Grève de la construction - Québec solidaire votera contre la loi spéciale

QUÉBEC, le 29 mai 2017 /CNW Telbec/ - En solidarité avec les travailleurs et les travailleuses de la construction, Québec solidaire votera contre la loi spéciale de la ministre Dominique Vien.

« Québec solidaire a toujours condamné et condamnera toujours le recours aux lois spéciales anti-travailleurs. Nous voterons donc contre la loi spéciale de la ministre Vien. En forçant le retour au travail des grévistes, le gouvernement prend le parti des patrons en privant les travailleurs et les travailleuses de leur rapport de force en pleine négociation! Le gouvernement n'a pas envie de prendre soin de ceux et celles qui construisent le Québec ni de leur famille », a déclaré la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques et porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé.

Pour Manon Massé, le patronat est le grand gagnant de l'opération : « Les règles du jeu sont déséquilibrées en faveur des patrons. Les patrons ont négocié de façon malhonnête en sachant que le gouvernement allait les aider avec une loi spéciale qui leur est favorable. Le gouvernement brime le droit fondamental de faire la grève des travailleurs et les travailleuses et les force à retourner sur les chantiers le 31 mai au matin sans rétroactivité. De son côté, la ministre va mettre en place une mascarade de médiation avec un médiateur imposé par le gouvernement jusqu'au 30 octobre 2017. Si aucune entente ne survient, le gouvernement imposera un arbitrage dont les paramètres seront laissés à la discrétion de la ministre. Les patrons doivent rire dans leurs barbes! »

Tout comme ces prédécesseurs, le gouvernement de Philippe Couillard banalise le recours aux lois spéciales. « Je ne pense pas être la seule à avoir un sentiment de déjà-vu. Est-ce que Philippe Couillard est capable de gouverner avec autre chose que la force? Je me le demande alors qu'il impose aujourd'hui une 6e loi spéciale depuis son arrivée au pouvoir! Je tiens à rappeler qu'il n'est pas banal d'utiliser une loi spéciale pour le retour au travail. Dans les années 1980, on surnommait les lois spéciales des «bombes atomiques». Aujourd'hui, le gouvernement libéral voit les lois spéciales pour pallier à sa propre incurie », déplore Manon Massé.

Québec solidaire a présenté des amendements pour tenter d'améliorer la loi spéciale et sauver les meubles.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guévremont, Attachée de presse, Aile parlementaire de Québec solidaire, 418-473-2579


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.