Grève dans les CPE le 6 février - L'Association patronale des CPE de Montréal et Laval trouve injustifiés les moyens de pression du Syndicat

MONTRÉAL, le 3 févr. 2012 /CNW Telbec/ - L'Association patronale des CPE de Montréal et Laval (APCPE), trouve injustifiée et précipitée la décision du Syndicat de tenir une journée de grève le lundi 6 février prochain puisque les négociations vont très bien et ne cessent de progresser.

En effet, depuis le 9 janvier uniquement, pas moins de neuf jours de rencontres ont déjà eu lieu au niveau régional, ce qui équivaut à plus 75 heures de négociation. L'APCPE et le Syndicat se sont déjà entendus sur près de 85 % des articles de la convention collective concernant les clauses normatives, c'est-à-dire sur les conditions de travail des éducatrices (excluant les aspects monétaires). Deux autres rencontres de négociation sont prévues les 14 et 29 février prochains.

« Il n'y a présentement aucune impasse, les négociations vont bien », assure Sylvie Rivard, membre du conseil d'administration de l'APCPE. « Nous croyons qu'au plus une ou deux journées de rencontres seront nécessaires pour arriver à une entente satisfaisante pour les deux parties. Nous comprenons donc bien mal l'intention du Syndicat de déclencher une journée de grève et de forcer près de 5 000 familles à trouver une alternative lundi matin. »

« Nous sommes bien au fait de la nécessité pour tous d'en arriver à une entente rapidement, et compte tenu des défis que représente une négociation, nous sommes très encouragés de constater l'avancement rapide au cours des deux dernières semaines », mentionne Mme Rivard.

Par ailleurs, les CPE de Montréal et Laval seront également fermés le vendredi 10 février en raison d'une grève annoncée par les travailleuses des CPE membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN). Ce moyen de pression vise les négociations qui ont lieu au niveau national (pour les clauses monétaires).

L'APCPE et son rôle
Dans le cadre du renouvellement des conventions collectives du personnel syndiqué des CPE, l'Association patronale des CPE de Montréal et Laval, la plus importante association d'employeurs du secteur au Québec, a le mandat des parents administrateurs de chacun des 54 CPE de négocier une seule et unique convention collective pour l'ensemble des membres. Contrairement aux deux autres négociations antérieures, les parents administrateurs ont accepté que les clauses monétaires soient négociées à la table patronale de négociation nationale.

« Nous souhaitons offrir à nos éducatrices les meilleures conditions de travail possible, tout en nous assurant de la pérennité de nos CPE et de la qualité des services offerts aux enfants. Nos établissements sont administrés par les parents d'enfants qui fréquentent nos CPE. Ils ont plus que quiconque à cœur le bien-être de leurs enfants », souligne Sylvie Rivard.

SOURCE Association patronale des CPE

Renseignements :

Source :   Association patronale des CPE
Renseignements :   Jade St-Jean
  Morin Relations Publiques
  Tél.: 514-716-7530
  jade@morinrp.com

 

Profil de l'entreprise

Association patronale des CPE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.