Hausse modeste du prix des maisons à Montréal au deuxième trimestre et une reprise soutenue du marché immobilier montréalais au deuxième semestre de 2013

Les taux hypothécaires encore très favorables aux acheteurs et la relative confiance des consommateurs envers l'économie ont contribué à la hausse du prix des propriététés

MONTRÉAL, le 9 juill. 2013 /CNW/ - L'Étude sur le prix des maisons et les prévisions du marché des Services immobiliers Royal LePage publiées aujourd'hui indiquent une augmentation des prix au cours du deuxième trimestre pour tous les types d'habitations ayant fait l'objet d'une étude à Montréal. Par contre, le nombre vente d'unités vendues continu d'être à la baisse conformément aux prévisions de Royal LePage. D'ici à la fin de l'année 2013, Royal LePage prévoit que le marché immobilier local connaîtra une légère augmentation du prix des maisons accompagné d'une reprise soutenue au niveau du nombre de ventes qui nous permettrait de terminer l'année presqu'au même niveau qu'en 2012.

Au deuxième trimestre, le prix moyen d'une maison individuelle de plain-pied a connu une hausse de 2,7 pour cent pour atteindre 288 868 $. Le prix moyen d'une maison standard à deux étages a augmenté de 3,3 pour cent, ce qui le situe à 397 643 $ et celui d'un appartement standard en copropriété a augmenté de 1,6 pour cent pour atteindre 240 306 $.

« Nous avons été surpris de constater que la diminution des prix de vente anticipée en début d'année pour le deuxième trimestre, ne s'est pas manifestée. Il est possible que la baisse des prix a possiblement été retardée d'un trimestre quoiqu'on espère assister à une reprise du marché avec une hausse modeste des prix en raison de la résilience du marché et des conditions économiques favorables aux acheteurs, » affirme Dominic St-Pierre, directeur des services immobiliers Royal LePage pour la région du Québec.

Les ventes d'unités sont cependant à la baisse pour la région de Montréal au deuxième trimestre. Les ventes des maisons individuelles de plain-pied ont diminué de 16 pour cent, celles des maisons standards à deux étages, de 11 pour cent et finalement celles des appartements standards en copropriété, de 14 pour cent. « Cette baisse est conforme à nos prévisions en considérant que la même période l'année dernière a été extrêmement solide en terme de vente d'unités. Il est tout de même encourageant de constater que la diminution n'est pas aussi importante que celle constatée au premier trimestre. Nous envisageons par le fait même une hausse du nombre d'unités de ventes au prochain trimestre, » fait valoir Dominic St-Pierre.

En ce qui a trait aux types d'acheteurs, signe encourageant pour le marché local, ils sont tous présents sur le marché immobilier au deuxième trimestre : les premiers acheteurs, les acheteurs répétitifs et même ceux qui sont à la recherche d'une propriété luxueuse. « Contrairement à la deuxième moitié de 2012, où les premiers acheteurs étaient absents, on constate qu'actuellement les premiers acheteurs sont bien de retour et actifs sur le marché comme c'est traditionnellement le cas, » ajoute Dominic St-Pierre.

En ce qui concerne l'inventaire, celui-ci demeure toutefois élevé dans la région de Montréal au deuxième trimestre. « Le nombre d'unités en vente est drastiquement en hausse, principalement sur l'île de Montréal pour chacun des types de propriétés. On remarque des augmentations de plus de 25 % autant pour l'unifamilial que pour la copropriété, » indique Dominic St-Pierre. « L'offre progresse toujours beaucoup plus rapidement que la demande pour ce dernier type de propriété en raison du grand nombre de nouvelles constructions de condos au cours des dernières années. »

En raison de l'inventaire important au deuxième trimestre, l'acheteur est beaucoup plus patient et attend de trouver la propriété qu'il cherche au juste prix. « La conjoncture est très favorable aux acheteurs puisque, fait rarissime, tous les éléments semblent jouer en leur faveur. Cela nous rappelle l'importance pour les vendeurs de faire affaire avec un courtier qui a l'expertise pour déterminer le juste prix dans un marché offrant beaucoup de possibilités aux acheteurs, » souligne Dominic St-Pierre.

« Nous prévoyons toujours une légère augmentation du prix des propriétés en 2013, mais pas aussi significative que nos prévisions en début d'année. Royal LePage s'attend plutôt à une hausse d'environ un à deux pour cent dans la région de Montréal cette année jumelé à une diminution de cinq pour cent des unités vendues par rapport à l'année dernière, » affirme Dominic St-Pierre. « Quant à l'inventaire, nous anticipons toujours une augmentation par rapport à 2012. L'augmentation dans la deuxième moitié de 2013 sera cependant moins prononcée que ce qu'on constate actuellement. »

D'ici à la fin de l'année 2013, le prix sera principalement influencé par l'économie mondiale. « Nous savons déjà que les taux d'intérêt demeureront bas, ce qui est une bonne nouvelle pour le marché immobilier en 2013, mais la confiance des consommateurs sera un élément à ne pas négliger et sera influencée principalement par des facteurs externes. La situation économique aux États-Unis, qui continue à s'améliorer, et la reprise du secteur immobilier américain sont des signes extrêmement positifs, par contre la situation en Europe inquiète toujours, » conclut Dominic St-Pierre.

Étude sur le prix des maisons au Canada pour le deuxième trimestre de 2013
Prix moyens des maisons

Maison individuelle de plain-pied
Marché Moyenne

T2 2013
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T2 2012
Différence (%)
Maison de
plain-pied
Beaconsfield 330 350 331 000 322 000 2,6%
Dorval 300 500 301 000 292 500 2,7%
Pierrefonds 289 225 289 450 287 000 0,8%
Westmount n/d n/d n/d n/d
Notre-Dame-de-
Grâce/Côte-des-
Neiges
n/d n/d n/d n/d
Ville-Marie n/d n/d n/d n/d
Le Plateau Mont-Royal n/d n/d n/d n/d
Rosemont/La Petite
Patrie
n/d n/d n/d n/d
Laval 283 750 279 500 273 000 3,9%
Brossard 268 500 258 500 257 500 4,3%
Longueuil 245 750 245 500 246 000 -0,1%
Boucherville 304 000 310 000 290 125 4,8%

Montréal

288 868 287 850 281 161 2,7%

Maison standard à deux étages
Marché Moyenne

T2 2013
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T2 2012
Différence (%)
Maison à deux
étages
Beaconsfield n/d n/d n/d n/d
Dorval 334 000 326 000 316 500 5,5%
Pierrefonds 389 500 386 000 392 000 -0,6%
Westmount n/d n/d n/d n/d
Notre-Dame-de-
Grâce/Côte-des-Neiges
524 000 524 000 503 000 4,2%
Ville-Marie n/d n/d n/d n/d
Le Plateau Mont-Royal n/d n/d n/d n/d
Rosemont/La Petite
Patrie
n/d n/d n/d n/d
Laval 365 000 364 000 352 250 3,6%
Brossard 399 000 389 500 382 375 4,3%
Longueuil 344 000 334 500 335 000 2,7%
Boucherville 428 000 426 500 412 500 3,8%
Montréal 397 643 392 929 384 804 3,3%

Appartement standard en copropriété
Marché Moyenne

T2 2013
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T2 2012
Différence (%)
Appartement en
copropriété
Beaconsfield n/d n/d n/d n/d
Dorval n/d n/d n/d n/d
Pierrefonds 208 000 209 000 203 000 2,5%
Westmount n/d n/d n/d n/d
Notre-Dame-de-
Grâce/Côte-des-Neiges
259 000 252 000 250 000 3,6%
Ville-Marie 315 000 325 000 324 500 -2,9%
Le Plateau Mont-Royal 329 000 323 000 313 500 4,9%
Rosemont/La Petite
Patrie
271 500 270 000 268 500 1,1%
Laval 198 750 198 900 196 500 1,1%
Brossard 195 000 195 000 187 750 5,0%
Longueuil 174 250 175 000 176 000 -1,0%
Boucherville 212 250 212 500 211 000 0,6%
Montréal 240 306 240 044 236 528 1,6%

À propos de l'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage

L'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage est l'analyse immobilière la plus vaste et la plus exhaustive de ce genre au pays. Elle fournit de l'information sur sept types d'habitations répartis dans plus de 250 villes et quartiers d'un océan à l'autre. Le présent communiqué renvoie quant à lui à une version abrégée de l'Étude, mettant en lumière l'évolution des prix des trois types d'habitations les plus courants dans 90 communautés à l'échelle du pays. Il est possible de consulter une base de données complète contenant les données recueillies au cours des sondages en visitant le site Web de Royal LePage à l'adresse www.royallepage.ca. Les données actuelles seront mises à jour dès la fin du premier trimestre de 2013. Une version imprimable du rapport du deuxième trimestre de 2013 sera disponible en ligne le 6 août 2013.

À propos de Royal LePage

Au service des Canadiens depuis 1913, Royal LePage est le premier fournisseur au pays de services aux maisons de courtage immobilier, grâce à son réseau de plus de 14 500 courtiers répartis dans 600 bureaux partout au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance, la Fondation Un toit pour tous de Royal LePage, qui vient en aide aux centres d'hébergement pour femmes et enfants ainsi qu'aux programmes éducatifs visant à mettre fin à la violence familiale. Royal LePage est une société affiliée de Brookfield Real Estate Services Inc., une entreprise inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole « TSX: BRE ».

Pour en savoir davantage, visitez le site www.royallepage.ca .
 

 

 

 

 

SOURCE : Royal LePage Real Estate Services

Renseignements :

Sébastien Bonneau
Kaiser Lachance Communications
514.926.7120
sebastien.bonneau@kaiserlachance.com 

Tammy Gilmer
Directrice, Relations publiques et Communications nationales
Services immobiliers Royal LePage
416.510.5783
tgilmer@royallepage.ca

Profil de l'entreprise

Royal LePage Real Estate Services

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.