Grève et lock-out à Postes Canada en 2011 : des conséquences nettement exagérées

OTTAWA, le 26 juin 2012 /CNW/ - Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) publie aujourd'hui un document de recherche qui démontre que la grève des postes et le lock-out de juin 2011 n'ont pas nui à l'économie, contrairement à ce que soutenait alors le gouvernement fédéral et d'autres intervenants.

« En juin 2011, le gouvernement Harper affirmait devoir adopter une loi spéciale obligeant les membres du STTP à retourner au travail afin de protéger l'économie, a déclaré Denis Lemelin, président national du STTP. Mais notre document de recherche expose, à l'aide de données sur les faillites et le chômage, que les conséquences économiques de l'arrêt de travail ont été négligeables. »    

« Qui plus est, l'arrêt de travail n'a coûté à Postes Canada qu'environ 58 millions $, et non pas des "centaines de millions de dollars" comme l'affirme son président, Deepak Chopra », a indiqué M. Lemelin. 

Les auteurs expliquent qu'en dépit des effets négatifs subis par certaines entreprises, il n'existe aucune preuve permettant de croire que leur viabilité a été menacée par les grèves tournantes. Les auteurs prouvent que les organismes de charité, les organismes à but non lucratif, les groupes de personnes âgées et les organismes œuvrant en régions rurales ou éloignées ont subi des conséquences négatives qui se sont avérées temporaires.  

« Le document prouve que le gouvernement Harper n'a pas adopté la loi spéciale de retour au travail, il y a un an exactement aujourd'hui, pour des raisons économiques, a déclaré M. Lemelin. Il l'a adoptée parce qu'il a dans sa mire les travailleurs et travailleuses. » 

Le document de recherche du STTP, qui s'intitule Les répercussions économiques de la grève et du lock-out à Postes Canada : Dommages économiques permanents ou contretemps temporaires?, a fait l'objet d'un exposé, plus tôt ce mois-ci, dans le cadre de la conférence de l'université Rutgers sur l'économie de la poste et de la livraison, qui s'est déroulée à Brighton, au Royaume-Uni.

SOURCE SYNDICAT DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DES POSTES

Renseignements :

Information : Aalya Ahmad, communications, STTP, 613-327-1177.  Pour obtenir un exemplaire du document, prière de se rendre à l'adresse suivante : sttp.ca/Document/Rutgers

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DES POSTES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.