Hausse du salaire minimum à 15$ l'heure - « La ministre du Travail doit écouter la population plutôt que le lobby des patrons » - Manon Massé

QUÉBEC, le 15 nov. 2016 /CNW Telbec/ - À la veille de sa rencontre avec la ministre du Travail, la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, a déposé en chambre cet après-midi une pétition de plus de 16 500 noms demandant au gouvernement québécois d'augmenter le salaire minimum à 15$ l'heure. Ces signatures s'ajoutent aux quelque 5500 noms déjà présentés lors du dépôt d'une pétition électronique.

« Sur le terrain, on sent que la mobilisation autour de la hausse du salaire minimum à 15$ l'heure ne s'essouffle pas. La population québécoise sait que c'est une mesure juste. En plus des nombreuses manifestations qui ont eu lieu au cours des derniers mois, ce sont plus de 22 000 personnes qui ont signé la pétition jusqu'à maintenant. En 35 ans de militantisme, c'est une des pétitions les plus faciles que j'ai eu à faire signer. C'est simple, les gens comprennent qu'une personne qui travaille à temps plein ne devrait pas avoir de difficulté à joindre les deux bouts », a indiqué Manon Massé.

La députée solidaire a aussi participé sur l'heure du midi à une manifestation organisée devant l'Assemblée nationale par la Coalition 15plus.

« C'est important de maintenir la pression et j'espère que la ministre Vien finira par répondre aux revendications des travailleurs et travailleuses. On a déjà gagné une partie de la bataille en amenant le gouvernement à se positionner sur le sujet. La ministre a été obligée d'annoncer qu'elle présentera prochainement son plan pour hausser le salaire minimum. Évidemment, tout laisse croire que la prochaine hausse décrétée par le gouvernement sera largement insuffisante. Je demanderai demain à la ministre du Travail d'écouter la population plutôt que le lobby des patrons », prévient Mme Massé.

Québec solidaire souhaite que cet important débat pour l'avenir du Québec se fasse en toute transparence en commission parlementaire plutôt que de permettre aux lobbys patronaux de faire leurs représentations en secret dans le bureau de la ministre comme c'est le cas présentement. Face à la campagne de peur des groupes patronaux, les différents acteurs en faveur de la hausse du salaire minimum à 15$ l'heure doivent pouvoir présenter équitablement leurs arguments en commission parlementaire.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Nicolas Lévesque, Aile parlementaire Québec solidaire, 418 454-5229 c., nicolas.levesque@assnat.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.