Hausses démesurées du prix de l'essence à Montréal : une pratique qui pénalise les consommateurs, estime CAA-Québec

QUÉBEC, le 27 mars 2015 /CNW Telbec/ - Les automobilistes montréalais ayant subi neuf hausses démesurées du prix de l'essence en dix semaines depuis le début de l'année, CAA-Québec constate que les consommateurs du Grand Montréal ont dû faire les frais de pratiques incohérentes. L'organisme, qui représente 1,3 million de membres, a donc interrogé des acteurs de l'industrie sur l'ampleur de ces hausses qui ont varié entre 5 cents et 14,5 cents le litre lors de cette période, gonflant ainsi la marge prélevée au détail pour chaque litre d'essence vendu.

Difficile d'y voir clair!
« Pour nous, la recherche de profits additionnels semble la principale explication de la situation, puisque le mouvement du marché à lui seul et les taxes prélevées sur un litre d'essence ne peuvent être responsables de ces hausses démesurées. Et pourquoi seulement à Montréal? », fait observer Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques.

« Les hausses sont d'autant plus choquantes que des ajustements à la baisse ont été constatés dès les lendemains à certains moments », poursuit Mme Gagnon. « Dans notre bilan de l'essence 2014, nous dénoncions six augmentations injustifiées les vendredis à Montréal. Moins de trois mois seulement après le début de 2015, nous constatons déjà neuf hausses démesurées. L'industrie devrait offrir un prix à la pompe qui suit davantage le mouvement des indicateurs pétroliers et qui reflète le marché. »

Des explications différentes, voire contradictoires de l'industrie
Interrogée sur la question par CAA-Québec, Sonia Marcotte, présidente et directrice générale de l'Association québécoise des indépendants du pétrole (AQUIP), affirme que « le manque de diversité des bannières à Montréal ne favorise pas une saine concurrence ». Selon ses explications, la présence des indépendants à Montréal est marginale, et leurs installations se situent surtout en bordure de routes secondaires. Mais CAA-Québec se demande si la faible diversité peut justifier à elle seule des hausses aussi démesurées.

Pour sa part, l'Association canadienne des carburants n'est pas du même avis que l'AQUIP : « les joueurs sur l'île de Montréal se livrent une saine concurrence, avantageuse pour les automobilistes. Les consommateurs sont très bien servis par le libre marché, puisqu'à la fin de l'année, la marge au détail moyenne n'augmente pas comparativement aux années précédentes », affirme Carol Montreuil, vice-président de l'Association canadienne des carburants. Selon CAA-Québec, toutefois, ces hausses restent sans contredit pénalisantes pour les automobilistes, car ils ne peuvent profiter en tout temps d'un prix concurrentiel.

La faute à la bourse du carbone?
Malgré l'ajout de 3 cents/litre au coût à la rampe de chargement associé à l'entrée en vigueur de la bourse du carbone en 2015, les hausses observées à la pompe demeurent largement démesurées. « Il ne faut pas oublier que le coût d'acquisition a augmenté pour toutes les stations-service du Québec et non seulement pour les exploitants du Grand Montréal », indique Mme Gagnon. « En définitive, ce qui compte pour nous, c'est que les automobilistes paient leur essence à un prix qui correspond au marché. Dans cette situation, les explications fournies ne nous convainquent pas », conclut-elle.

Info Essence
CAA-Québec tient également à rappeler que son outil Info Essence permet aux automobilistes de faire des choix avisés quant à la gestion de leur réservoir d'essence. En comparant le prix réaliste calculé par CAA-Québec et le prix moyen affiché à la pompe dans leur région, les consommateurs peuvent faire le plein au meilleur moment.

À propos de CAA-Québec
Rappelons que CAA-Québec, un organisme à but non lucratif fondé en 1904, offre à ses 1 290 000 membres des services et privilèges dans les domaines de l'automobile, du voyage, de l'habitation et des services financiers.

 

SOURCE CAA-Québec

Renseignements : Montréal, Anne-Sophie Hamel, Conseillère en communication et porte-parole, 514 861-7111, poste 5478, Cell. : 514 717-4040, anne-sophie.hamel@caaquebec.com ; Québec, Catherine Major,Conseillère en communication, 418 624-2424, poste 5810, Cell. : 418 563-4590, catherine.major@caaquebec.com

LIENS CONNEXES
http://www.caa-quebec.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.