Grève des chargé(e)s de cours à l'Université de Montréal: Le syndicat des
professeurs et professeures de l'Université de Montréal s'élève contre les
mesures de contournement mises en place par la direction

MONTRÉAL, le 1er avr. /CNW Telbec/ - Les professeurs de l'Université de Montréal ont pris connaissance de l'intention de la direction d'annuler les cours donnés par les membres du SCCCUM si aucune entente ne survient à la table de négociation d'ici au 5 avril. (Voir "Le Syndicat des chargés de cours de l'UdeM met en péril le trimestre de milliers d'étudiants", samedi 27 mars, dans Le Devoir et La Presse)

On nous indique maintenant que les directeurs de département ont reçu de la part de la direction la consigne de gérer à partir de la semaine prochaine l'évaluation des étudiants inscrits dans les cours qui étaient sous la responsabilité des chargé(e)s de cours.

Il faut se rendre compte qu'il y a plusieurs dizaines de milliers d'étudiants concernés par le présent arrêt de travail des chargé(e)s de cours. Leur évaluation ne peut raisonnablement être prise en charge par la soixantaine de directeurs de département. Il faut par conséquent s'attendre à ce que certains d'entre vous soient sollicités par leur directeur pour participer à ce travail d'évaluation.

Le syndicat des professeurs et professeures de l'Université de Montréal (SGPUM) indique ce qui suit à chacun de ses membres.

Si cette demande vous est faite, vous devez refuser. Voici pourquoi :

En participant à cette tâche d'évaluation des étudiants, on vous inviterait dans les faits à vous immiscer dans un conflit de travail d'un autre groupe de syndiqués, ce qui est contraire à l'article 109.1 g) du code du travail :

    
    "109.1. Pendant la durée d'une grève déclarée conformément au présent
    code ou d'un lock-out, il est interdit à un employeur: g) d'utiliser,
    dans l'établissement où la grève ou le lock-out a été déclaré, les
    services d'un salarié qu'il emploie dans cet établissement pour remplir
    les fonctions d'un salarié faisant partie de l'unité de négociation en
    grève ou en lock-out."
    

- Si votre directeur vous en fait expressément la demande, il conviendrait de lui rappeler que votre charge de travail pour cette année a été déterminée le 31 mai 2009 et elle s'étale sur une période se terminant le 31 août 2010. Il ne peut vous accorder des tâches d'enseignement additionnelles sans votre consentement écrit.

- Enfin, nous vous invitons à exprimer à la direction votre inquiétude quant à la mise en place de procédures d'évaluation qui cautionnent une session d'enseignement amputée de plus de 6 semaines, entachant ainsi la réputation d'excellence de notre université.

Le SGPUM souhaite que les parties poursuivent les négociations et en arrivent à une entente le plus rapidement possible.

SOURCE Syndicat général des professeurs et professeures de l'Université de Montréal

Renseignements : Renseignements: Michel Seymour, secrétaire du SGPUM, (514) 343-6636, Cellulaire: (514) 770-2845


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.