Groupe TVA forcé de permettre à Réjean Beaudet d'exercer ses fonctions

MONTRÉAL, le 17 févr. 2012 /CNW Telbec/ - En fin de journée, le Conseil canadien des relations industrielles (CCRI) a ordonné à Groupe TVA inc. de permettre à Réjean Beaudet, président du syndicat, d'exercer pleinement ses fonctions syndicales. Pour la durée de sa suspension, M. Beaudet aura donc accès aux locaux de TVA, qui doit le reconnaître comme président du syndicat. Par cette décision, le CCRI accède à la demande d'ordonnance provisoire présentée par le syndicat des employés de TVA (SCFP 687).

La décision complète est disponible ici : http://bit.ly/x9LjGh

« Aujourd'hui, nous avons remporté une première bataille. Le CCRI reconnaît que la suspension de M. Beaudet telle qu'appliquée par TVA brimait les libertés syndicales. C'est une excellente nouvelle pour les syndiqués de TVA et de tout le Québec : c'est une réaffirmation des droits fondamentaux d'association et de représentation syndicale », a commenté Denis Bolduc, secrétaire général du SCFP-Québec.

« Dans les étapes à venir, nous allons prouver que M. Beaudet a défendu Mélissa François correctement et que TVA n'aurait pas dû le suspendre. En accusant faussement le syndicat d'avoir parlé de ''racisme'', des gestionnaires de TVA pratiquent la fuite en avant, peut-être pour faire oublier leur mauvaise gestion du dossier », a ajouté Denis Bolduc.

Dans les semaines à venir, en vertu de la décision du CCRI, un arbitre de grief devra entendre les parties pour décider du fond de l'affaire et de la suspension de trois mois imposée à M. Beaudet le 30 janvier.

Rappelons que pour suspendre M. Beaudet, TVA a invoqué ses « récentes initiatives reliées au dossier de Mme Mélissa François », dont une « sortie publique d'envergure » le 11 janvier dernier. À l'origine de toute l'affaire, Mme François, lectrice de nouvelles, avait commis en ondes un lapsus inoffensif le 18 décembre 2011 : « Kim Jong Deux » au lieu de « Kim Jong-il ».

Lors de sa sortie publique du 11 janvier, M. Beaudet avait déploré qu'au lieu de protéger adéquatement la lectrice après le lapsus, TVA l'a sanctionnée et désignée comme bouc émissaire. M. Beaudet avait donc demandé que TVA offre à Mme François de revenir en ondes.

Par ailleurs, le syndicat des employés de TVA a déposé trois griefs pour contester le traitement que TVA a réservé à Mme François.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) compte plus de 110 000 membres au Québec, dont environ 7600 dans le secteur des communications. Le SCFP est de plus présent dans plusieurs autres secteurs d'activités, notamment la santé et les services sociaux, l'éducation, les transports urbain et aérien, les sociétés d'État et organismes publics québécois, l'énergie et les municipalités.

SOURCE SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements :

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements :
Denis Bolduc, secrétaire général du SCFP, cell. 418 564-8772
Sébastien Goulet, Information SCFP, cell. 438 882-3756

Profil de l'entreprise

SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.