Grand Rendez-vous des régions - Le Parti Québécois appuie les revendications de la FQM et réclame un ministre dédié aux régions

QUÉBEC, le 4 juin 2015 /CNW Telbec/ - Au lendemain de la tenue du Grand Rendez-vous des régions, une initiative de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), le député de Gaspé et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'affaires municipales et de développement des régions, Gaétan Lelièvre, a réclamé que le gouvernement libéral donne rapidement suite aux demandes exprimées par la FQM et que le premier ministre nomme un ministre véritablement et exclusivement dédié aux régions, afin que quelqu'un, au sein du Conseil des ministres et de ce gouvernement, défende les enjeux majeurs qui concernent les régions, notamment les régions ressources et les régions rurales.

« Hier, quelque 400 délégués municipaux se sont prononcés massivement contre le chantier de démolition des régions mené par l'actuel gouvernement libéral. Il est clair que nous assistons à un musellement en règle des régions; en plus d'être confrontées à la fusion des directions régionales gouvernementales, elles doivent faire face à l'abolition des conseils d'administration des centres de santé, ainsi qu'à celle des centres locaux de développement, des conférences régionales des élus, des forums jeunesse régionaux et de l'organisme Solidarité rurale du Québec », a rappelé le député de Gaspé.

« Le monde municipal est acculé au pied du mur. Seul, il perd ses partenaires territoriaux traditionnels. Qui pourra, dorénavant, seconder les élus municipaux dans la défense des intérêts des citoyennes et des citoyens des régions et du Québec? Rappelons-nous que seuls, nous allons plus vite, mais, ensemble, nous allons plus loin », a-t-il poursuivi.

À l'issue de cet important rendez-vous, la FQM a adressé quatre demandes au gouvernement :

  • L'octroi de moyens financiers adaptés aux nouvelles responsabilités des régions en matière de développement économique;
  • Une diversification des sources de revenu;
  • L'attribution de moyens spécifiques pour soutenir les municipalités dévitalisées;
  • La désignation, par le premier ministre, d'un ministre entièrement dédié aux régions.

Le Parti Québécois appuie ces revendications des délégués municipaux et de la FQM. À cet égard, la conclusion à très court terme d'un pacte fiscal pluriannuel est essentielle. Gaétan Lelièvre presse d'ailleurs le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, d'activer les travaux et les négociations en vue du renouvellement du pacte fiscal avec les municipalités. « Une seule rencontre a eu lieu cette année. Est-ce que ce dossier est réellement une priorité pour le ministre? Le gouvernement libéral a-t-il intérêt à repousser les délais et la conclusion d'un véritable pacte pluriannuel, afin de maintenir les municipalités dans l'attente et la dépendance face au gouvernement? Un troisième pacte fiscal annuel consécutif serait un affront au monde municipal et confirmerait le peu de considération du gouvernement pour les élus municipaux », a soutenu Gaétan Lelièvre.

Contrairement au gouvernement actuel, qui improvise ses nombreuses réformes dévastatrices dans l'ensemble des régions, les élus municipaux exigent, notamment, plus de prévisibilité quant à leurs sources de revenus provenant du gouvernement, ainsi que plus d'autonomie et de mesures adaptées à leur réalité. Ainsi, ils pourront mieux planifier et réaliser le développement de leur milieu. Les élus et gestionnaires municipaux veulent être considérés comme de véritables partenaires en matière de gouvernance de proximité.

Enfin, Gaétan Lelièvre a tenu à souligner le dévoilement, cette semaine, d'une étude réalisée par la coalition Touche pas à mes régions! recensant 51 manquements à la Loi pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires (adoptée par le gouvernement libéral de Jean Charest, en 2011) et à la Stratégie 2011-2016 qui en découle. « Cette étude vient confirmer que le gouvernement se soucie très peu des conséquences de ses décisions arbitraires sur la réalité des régions du Québec. Il n'utilise même pas les outils qu'il a lui-même mis en place! En effet, sur les 71 engagements mesurables concrètement que contient la loi, 51 ont été négligés. Nous sommes très loin du discours sur la décentralisation que nous sert le gouvernement libéral actuel », a conclu Gaétan Lelièvre, qui a également invité les intervenants municipaux et leurs partenaires du développement local et régional à poursuivre le travail de longue haleine visant à procurer aux citoyennes et aux citoyens de toutes les régions du Québec, tant urbaines que rurales, un milieu de vie de qualité et d'avenir.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.