Hausse tarifaire d'Hydro-Québec - L'AQPER demande plus de transparence quant à l'impact réel de la filière éolienne

MONTRÉAL, le 12 août 2014 /CNW Telbec/ - L'Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER) déplore que la société d'État, plutôt que d'agir en toute transparence, persiste à entacher la filière éolienne en s'appuyant sur des arguments et des chiffres qui brouillent la compréhension des consommateurs.

Hausse tarifaire : plusieurs facteurs en cause

Contrairement à ce qu'affirme Hydro-Québec, il est injuste de prétendre que la hausse sur le coût global des approvisionnements provient principalement de la mise en service de nouveaux parcs éoliens. En réalité, l'éolien ne représente que 1% des coûts associés à la demande de hausse tarifaire. « En faisant porter tout le blâme à l'éolien, la société d'État réussit à détourner le débat de ses propres coûts, lesquels comptent pour 2,3 % de la hausse demandée, soit plus que l'inflation », dit Jean-François Samray, président-directeur général de l'AQPER. Il souligne que la part attribuable à Hydro-Québec provient notamment :

  • de la hausse du prix du bloc patrimonial qu'Hydro-Québec Distribution paie à Hydro-Québec Production;

  • des achats d'électricité post-patrimoniale d'Hydro-Québec Distribution à Hydro-Québec Production (payés 6¢ du kWh pour des kWh produits par les mêmes centrales qui fournissent le bloc patrimonial à 3¢ du kWh);

  • des achats de court terme (à titre d'exemple, Hydro-Québec prévoit des achats de 492 M$ en 2014, à un coût moyen de 17 ¢ du kWh); et

  • d'une augmentation des coûts de transport et de distribution.

Des faits qui complètent le portrait de la situation

En indiquant que son prix moyen d'exportation est de 8¢ du kWh, Hydro-Québec confirme qu'en valorisant les attributs environnementaux disponibles aux États-Unis, spécifiquement pour l'énergie produite à partir d'éoliennes, elle pourrait tirer un revenu de 14,4¢ du kWh pour l'énergie exportée du Québec.

« Il est largement reconnu que l'industrie éolienne est un levier exceptionnel de développement économique régional », termine M. Samray. « Il est aussi important de souligner que par les rendements des investissements de la Caisse de dépôt et placement du Québec dans la filière, elle contribue à sécuriser les caisses de retraites. Les plus de 5000 personnes qui travaillent dans le milieu contribuent à la vitalité économique du Québec, en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent, mais aussi à Montréal et à Trois-Rivières, deux pôles d'importance. L'éolien génère des retombées de 300 M$ pour chaque 100 M$ investis. Finalement, l'économie du Québec ne repose pas entièrement sur la société d'État. Lorsqu'on envisage de nuire à la filière éolienne, on ne peut pas simplifier la question au point de priver les Québécois des bienfaits de cette filière dynamique et porteuse d'avenir. » 

À propos de l'AQPER

L'AQPER a pour mission de promouvoir l'énergie renouvelable auprès du grand public, des entreprises et des gouvernements et prône le développement responsable des ressources énergétiques du Québec dans toutes les filières renouvelables. L'Association représente les intérêts des producteurs indépendants d'électricité respectant les principes de l'énergie durable.

SOURCE : Association québécoise de la production d'énergie renouvelable (AQPER)

Renseignements :

Hélène Montpetit
Association québécoise de la production d'énergie renouvelable
514 281-3131 poste 112 - hmontpetit@aqper.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.