GroupM prévoit des dépenses en marketing mondiales en 2017 qui dépasseront 1 milliard de dollars

-- L'investissement en publicité à l'échelle mondiale pour 2016 a été a été revu à la baisse en raison de la « nouvelle norme » de croissance ralentie en Chine

-- Les É.U. sont encore le principal moteur de croissance en publicité mondiale pour 2016

-- L'investissement en publicité numérique représente 99 pour cent de la croissance nette en 2016 par rapport aux médias traditionnels

LONDRES et NEW YORK, le 2 août 2016 /CNW/ - Le WPP du GroupM qui est un chef de file en matière de gestion de placements médias, a revu aujourd'hui sa prévision sur les dépenses en publicité mondiale en 2016 et a partagé ses perspectives préliminaires pour 2017. La prévision sur le volume en publicité de 552 milliards de dollars (plus de 4,3 pour cent) pour 2017, lorsque combiné à d'autres services de marketing, démontre que les dépenses en services marketing mondial surpassent le seuil de 1 milliard de dollars pour la première fois. Cependant, en raison de la croissance ralentie en Chine et au Brésil cette année, GroupM a dû revoir son estimation de croissance pour 2016 préalablement établie de 4 pour cent à 4,5 pour cent (nouvel investissement net de 22 milliards de dollars revu à 20,5 milliards de dollars).  

Logo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20151103/283547LOGO

Médias en millions USD, Prix courants

2016

2017

À L'ÉCHELLE MONDIALE

529 134

551 992

% en glissement annuel

4,0

4,3

AMÉRIQUE DU NORD

188,769

194,202

% en glissement annuel

3,0

2,9

ÉTATS-UNIS

178 676

183 979

% en glissement annuel

3,1

3,0

AMÉRIQUE LATINE

35 798

38 349

% en glissement annuel

4,6

7,1

EUROPE DE L'OUEST

98 321

101 056

% en glissement annuel

3,4

2,8

EUROPE CENTRALE ET DE L'EST

13 464

14 469

% en glissement annuel

6,9

7,5

ASIEPACIFIQUE

176 295

186 686

% en glissement annuel

5,3

5,9

Chine

80,947

86,593

% en glissement annuel

6,6

7,0

MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE

16 487

17 230

% en glissement annuel

3,0

4,5


GroupM en Chine a déclaré une « nouvelle norme », la croissance en 2016 est désormais projetée à 6,6 pour cent, une révision à la baisse de 9,1 pour cent, car le ralentissement en investissement fixe et dans les profits a une incidence sur la demande des consommateurs. L'estimation préliminaire sur la croissance en publicité pour la Chine en 2017 est de 7 pour cent. Ces estimations maintiennent la Chine parmi les plus gros marchés à forte croissance, avec un vaste soutien fondamental associé à l'urbanisation croissante et la confiance des consommateurs, même si la Chine ne jouit plus du taux de croissance à deux chiffres qu'elle avait dans les années précédentes.

Après avoir observé une croissance ralentie en 2015, le marché des communications au Brésil ressent les effets de la crise économique en 2016, mais l'on espère tout de même terminer l'année avec une croissance de 1 pour cent. Un optimisme préalable favorisant 7 pour cent en 2016 a été anéanti par la récession économique continue au Brésil, une montée du taux de chômage (atteignant 10 pour cent), et l'instabilité politique.

En raison du ralentissement de la Chine, GroupM croit que les États-Unis vont continuer d'être les principaux moteurs de la croissance en publicité mondiale cette année, assumant le cap que la Chine possédait en 2007. L'estimation de la croissance en publicité des États-Unis pour 2016 selon le GroupM a été revue de 2,7 pour cent à 3,1 pour cent, attribuable principalement à un marché du secteur de la télévision plus sain qui connaîtra une croissance de 3,4 pour cent en 2016 au lieu de 2,3 pour cent comme prévu au préalable. Les catégories de la politique, les RCP et pharmaceutique sont des facteurs clés à la force du secteur de la télévision.

Appuyée par une situation financière sable, une demande urbaine soutenue et des réformes importantes, l'Inde demeure la plus vaste économie à plus forte croissance à un taux courant annuel projeté de 14 pour cent à 15 pour cent en 2016 et 2017. Les estimations du GroupM, l'Inde est en bonne voie de devenir le dixième marché en publicité comptant un investissement annuel plus élevé que 10 milliards de dollars en 2018.

Entre-temps en Russie, le quart des marchés BRIC, où l'investissement dans le secteur de l'économie et des médias a diminué de 3,7 pour cent et de 10 pour cent respectivement en 2015, une récupération très rapide au cours du premier trimestre ne sera probablement pas durable en raison de l'absence de preuves que le PIB et le revenu des consommateurs s'améliorent. Cependant le GroupM croit encore que l'investissement en publicité pour 2016 croîtra en passant de 7,8 pour cent à 9,4 pour cent en 2017.

Ces prévisions et plus sont publiées dans le rapport biannuel de prévision en médias et marketing à l'échelle mondiale, This Year, Next Year. Ces informations sont tirées des données fournies par les ressources mondiales du WPP en ce qui touche la publicité et les relations publiques, la recherche du marché et les spécialistes en communications par M. Adam Smith, directeur chez Futures à GroupM.

Dans la mise à jour de la prévision de 2016, M. Smith a accordé une attention particulière à l'incidence du vote du Royaume-Uni de sortir de l'Union Européenne. « À l'heure actuelle, il n'y a pas de preuves tangibles de l'effet du Brexit dans les indicateurs macro ni les décisions budgétaires. Cependant, dans les six prochains mois jusqu'à la fin de l'année, il est probable que les entreprises auront tendance à moins investir. La création d'emploi, la croissance des salaires et la croissance de la productivité sont plus faibles par rapport à ce qu'il le serait autrement. C'est une question d'écart et non d'ampleur », a expliqué M. Smith. Rien n'indique une récession provoquée par le Brexit au moment de la rédaction du présent texte. Et bien que certains ont reporté des investissements en publicité pour 2016, le pire des cas que l'on pourrait observer serait une croissance en publicité au Royaume-Uni de 4,5 pour cent cette année, favorisée exclusivement par la croissance du secteur numérique. Le scénario de base demeure à 6,3 pour cent que nous allons réviser comme d'habitude en novembre. »

À l'échelle mondiale, la croissance du secteur numérique continue à être à la hausse, mais elle est modérée de 18 pour cent en 2015 à 14 pour cent en 2016 et 12 pour cent en 2017. Cette constatation était prévisible puisque les marchés comme la Chine démontrent un milieu qui dépasse 50 pour cent dans l'investissement dans les médias. Le secteur numérique représente néanmoins 99 pour cent de toute la croissance en publicité nette en 2016 et comprend 31 pour cent de l'investissement cette année et spécifiquement un tiers l'année prochaine. Le secteur des médias imprimés continue à perdre le plus de parts par rapport au secteur en ligne, tandis que le secteur de la télévision demeure solide. Le nouveau rapport This Year, Next Year inclut également une discussion des perspectives sur la mesure du succès des vidéos en ligne et les développements de réseaux (les agrégateurs et les vendeurs d'inventaires), ceci poursuit alors le débat entamé dans le rapport précédent visant le secteur numérique, Interaction, publié en avril.

« L'impact de la consommation des médias migrant vers les plateformes numériques et le flux de l'investissement en publicité s'y rattachant, ne doit pas être sous-estimé par les clients en publicité », M. Dominic Proctor, président mondial du GroupM. « Cette fragmentation de milliards d'impressions de consommateurs à travers des milliers de plateformes nécessite l'utilisation de données et de technologie pour créer des groupes cibles, valables et sur mesure pour les marques. Ceci représente la transition de la planification des médias vers la planification des publics et la raison pour laquelle GroupM prévoit continuer à investir dans le secteur des talents et de la technologie en misant sur les données et les analyses. Nous considérons qu'il s'agit d'un point important pour créer un avantage durable dans le marché pour nos clients. Et ce débat important sur lequel nous discutons est de plus en plus axé sur la performance par rapport aux prix des ressources du secteur des médias. »

À propos du GroupM
GroupM est un chef de file mondial en matière de gestion de placements médias. Elle représente la société mère des agences médias du groupe WPP, notamment Mindshare, MEC, MediaCom, Maxus et Essence, ainsi que la plateforme programmatique de médias numériques Xaxis. Chacune de ces agences exerce leurs activités à l'échelle mondiale en leur propre nom tout en occupant une position de leaders dans leur marché respectif. L'objectif principal du GroupM consiste à maximiser le rendement des agences médias du groupe WPP en opérant en tant que leader et collaborateur dans le secteur de la négociation, de la création de contenus, sportif, numérique, financier, ainsi que dans le domaine du développement d'outils brevetés et d'autres compétences essentielles des affaires. GroupM se consacre à procurer des avantages inégalés sur le marché pour ses clients, actionnaires et employés.

Découvrez-en davantage sur www.groupm.com.
Suivez-nous @GroupMWorldwide sur Twitter
Suivez GroupM sur LinkedIn - https://www.linkedin.com/company/groupm

Contacts :






Adam Smith, Directeur à Futures

David.Grabert@GroupM.com

Samantha.Kops@GroupM.com

Adam.Smith@GroupM.com

212.297.8092 

917.421.3019

+44 (0) 20 7969 4083



SOURCE GroupM


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.