudo-lupique, troubles hépatiques et apparition ou aggravation d'une insuffisance cardiaque ou du psoriasis. L'emploi concomitant d'HUMIRA avec d'autres antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) biologiques (tels que l'anakinra ou l'abatacept) ou avec d'autres inhibiteurs du TNF n'est pas recommandé. Les patients qui prennent HUMIRA ne doivent pas recevoir de vaccin vivant.

Les effets secondaires courants d'HUMIRA comprennent : réactions au point d'injection (rougeur, éruptions cutanées, enflure, démangeaison ou ecchymose), infections des voies respiratoires supérieures (y compris infections des sinus), céphalées, éruptions cutanées et nausées.

HUMIRA est administré par injection sous la peau (sous-cutanée).

Avant d'entreprendre le traitement par HUMIRA, il faut soupeser soigneusement les bienfaits et les risques possibles du traitement.

Ces renseignements importants en matière d'innocuité sur HUMIRA ne sont pas complets. Pour connaître les autres renseignements importants en matière d'innocuité, veuillez consulter la monographie d'HUMIRA4 publiée au www.abbvie.ca.

À propos d'HUMIRA
HUMIRA ressemble aux anticorps qu'on trouve habituellement dans l'organisme. Il agit en bloquant l'action du facteur de nécrose tumorale alpha (TNF alpha), une protéine qui, lorsqu'elle est produite en excès, joue un rôle central dans les réponses inflammatoires de nombreuses maladies d'origine immunitaire.

HUMIRA est l'un des médicaments biologiques offerts sur le marché les plus étudiés. La base de données cliniques mondiale sur HUMIRA couvre une période de 18 ans pour un total de 13 indications (9 au Canada) et comporte plus de 100 études cliniques menées chez plus de 28 000 patients. HUMIRA a été approuvé dans 90 pays et est utilisé par plus de 940 000 patients à l'échelle mondiale.

L'emploi de tout médicament peut causer des effets secondaires. Comme tous les médicaments qui agissent sur le système immunitaire, HUMIRA peut causer des effets secondaires graves4.Il est nécessaire de dépister la tuberculose évolutive et la tuberculose non évolutive au moyen d'un test cutané à la tuberculine avant, pendant et après le traitement par HUMIRA. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter la monographie d'HUMIRA4 publiée au www.abbvie.ca.

À propos d'AbbVie Care
Les Canadiens à qui l'on prescrit HUMIRA pourront s'inscrire à AbbVie Care, un programme de soutien qui porte la signature d'AbbVie. Ce programme est conçu pour offrir une vaste gamme de services personnalisés tels qu'une aide au remboursement et un soutien financier, des services de pharmacie, la coordination des analyses de laboratoire , la démonstration de la technique d'injection, des renseignements personnalisés et un soutien continu pour la prise en charge de la maladie tout au long du traitement.

Pour plus d'information, composez le 1-866-8-HUMIRA (1-866-848-6472) ou consultez le www.abbviecare.ca.

À propos d'AbbVie
AbbVie est une société d'envergure mondiale centrée sur la recherche biopharmaceutique créée en 2013 à la suite de la scission des Laboratoires Abbott. La société a pour mission de mettre à profit son expertise, son personnel dévoué et son approche unique de l'innovation au développement et à la commercialisation de traitements évolués qui répondent à certaines des maladies les plus complexes et les plus graves au monde. AbbVie, y compris sa filiale à part entière, Pharmacyclics, emploie plus de 28 000 personnes et commercialise ses produits dans plus de 170 pays. Pour de plus amples renseignements sur la société, son effectif, sa gamme de produits et ses engagements, visitez le www. abbvie.ca et le www.abbvie.com. Suivez la société sur Twitter @abbvie ou consultez ses offres d'emploi sur Facebook ou LinkedIn.

###

Références

1. La Fondation canadienne de l'hidradénite suppurée -- www.hs-foundationcanada.org.

2. Wolkenstein P, et al. J Am Acad Dermatol 2007;56(4):621-3.

3. La Fondation canadienne de l'hidradénite suppurée -- www.hs-foundationcanada.org.

4. Monographie d'HUMIRA (adalimumab). Corporation AbbVie. (le  31 décembre 2015).

SOURCE AbbVie

Bas de vignette : "HUMIRA(R) (adalimumab), produit d'AbbVie, est le premier et le seul médicament à recevoir l'approbation de Santé Canada pour le traitement de l'hidradénite suppurée modérée ou grave (Groupe CNW/AbbVie)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160106_C6828_PHOTO_FR_592574.jpg

Renseignements : Médias : Eileen Murphy, AbbVie, Eileen.murphy@abbvie.com, 514-832-7788


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.