Hausse progressive du salaire minimum sur 4 ans

350 600 personnes auront plus d'argent dans leur poche, tout en respectant la capacité de payer des entreprises québécoises

QUÉBEC, le 19 janv. 2017 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec annonce une hausse de 0,50 $ du taux général du salaire minimum, qui atteindra 11,25 $ l'heure à compter du 1er mai 2017, ainsi qu'une hausse progressive du salaire minimum sur quatre ans, qui permettra d'atteindre, en 2020, un ratio équivalant à 50 % du salaire horaire moyen, sans l'excéder.

Les modalités de cette hausse ont été dévoilées aujourd'hui par la ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière‑Appalaches, Mme Dominique Vien, en présence du ministre des Finances, M. Carlos J. Leitão, et du ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. François Blais.

« Notre gouvernement propose aujourd'hui, pour la première fois dans l'histoire du Québec, une hausse progressive sur quatre ans, qui permettra d'en arriver à un salaire minimum horaire juste, réfléchi, bénéfique et adapté à notre contexte économique. La progressivité et la prévisibilité de la hausse permettront au gouvernement du Québec de bonifier le pouvoir d'achat des salariés, tout en respectant la capacité de payer des entreprises québécoises. Il est également à noter que, dès cette année, 350 600 salariés bénéficieront d'une hausse du salaire minimum de 0,50 $, soit la plus grande hausse depuis 2010. La fixation du taux du salaire minimum fera toujours l'objet de décisions annuelles, pour s'ajuster à l'évolution de l'économie québécoise », a expliqué la ministre Vien.

« D'importants et d'essentiels débats ont eu cours au sein de notre société afin de voir comment améliorer le soutien offert aux travailleuses et travailleurs à faible revenu, tout en assurant la croissance des entreprises. Nos travaux en matière de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale et en matière d'adéquation formation‑emploi nous offrent les leviers nécessaires pour agir dans le meilleur intérêt de tous », a mentionné le ministre Blais.

« Notre gouvernement a mis en place des mesures fiscales, telles que la prime au travail et le bouclier fiscal, qui viennent soutenir les travailleurs à plus faible revenu et qui complémentent la hausse du salaire minimum. La compétitivité des entreprises, notamment des PME québécoises qui créent près de 80 % des nouveaux emplois, doit aussi être prise en considération. Les mesures d'allégement du fardeau fiscal annoncées au cours des dernières années, particulièrement celles visant à réduire les taxes sur la masse salariale, permettent de profiter d'un environnement d'affaires compétitif tout en s'assurant que les travailleurs profitent d'un des systèmes de soutien au revenu les plus généreux en Amérique du Nord », a mentionné le ministre Leitão.

Depuis 2002, la cible retenue pour le salaire minimum correspondait à un ratio variant de 0,45 à 0,47 du salaire horaire moyen. Ce ratio augmentera graduellement afin d'atteindre 0,50 en 2020. Selon les prévisions, le taux général du salaire minimum serait alors de l'ordre de 12,45 $ l'heure.

À compter du 1er mai 2017, le taux du salaire minimum payable aux salariés au pourboire passera quant à lui à 9,45 $ l'heure (+ 0,25 $). Le taux du salaire minimum des cueilleurs de framboises passera à 3,33 $ du kilogramme (+ 0,15 $) et celui des cueilleurs de fraises à 0,89 $ du kilogramme (+ 0,04 $). Enfin, le taux payable à certains salariés de l'industrie du vêtement sera porté à 11,25 $.

Le salaire minimum payable à un salarié au pourboire augmenterait comme suit d'ici 2020 :

  • 0,25 $ en 2017, pour atteindre 9,45 $;
  • 0,20 $ en 2018, pour atteindre 9,65 $;
  • 0,15 $ en 2019, pour atteindre 9,80 $;
  • 0,15 $ en 2020, pour atteindre 9,95 $.

 

À terme, l'écart entre le taux général et le taux à pourboire atteindrait 20 %.

 

SOURCE Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale

Renseignements : Sources : Florent Tanlet, Attaché de presse, Cabinet de la ministre responsable du Travailet ministre responsable de la régionde la Chaudière-Appalaches, Tél. : 418 643-7623; Simon Laboissonnière, Attaché de presse, Cabinet du ministre de l'Emploiet de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Tél. : 418 643-4810; Audrey Cloutier, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Finances, Tél. : 418 643-5270; Renseignements : Antoine Lavoie, Direction des communications, Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Tél. : 418 646-0425, poste 67229

LIENS CONNEXES
http://www.mess.gouv.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.