Groupe de réflexion et d'action pour une Haïti nouvelle

MONTRÉAL, le 22 janv. /CNW Telbec/ - Dans la perspective de la reconstruction d'Haïti, dont la capitale et d'autres villes ont été détruites par le tremblement de terre du mardi 12 janvier dernier, une vingtaine d'organismes et de personnalités de la communauté haïtienne du Québec se sont réunis le 20 janvier, à l'École Polytechnique de Montréal, et ont constitué un groupe de réflexion et d'action pour la reconstruction d'Haïti. Il s'agit d'un mouvement large, inclusif, ouvert et multidisciplinaire en vue d'articuler un cadre de reconstruction qui va au-delà de la simple réfection des infrastructures physiques endommagées ou détruites, pour s'étendre à la construction d'une société moins inégalitaire, fondée sur le droit, le partage, la solidarité, l'éducation, le respect de l'environnement et le culte du bien commun. Le principal objectif de ce groupe est de formuler des propositions concrètes aux instances concernées par la reconstruction d'Haïti, en se basant sur des réflexions menées selon une approche participative, en mettant à contribution les expertises et sensibilités disponibles tant à l'intérieur qu'à l'extérieur d'Haïti.

Pour y parvenir, le groupe se propose, entre autres, d'organiser deux rencontres élargies portant sur la reconstruction d'Haïti. La première est un colloque ouvert, qui se tiendra les 4 et 5 mars prochains; l'École Polytechnique de Montréal a déjà accepté d'en être l'hôte. La deuxième, qui se déroulera au cours du mois de mai 2010, sera une conférence internationale regroupant l'ensemble de la diaspora haïtienne et des amies/amis d'Haïti de par le monde, en plus des Haïtiennes/Haïtiens de l'intérieur du pays. Le comité de coordination du colloque est composé de : Jean-Marie Bourjolly, professeur à l'École des sciences de la gestion à l'Université du Québec à Montréal (UQÀM); Maxime Dehoux, ingénieur à la retraite et ancien gestionnaire de grands projets d'ingénierie à SNC-Lavalin; Kerlande Mibel, présidente de la Jeune chambre de commerce haïtienne du Québec; Yvon Mouscardy, ingénieur et expert-conseil en gestion de grands projets d'infrastructure; Samuel Pierre, professeur de génie informatique et génie logiciel à l'École Polytechnique; Pierre Toussaint, professeur en sciences de l'éducation à l'UQÀM.

Le Groupe de réflexion et d'action pour une Haïti nouvelle se joint à toute la communauté haïtienne du Québec pour remercier les citoyennes et citoyens du Québec et du Canada, le gouvernement canadien, le gouvernement québécois, la Ville de Montréal, les médias du Québec, ainsi que tous les organismes et institutions qui ont manifesté de manière exemplaire leur solidarité avec le peuple haïtien durement touché par ce cataclysme sans précédent. Il salue également l'engagement de la centaine de citoyennes et de citoyens, dont 41 personnes d'origine haïtienne, qui sont partis vers Haïti pour joindre leurs efforts à ceux de milliers de secouristes venus de partout dans le monde, à la rescousse des quelque trois millions de personnes directement affectées par le puissant séisme du 12 janvier dernier.

La communauté haïtienne du Québec s'en souviendra!

SOURCE Polytechnique Montréal

Renseignements : Renseignements: Annie Touchette, Service des communications et du recrutement, École Polytechnique de Montréal, (514) 340-4711, poste 4415, Cellulaire: (514) 231-8133, annie.touchette@polymtl.ca; Source: Samuel Pierre, samuel.pierre@polymtl.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.