Groupe HNZ présente ses résultats du premier trimestre 2016

  • Produits de 46,2 millions de dollars, contre 36,5 millions de dollars pour l'exercice précédent
  • BAIIAL ajusté de 9,9 millions de dollars ou 21,4 % contre 1,5 million de dollars ou 4,0 % pour l'exercice précédent
  • BAIIA ajusté de 5,5 millions de dollars ou 11,9 % contre une perte de 0,1 million de dollars pour l'exercice précédent
  • Résultat net de 1,6 million de dollars, ou 0,12 $ par action, contre une perte nette de 3 millions de dollars, ou 0,23 $ par action, pour l'exercice précédent
  • Position financière solide caractérisée par une situation de trésorerie nette de 5,6 millions de dollars et une facilité de crédit de 125 millions de dollars

MONTRÉAL, le 11 mai 2016 /CNW Telbec/ - Groupe HNZ Inc. (TSX : HNZ.A, HNZ.B) (la « Société »), une entreprise internationale de transport par hélicoptère et de services de soutien connexes, a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation pour le premier trimestre qui s'est terminé le 31 mars 2016.





Faits saillants financiers

 



Trimestres clos les 31 mars

(en milliers de dollars, sauf les données par action)



2016


2015


Produits





46 205


36 535


BAIIAL ajusté (1)





9 884


1 465


BAIIA ajusté (2)





5 502


(116)


Résultat net (perte nette) (3)





1 612


(3 043)



Par action - de base et après dilution ($)





0,12


(0,23)


Flux de trésorerie opérationnels ajustés (4)





4 313


1 762


Moyenne pondérée du nombre d'actions en circulation (toutes catégories)





13 028 003


13 068 700


(1)

BAIIA ajusté (tel que défini ci-dessous) avant les charges opérationnelles liées à la location d'hélicoptères, mais incluant les frais payés aux locateurs pour couvrir les frais variables relatifs aux hélicoptères loués, comme la maintenance et les frais d'équipage (se reporter au rapprochement à la section sur les mesures non conformes aux IFRS).

(2)

Résultat net avant charges financières, montant net, impôt sur le résultat et amortissement, ajusté en fonction du gain ou de la perte à la cession d'immobilisations corporelles, de la charge de dépréciation sans effet sur la trésorerie (le cas échéant) et de la variation de la juste valeur de l'obligation de racheter les actions de détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle de filiales, tel qu'indiqué dans le rapprochement du BAIIA et BAIIAL (se reporter au rapprochement à la section sur les mesures non conformes aux IFRS).

(3)

Attribuable aux actionnaires de la Société.

(4)

Avant variation nette des soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés (se reporter au rapprochement à la section sur les mesures non conformes aux IFRS).

 

RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE
Au premier trimestre de 2016, les produits ont augmenté de 9,7 millions de dollars pour s'établir à 46,2 millions de dollars, comparativement à 36,5 millions de dollars pour l'exercice précédent, une augmentation attribuable à l'accroissement des produits des trois secteurs d'activités. La Société a effectué 6 569 heures de vol, contre 7 025 heures au premier trimestre de 2015, soit une diminution de 6,5 %.

Les produits extracôtiers ont augmenté de 6,4 millions de dollars par rapport au premier trimestre de 2015, principalement en raison du contrat de soutien extracôtier avec Shell Canada à Halifax, l'ajout des activités de la filiale Norsk en Norvège et d'un accroissement des activités en Asie du Sud-Est, partiellement contrebalancé par une baisse des activités extracôtières en Nouvelle-Zélande. Les produits liés aux activités accessoires ont augmenté de 2,1 millions de dollars, principalement en raison d'un accroissement des activités à Nampa Valley et de HNZ Topflight. Enfin, les produits liés aux activités côtières ont augmenté de 1,2 million de dollars en raison du nouveau contrat du Système d'Alerte du Nord (SAN), le tout étant partiellement contrebalancé par une diminution des vols pour les sociétés de services publics au Canada et en Antarctique.

Les dépenses d'exploitation avant les charges opérationnelles liées à la location d'hélicoptères ont augmenté de 1,1 million de dollars par rapport à l'exercice précédent pour atteindre 36,3 millions de dollars au premier trimestre. Cette hausse des dépenses d'exploitation résulte principalement du contrat conclu avec Shell à Halifax, du contrat du SAN et des activités de Norsk et a été partiellement compensée par la réduction des coûts des services de soutien et des dépenses relatives au transport en VFR découlant de la baisse des niveaux d'activités.

Le BAIIAL et le BAIIA ajustés pour le premier trimestre de 2016 s'élevaient à 9,9 millions de dollars et 5,5 millions de dollars respectivement, soit 21,4 % et 11,9 % des produits, contre 1,5 million de dollars (4.0 % des produits) et une perte de 0,1 million de dollars l'année dernière.

Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s'est chiffré à 1,6 million de dollars, ou 0,12 $ par action, comparativement à une perte nette de 3,0 millions de dollars, ou 0,23 $ par action, pour la même période en 2015. Les flux de trésorerie opérationnels ajustés avant variation nette du solde du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés se sont chiffrés à 4,3 millions de dollars au premier trimestre de 2016, contre 1,8 million de dollars pour la même période à l'exercice précédent.

Les flux de trésorerie disponibles nets ajustés pour la période de trois mois close le 31 mars 2016 se chiffraient à 2,7 millions de dollars, contre (0,2) million de dollars pour la même période à l'exercice précédent. Pour la période de douze mois close le 31 mars 2016, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés totalisaient 13,1 millions de dollars, contre 20,1 millions de dollars pour l'exercice clos le 31 décembre 2015.

« Les résultats obtenus au premier trimestre sont le fruit des activités liées au contrat de soutien extracôtier avec Shell en Nouvelle-Écosse, au contrat avec le Département de la Défense des États-Unis pour le Système d'Alerte du Nord et à la poursuite de nos mesures de contrôle des coûts », a déclaré Don Wall, président et chef de la direction du Groupe HNZ. « Bien que ces résultats soient encourageants, la conjoncture ardue aussi bien dans le secteur pétrolier et gazier que pour les autres ressources naturelles ne laisse présager aucune amélioration à court terme. Nous maintenons cependant une solide position financière avec 5,6 millions de dollars en trésorerie et équivalents de trésorerie, déduction faite de la dette. »

Au 31 mars 2016, la Société affichait une solide position financière caractérisée par un fonds de roulement de 48 millions de dollars et une trésorerie et équivalents de trésorerie (déduction faite de la dette bancaire) de 11,5 millions de dollars, combiné à une utilisation de 5,9 millions de dollars sur la facilité de crédit d'exploitation.

FAITS SAILLANTS DU PREMIER TRIMESTRE
Expansion des activités dans le nord du Canada par un investissement dans Acasta HeliFlight Inc.
Le 8 mars 2016, la Société annonçait qu'elle intensifiait sa présence dans le nord du Canada par la création d'Acasta HeliFlight inc. (« Acasta »). Acasta est établie à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, et offrira des services de transport héliporté VFR spécialisés dans le nord du Canada pour l'ensemble des secteurs de l'économie régionale. M. Adam Bembridge, un dirigeant du secteur de l'aviation locale qui a une vaste expérience du nord et pionnier reconnu quant à la fondation d'alliances réciproquement avantageuses avec des organismes autochtones, prendra les rênes de l'entreprise en tant que président d'Acasta.

PERSPECTIVES
« Nous prévoyons une légère amélioration de l'environnement macroéconomique à court et moyen terme, mais nous nous attendons à continuer de devoir affronter des vents contraires qui feront pression sur les prix et les volumes. Toutefois, nous continuerons à maintenir un bilan solide, ce qui nous permettra de profiter des occasions qu'offre le marché. Nous comptons encore poursuivre la croissance de nos activités sur le marché de l'extracôtier à plus long terme, sans perdre de vue la nécessité d'adapter nos dépenses d'exploitation à la situation économique », a conclu M. Wall.

TÉLÉCONFÉRENCE
La Société organise une téléconférence qui aura lieu le jeudi 12 mai 2016 à 14 h, heure normale de l'Est, pour discuter de ces résultats. Les parties intéressées peuvent participer à cette téléconférence en composant le 514 807‑9895 (à Montréal) ou le 1 888 231‑8191 (sans frais). Si vous ne pouvez pas vous joindre à l'appel en direct, vous pourrez consulter une archive de la téléconférence en composant le 416 849‑0833 (à Toronto), le 514 807‑9274 (à Montréal) ou le 1 855 859‑2056 (sans frais), puis le code d'accès suivant : 98857269. L'enregistrement sera disponible jusqu'au 19 mai 2016.

À PROPOS DU GROUPE HNZ INC.
Groupe HNZ est une entreprise internationale de transport par hélicoptère et de services de soutien connexes dont l'exploitation s'étend au Canada, en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Norvège, en Asie du Sud-Est et en Antarctique. La Société exploite plus de 115 hélicoptères au service d'activités d'affrètement extracôtières et côtières. Les services d'affrètement extracôtiers à l'échelle mondiale sont offerts par l'entremise de HNZ Global et du partenaire Norsk, alors que les services d'affrètement côtiers sont offerts par l'entremise de Hélicoptères Canadiens au Canada, en Asie-Pacifique et en Antarctique et par Acasta dans le Nord canadien. Les clients se composent de sociétés multinationales et d'organismes gouvernementaux, notamment dans les secteurs des activités pétrolières et gazières extracôtières et côtières, de l'exploration minière, du soutien militaire, de l'hydroélectricité et des services publics, de la gestion forestière, de la construction, ainsi que des services d'ambulances aériennes et de soutien aux missions de recherche et de sauvetage. En plus des services de transport par hélicoptère, la Société offre des services accessoires, incluant principalement des services de réparation et de maintenance à des tierces parties et de la formation au pilotage, incluant le centre d'entraînement avancé reconnu internationalement « HNZ Topflight » situé à Penticton en Colombie-Britannique. Groupe HNZ est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : HNZ.A, HNZ.B). La Société a son siège social près de Montréal, au Canada, et emploie environ 600 personnes dans 35 emplacements à travers le monde.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Certains énoncés figurant dans le présent communiqué de presse peuvent constituer des « énoncés prospectifs » qui comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus qui peuvent faire en sorte que le rendement, les réalisations ou les résultats réels de la Société, ou les résultats de l'industrie, diffèrent considérablement du rendement, des réalisations ou des résultats futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Lorsqu'ils sont utilisés dans le présent communiqué de presse, ces énoncés comprennent des termes comme «pouvoir», «avoir l'intention de», «devrait», «s'attendre à», «prévoir», «croire», «planifier», «anticiper», «estimer», «prédire», «éventuel», ou la forme négative de ces termes ou une terminologie semblable. Ces énoncés peuvent comprendre, entre autres, des énoncés sur la situation financière, les résultats d'exploitation, les objectifs, les politiques en matière de dividendes, la participation aux processus d'appel d'offres, le maintien de relations d'affaires avec d'importants clients actuels ou potentiels (notamment Rio Tinto et Shell), les produits attendus des contrats avec des clients importants, les niveaux d'activité saisonniers, le maintien d'ententes contractuelles, l'incidence de l'incertitude économique, la concurrence prévue, l'utilisation de fonds disponibles, le maintien des relations stratégiques avec des communautés autochtones, le respect des règlements (notamment, les règlements en matière d'environnement et de transport) et des lois (notamment, la législation fiscale) qui s'appliquent à la Société. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Bien que les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse se fondent sur des hypothèses que la direction de la Société juge raisonnables, cette dernière ne peut garantir aux investisseurs que les résultats réels correspondront à ces énoncés prospectifs. Les hypothèses sur lesquelles se fondent les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s'y limiter, les tendances économiques générales, les tendances sectorielles, les relations contractuelles et d'affaires actuelles, les marchés financiers et le contexte concurrentiel, gouvernemental, règlementaire et juridique actuel.

Ces énoncés sont fondés, non pas sur des faits historiques, mais sur les attentes actuelles de la direction concernant les événements et le rendement opérationnel futurs et ne valent qu'à la date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques importants et ne devraient pas être considérés comme des garanties quant au rendement ou aux résultats futurs, et ils ne constitueront pas nécessairement des indications exactes concernant le fait que ces résultats seront atteints ou non. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats dont il est question dans les énoncés prospectifs, y compris, sans toutefois s'y limiter, les facteurs mentionnés dans ce communiqué de presse ou auxquels il est fait référence à la rubrique « Facteurs de risque ». Ces énoncés prospectifs sont faits en date du présent communiqué de presse, et la Société ne s'engage nullement à les mettre à jour ni à les réviser pour tenir compte de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances à moins d'y être tenue par les lois en vigueur.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX IFRS
Ce communiqué de presse contient certaines mesures financières non conformes aux IFRS, conformément à la définition énoncée dans les lois sur les valeurs mobilières applicables, notamment le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés. La Société est d'avis que de telles mesures financières non conformes aux IFRS améliorent la comparabilité d'un exercice à l'autre en ce qui a trait à ses résultats en donnant une analyse plus avancée du rendement des activités de base courantes. Conformément aux exigences au terme des lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société a fourni les rapprochements entre ces mesures et les mesures prescrites par les IFRS qui sont le plus directement comparables. Nous invitons les investisseurs et les lecteurs à consulter les mesures financières prescrites par les IFRS connexes et le rapprochement entre les mesures non conformes aux IFRS et les mesures prescrites au titre des IFRS les plus directement comparables énoncées ci-après; ils devraient aussi considérer les mesures non conformes aux IFRS uniquement comme un supplément, et non comme une mesure de substitution ou une mesure de référence, aux mesures de rendement financier définies conformément aux IFRS.

  • Le « BAIIA ajusté » est défini comme étant le résultat net avant charges financières, impôt sur le résultat et amortissement, ajusté en fonction du gain ou de la perte à la cession d'immobilisations corporelles, de la charge de dépréciation des noms commerciaux (le cas échéant), de la charge de dépréciation de l'écart d'acquisition (le cas échéant) et de la variation de la juste valeur de l'obligation de racheter les actions de détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle de filiales tel qu'il est indiqué à la rubrique « Sommaire des principales informations financières consolidées ». Les ajustements au BAIIA standard sont apportés par la direction pour normaliser les événements non récurrents.
  • Le « BAIIAL ajusté » est défini comme étant le BAIIA ajusté avant les charges opérationnelles liées à la location d'hélicoptères, mais incluant les frais payés aux locateurs pour couvrir les frais variables relatifs aux hélicoptères loués comme la maintenance et les frais d'équipage (tel qu'indiqué à la rubrique « Sommaire des principales informations financières consolidées »).
  • Le « résultat opérationnel ajusté » est défini comme étant le résultat moins les charges opérationnelles directes. Les charges opérationnelles directes comprennent les frais d'équipage et les coûts de maintenance, le coût des produits vendus (le cas échéant), les frais de base directs, les charges liées à la location d'hélicoptères et d'autres charges opérationnelles.
  • Les « flux de trésorerie disponibles nets ajustés » sont définis comme étant les flux de trésorerie opérationnels plus (moins) la variation nette des soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés moins les dépenses en immobilisations liées au maintien de la capacité. Les « dépenses en immobilisations liées au maintien de la capacité » sont définies par la direction comme étant toutes les dépenses en immobilisations engagées pour maintenir la production actuelle de produits et de flux de trésorerie opérationnels, contrairement aux « dépenses en immobilisations liées à la croissance » qui sont engagées pour augmenter la capacité de la Société à croître comme défini par la direction.
  • Le « résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie » est défini comme le résultat net plus la charge de dépréciation des noms commerciaux et la charge de dépréciation de l'écart d'acquisition.
  • Le « résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie » est défini comme le résultat net par action plus la charge de dépréciation des noms commerciaux et la charge de dépréciation de l'écart d'acquisition par action, de base et dilué.

Comme le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés sont utiles pour de nombreux investisseurs pour comparer les émetteurs en fonction de leur capacité à générer des flux de trésorerie opérationnels de façon récurrente; la direction croit que, outre le résultat net, le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés sont des mesures supplémentaires utiles. La direction est d'avis que les flux de trésorerie disponibles nets ajustés offrent des renseignements additionnels utiles aux investisseurs concernant l'exploitation et les flux de trésorerie de la Société, dont le montant disponible aux fins de distributions aux actionnaires, de remboursement de la dette et d'autres activités d'investissement.

Le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés, le résultat opérationnel ajusté, le résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie et le résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie ne sont pas des mesures du résultat ou des flux de trésorerie reconnues selon les IFRS et n'ont pas une signification normalisée prescrite par les IFRS. Par conséquent, le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés, le résultat opérationnel ajusté, le résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie et le résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont avisés que le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés, le résultat opérationnel ajusté, le résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie et le résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie ne doivent pas être considérés comme des substituts du résultat net ou du résultat par action établis conformément aux IFRS à titre d'indicateurs de la performance de la Société, ni comme des substituts des flux de trésorerie opérationnels, d'investissement et de financement à titre de mesures de la liquidité et des flux de trésorerie.

 

Rapprochement entre le BAIIAL ajusté et le BAIIA ajusté avec le résultat avant impôt

 


Périodes de trois mois
closes les 31 mars

(en milliers de dollars, à l'exception des actions et des montants par action)

2016

2015

Produits

46 205

36 535

Charges opérationnelles avant les charges liées à la location d'hélicoptères

36 924

35 230

Gain de change

(603)

(160)

BAIIAL ajusté1

9 884

1 465

Charges liées à la location d'hélicoptères

4 382

1 581

BAIIA ajusté1

5 502

(116)

-   Amortissement

4 518

4 455

-   Gain net à la cession d'immobilisations corporelles

(424)

(61)

-   Charges financières, montant net

103

84

Résultat avant impôt sur le résultat

1 305

(4 594)

Résultat net (perte nette) attribuable aux :



Actionnaires de la Société

1 612

(3 043)

Participations ne donnant pas le contrôle

(925)

58

Résultat net (perte nette)

687

(2 985)

Résultat (perte) par action de base et dilué

0,1238

(0,2328)

Dividende déclaré par action

--

0,2756

Total de l'actif

299 538

323 377

1 Se reporter à la rubrique « Définition des mesures financières non conformes aux IFRS ». Le BAIIAL ajusté et le BAIIA ajusté ne sont pas des mesures reconnues selon les IFRS et n'ont pas une signification normalisée prescrite par les IFRS. Le BAIIAL ajusté et le BAIIA ajusté peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs.

 

Rapprochement des flux de trésorerie opérationnels ajustés et des flux de trésorerie disponibles nets ajustés avec les flux de trésorerie opérationnels

 


Périodes de trois mois closes les

Période de douze mois close le

Exercice clos le

(en milliers de dollars)

31 mars 2016

31 mars 2015

31 mars 2016

31 décembre 2015

Flux de trésorerie opérationnels

(1 383)

(4 750)

16 778

22 585

Plus (moins) :

Variation nette des soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés

5 696

6 512

2 755

3 386


4 313

1 762

19 533

25 971

Moins :

Dépenses en immobilisations liées au maintien de la capacité1

1 576

1 915

6 385

5 868

Flux de trésorerie disponibles nets ajustés2

2 737

(153)

13 148

20 103






1 Se reporter à la rubrique « Définition des mesures financières non conformes aux IFRS » pour la définition de la direction en ce qui a trait aux dépenses en immobilisations liées au maintien de la capacité et aux dépenses en immobilisations liées à la croissance.
2 Se reporter à la rubrique « Définition des mesures financières non conformes aux IFRS ». Les flux de trésorerie disponibles nets ajustés ne sont pas des mesures reconnues selon les IFRS et n'ont pas une signification normalisée prescrite par les IFRS. Les flux de trésorerie disponibles nets ajustés peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs.

 

Avis aux lecteurs : Vous pouvez accéder à l'intégralité des états financiers consolidés et des rapports de gestion de la Société sur son site Web à l'adresse www.hnz.com et sur le site de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

 

SOURCE Groupe HNZ Inc.

Renseignements : Matthew Wright, Vice-président et chef de la direction financière, Tél. : 780 429-6903


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.