GLV - Résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2010

Malgré une conjoncture économique difficile, le Groupe Traitement des Eaux (excluant Christ Water Technology) atteint son objectif de rentabilité au quatrième trimestre.

    
                               FAITS SAILLANTS

    Quatrième trimestre terminé le 31 mars 2010
    -------------------------------------------

    - Revenus de 145,5 M$ par rapport à 144,5 M$ pour le quatrième trimestre
      2009, une augmentation attribuable à la contribution de Christ Water
      Technology (CWT) pour l'ensemble du trimestre, en majeure partie
      annulée par une décroissance organique.
    - Excluant CWT et les frais non récurrents, le Groupe Traitement des Eaux
      obtient un BAIIA normalisé de 6,0 M$ pour une marge normalisée de
      10,4 %.
    - BAIIA de 0,5 M$ contre 12,5 M$ un an plus tôt.
    - Perte nette de 13,5 M$ par rapport à un bénéfice net de 5,5 M$ pour le
      4e trimestre de 2009, laquelle perte découle des opérations de CWT, des
      pertes de change et de l'amortissement des actifs intangibles créés par
      l'acquisition.

    Exercice terminé le 31 mars 2010
    --------------------------------

    - Revenus de 500,7 M$ comparativement à 597,3 M$ pour l'exercice 2009,
      une baisse principalement attribuable à une décroissance organique.
    - Excluant CWT et les frais non récurrents, le Groupe Traitement des Eaux
      obtient un BAIIA normalisé de 19,9 M$ pour une marge normalisée de
      8,1 %.
    - BAIIA de 14,9 M$ contre 30,2 M$ un an plus tôt.
    - Perte nette de 10,3 M$ comparativement à un bénéfice net de 11,7 M$.
    - Flux de trésorerie disponibles négatifs de 3,6 M$ contre des flux de
      trésorerie disponibles positifs de 24,2 M$ au cours de l'exercice
      précédent.
    - Coefficient d'endettement total net de 6,9 % au 31 mars 2010, contre
      18,0 % un an plus tôt.

    Carnets de commandes au 31 mars 2010
    ------------------------------------

    - 442,3 M$ contre 257,4 M$ un an plus tôt et 430,6 M$ à la fin du
      trimestre précédent.
    - Augmentation de 105,7 % (incluant CWT et à taux de change constants)
      par rapport au 31 mars 2009, attribuable à l'ajout de CWT et à une
      croissance organique de 6,9 % (à taux de change constants) pour le
      Groupe Traitement des Eaux.
    - Augmentation entièrement organique de 9,9 % (incluant CWT et à taux de
      change constants) par rapport au 31 décembre 2009.
    

MONTRÉAL, le 10 juin /CNW Telbec/ - (Tous les montants sont en dollars canadiens)

GLV Inc. (la "Société"; TSX : GLV.A, GLV.B) a divulgué aujourd'hui ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice terminés le 31 mars dernier. Compte tenu du contexte économique difficile à l'échelle mondiale, particulièrement dans le secteur des pâtes et papiers, la Société enregistre une baisse de ses revenus pour l'ensemble de l'exercice, soit 500,7 M$ comparativement à 597,3 M$ pour l'exercice précédent. Cette baisse de revenus jumelée à l'ajout de CWT, qui a généré comme prévu une perte au quatrième trimestre, se traduit par une perte nette de 10,3 M$ pour l'exercice 2010, contre un bénéfice net de 11,7 M$, un an plus tôt.

"Les résultats témoignent de la conjoncture économique difficile qui a prévalu en 2009 dans plusieurs de nos marchés et reflètent nos prévisions au moment de l'acquisition de CWT, en plus des mouvements de devises qui ont engendré des pertes de change importantes, a souligné le président du conseil et chef de la direction, Laurent Verreault. Par ailleurs, ils démontrent l'agilité de chacun de nos deux groupes opérationnels lorsqu'il s'agit de s'ajuster au contexte de marché. À cet effet, il est important de souligner qu'au quatrième trimestre, les stratégies pour accroître la rentabilité du Groupe Traitement des Eaux ont porté fruits. Ce dernier affiche une marge de BAIIA supérieure à 10 %, soit l'objectif que nous poursuivons pour l'ensemble de l'organisation à long terme."

Sommaire de l'analyse des résultats

Le présent communiqué donne un aperçu de l'analyse des résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2010. Pour obtenir une analyse détaillée, veuillez consulter le Rapport de gestion et les états financiers consolidés vérifiés, déposé aujourd'hui sur les sites de SEDAR (www.sedar.com) et de la Société (www.glv.com).

    
    Faits saillants financiers

    (en millions de $, sauf les montants par action et les données en %)


                                  -------------------------------------------
                                    Trimestres terminés  Exercices terminés
                                         le 31 mars          le 31 mars

                                        2010      2009      2010      2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus                            145,5     144,5     500,7     597,3
      Traitement des Eaux              101,1      78,0     320,8     290,4
      Pâtes et Papiers                  41,7      61,7     169,9     289,5
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge brute                         18,9 %    29,3 %    22,9 %    23,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA                                0,5      12,5      14,9      30,2
      Traitement des Eaux                0,3       5,9      15,0      18,3
      Pâtes et Papiers                   3,0       9,2      10,3      22,5
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA normalisé*                     1,7      13,1      17,1      36,5
      Traitement des Eaux**              6,0       6,5      19,9      19,1
      Pâtes et Papiers*                  3,4       9,2      10,3      27,9
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge de BAIIA normalisé*            1,2 %     9,1 %     3,4 %     6,1 %
      Traitement des Eaux**             10,4 %     8,3 %     8,1 %     6,6 %
      Pâtes et Papiers*                  8,1 %    14,9 %     6,1 %     9,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) net(te)           (13,5)      5,5     (10,3)     11,7
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie disponibles     (10,0)      6,8      (3,6)     24,2
    -------------------------------------------------------------------------
    Par action (de base et dilué)
    Bénéfice net                       (0,34)     0,21     (0,31)     0,44
    Flux de trésorerie disponibles     (0,26)     0,26     (0,11)     0,91
    -------------------------------------------------------------------------
    Données au 31 mars                                      2010      2009
    Coefficient d'endettement total
     net sur le capital investi                              6,9 %    18,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    *Excluant les éléments non récurrents
    **Excluant CWT et les éléments non récurrents
    

Quatrième trimestre 2010

Pour la période de trois mois terminée le 31 mars 2010, la Société a enregistré des revenus de 145,5 M$ contre 144,5 M$ pour le trimestre correspondant de 2009. Le Groupe Traitement des Eaux a contribué à la croissance des revenus, grâce notamment à la prise en compte des résultats de CWT pour l'ensemble du trimestre. Cette contribution a toutefois presque entièrement été annulée par une décroissance organique de 20,9 % (excluant CWT et à taux de change constants). Quant au Groupe Pâtes et Papiers, ses revenus ont diminué de 32,3 % par rapport au quatrième trimestre de l'an dernier, en raison de l'important ralentissement qu'a connu ce secteur d'activité. Soulignons également l'incidence défavorable de 11,8 M$ liée à l'appréciation du dollar canadien, notamment par rapport à la devise américaine.

Ainsi, la Société affiche un BAIIA de 0,5 M$ pour le quatrième trimestre 2010 comparativement à 12,5 M$ un an plus tôt. Le recul du BAIIA est attribuable en grande partie à l'ajout de CWT qui a enregistré un BAIIA négatif de 4,8 M$ pour cette période, ce qui s'est répercuté sur le BAIIA du Groupe Traitement des Eaux. Pour sa part, le Groupe Pâtes et Papiers a obtenu un BAIIA positif, à 3,0 M$, comparativement à 9,2 M$ au quatrième trimestre de 2009.

Exclusion faite de CWT et des éléments non récurrents, le Groupe Traitement des Eaux présente un BAIIA normalisé de 6,0 M$, soit une marge de BAIIA normalisé de 10,4 % pour le trimestre, ce qui témoigne de l'efficacité des mesures mises en place pour accroître la rentabilité. Au trimestre correspondant de 2009, le Groupe avait obtenu une marge de BAIIA normalisé de 8,3 %.

En fin de compte, pour le quatrième trimestre 2010, la Société inscrit une perte nette de 13,5 M$ (0,34 $ par action, de base et dilué) contre un bénéfice net de 5,5 M$ (0,21 $ par action, de base et dilué) un an plus tôt. Cette perte s'explique notamment par l'ajout de CWT, incluant l'amortissement des actifs intangibles créés au moment de l'acquisition, et les pertes de change dues aux mouvements importants de plusieurs devises. Le processus de restructuration de CWT se poursuit et les bénéfices de son intégration au Groupe Traitement des Eaux devraient se concrétiser au cours des prochains trimestres, plus particulièrement dans la seconde moitié de l'exercice 2011.

Exercice 2010

Pour l'ensemble de l'exercice terminé le 31 mars 2010, la Société a enregistré des revenus consolidés de 500,7 M$, une baisse de 96,6 M$ ou de 16,2 % par rapport à l'exercice précédent. Excluant la contribution de CWT pour les quatre derniers mois de l'exercice, les revenus ont subi une décroissance organique de 26,7 % (à taux de change constants). D'une part, cette décroissance est attribuable au recul marqué des investissements en infrastructures et en pièces de rechange par les compagnies papetières à l'échelle mondiale. D'autre part, la décroissance organique des revenus du Groupe Traitement des Eaux résulte principalement du ralentissement des investissements dans le marché municipal aux États-Unis et de la faiblesse du marché municipal au Royaume-Uni. À cette décroissance organique, s'ajoute l'incidence défavorable de la fluctuation des devises de l'ordre de 14,3 M$.

Le BAIIA pour l'exercice 2010 s'établit donc à 14,9 M$ contre 30,2 M$, un recul principalement attribuable à l'ajout de CWT, qui a inscrit un BAIIA négatif de 3,2 M$ pour les quatre derniers mois de l'exercice, et à la conjoncture difficile dans le marché des pâtes et papiers. Toutefois, ces facteurs ont été en partie compensés par la diminution des frais de vente et d'administration de 8,3 M$ résultant entre autres des efforts de réduction des coûts au sein du Groupe Pâtes et Papiers et des mesures d'optimisation des opérations mises en place par le Groupe Traitement des Eaux.

Exclusion faite de CWT et des éléments non récurrents, le Groupe Traitement des Eaux présente un BAIIA normalisé de 19,9 M$, soit une marge de BAIIA normalisé de 8,1 % pour l'exercice 2010, ce qui représente une rentabilité accrue compte tenu de la marge de BAIIA normalisé de 6,6 % que le Groupe avait obtenu pour l'exercice précédent.

Ainsi, la Société déclare une perte nette de 10,3 M$ (0,31 $ par action, de base et dilué) pour l'exercice 2010 contre un bénéfice net de 11,7 M$ (0,44 $ par action, de base et dilué) pour l'exercice précédent.

Situation financière

Pour l'ensemble de l'exercice 2010, en raison principalement de l'ajout de CWT, la Société a enregistré des flux de trésorerie disponibles négatifs de 3,6 M$ (0,11 $ par action) alors qu'elle avait généré des flux de trésorerie disponibles positifs de 24,2 M$ (0,91 $ par action) au cours de l'exercice précédent.

Par ailleurs, au cours de l'exercice 2010, la Société a effectué trois placements qui ont mené à l'émission de 17 548 173 nouvelles actions subalternes comportant droit de vote catégorie A, pour un produit brut total de 135,3 M$. Les sommes obtenues ont notamment servi au financement de l'acquisition de CWT et au remboursement de la dette. Ainsi, au 31 mars 2010, la Société affichait un coefficient d'endettement total net sur le capital investi de 6,9 %, comparativement à 18,0 %, à pareille date l'an dernier.

Carnet de commandes

Au 31 mars 2010, la Société disposait d'un carnet de commandes d'une valeur totale de 442,3 M$, soit une augmentation de 105,7 % (incluant CWT, à taux de change constants) par rapport à la valeur inscrite un an plus tôt. Cette augmentation est en majeure partie attribuable à l'arrivée de CWT à laquelle s'ajoute une croissance organique de 6,9 % (à taux de change constants) pour le Groupe Traitement des Eaux. Ces éléments ont plus que compensé la baisse de 16,9 % du carnet de commandes du Groupe Pâtes et Papiers. À noter que chacun des deux groupes a vu son carnet de commandes augmenter au cours du dernier trimestre par rapport à la fin du trimestre précédent, une augmentation entièrement organique de 9,1 % (incluant CWT, à taux de change constants) pour le Groupe Traitement des Eaux et de 17,8 % (à taux de change constants) pour le Groupe Pâtes et Papiers.

Perspectives

Même si certaines incertitudes et préoccupations d'ordre économique perdurent et incitent à la prudence, la croissance organique du carnet de commandes depuis janvier 2010 indique que la reprise des investissements par la clientèle cible de la Société semble s'amorcer. L'augmentation du nombre de demandes d'information et de soumission vient confirmer cette tendance.

"Nous suivons de près l'évolution d'éléments potentiellement défavorables, notamment la situation économique en Europe et la fluctuation des devises, afin d'en minimiser les effets sur nos résultats a ajouté le président et chef de l'exploitation de GLV, Richard Verreault. Soulignons à cet effet que le recul de la valeur de l'euro, bien qu'il ait une incidence négative directe sur la consolidation des résultats en dollars canadiens, contribue à rendre nos divisions européennes plus concurrentielles lorsqu'il s'agit d'obtenir des contrats en dehors de la zone euro."

Quant à CWT, la direction se dit satisfaite de la façon dont se déroule le regroupement de ses activités avec celles du Groupe Traitement des Eaux. "Les bénéfices de son intégration devraient se concrétiser au cours des prochains trimestres, notamment les marges bénéficiaires devraient augmenter au fur et à mesure que nous aurons complété certains contrats moins rentables qui faisaient partie du carnet de commandes au moment de l'acquisition. En résumé, pour l'exercice 2011, compte tenu de notre analyse des perspectives dans chacun de nos marchés, nous prévoyons continuer sur la voie de l'amélioration de notre performance. En nous basant sur les carnets de commandes actuels de chacun des groupes et en tenant compte du contexte économique, nous prévoyons des revenus consolidés entre 700 M$ et 750 M$ (aux taux de change actuels) pour l'exercice se terminant le 31 mars 2011. En ce sens, nous maintenons notre objectif d'atteindre une marge de BAIIA normalisé de 10 % pour le Groupe Traitement des Eaux d'ici la fin de l'exercice 2011 ou le début de l'exercice 2012 et pour l'ensemble de l'organisation à long terme," a conclu Richard Verreault.

À propos de GLV Inc.

GLV est un important fournisseur de solutions technologiques destinées au traitement des eaux, ainsi qu'à la production de pâtes et papiers. Elle exerce ses activités dans plus de 30 pays et compte environ 2 350 employés. GLV est une société ouverte dont les actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous les symboles GLV.A et GLV.B; elle fait partie de la liste des sociétés qui composent l'indice boursier "S&P/TSX des technologies propres".

Avis concernant les déclarations prospectives

Certains renseignements et déclarations dans le présent communiqué et autres communications au public concernant les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prévisions de la direction peuvent constituer des déclarations prospectives au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Les déclarations prospectives concernent des analyses et d'autres renseignements fondés sur la prévision de résultats futurs et l'estimation de montants qu'on ne peut encore déterminer. Il peut s'agir d'observations concernant entre autres les stratégies, les attentes, les activités planifiées ou les actions à venir. Ces déclarations prospectives se reconnaissent à l'emploi de termes tels que "prévoir", "projeter", "pouvoir", "planifier", "viser", "estimer" et autres termes semblables, éventuellement employés au futur ou au conditionnel, notamment à la mention de certaines hypothèses.

La direction de GLV tient à préciser que les déclarations prospectives comportent des incertitudes et des risques connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et futurs de GLV diffèrent considérablement de ceux qui sont énoncés. Parmi les facteurs d'incertitude et de risque pouvant entraîner de telles différences, on retrouve les risques liés aux acquisitions et aux contrats avec les clients, la dépendance envers le personnel clé, les fluctuations des taux de change, les risques de crédit, de marché et de liquidités, la concurrence, les risques liés aux fournisseurs, l'accessibilité du financement requis pour la poursuite des activités et du plan stratégique, le risque de concentration, la disponibilité des matières premières, la variation des taux d'intérêt, les éventuels litiges concernant la propriété intellectuelle, le risque de dépréciation des actifs ainsi que les risques associés à la structure de portefeuille de la Société. Aucune assurance ne peut être donnée quant à la concrétisation des résultats, du rendement ou des réalisations tels que formulés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives. De plus, à moins d'indication contraire, les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué ont été faits en date des présentes, et à moins d'y être tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables, la direction de GLV n'assume aucune obligation quant à la mise à jour ou à la révision des déclarations prospectives en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres changements. Les énoncés prospectifs visent à fournir au lecteur une description des attentes de la direction à l'égard du rendement financier de la Société pendant l'exercice 2011 et peuvent être inappropriés à d'autres fins.

De l'information additionnelle sur les facteurs de risque auxquels est exposée GLV est fournie à la rubrique "Gestion des risques" du rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 mars 2010, accessible sur SEDAR (www.sedar.com) et sur le site de la Société (www.glv.com). Les facteurs et les hypothèses importants qui ont été appliqués afin de tirer une conclusion ou faire une prévision ou une projection sont également présentés dans le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 mars 2010.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                   RAPPEL

                           CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE
                           -----------------------

             Date et heure : le jeudi 10 juin 2010, à 14 h (HAE)
                     Numéro à composer : 1 866 865-3087

           La conférence téléphonique sera également accessible en
     webdiffusion audio sur le site www.glv.com. Il sera également possible
      d'écouter l'enregistrement audio en différé, à compter de 17 h (HAE),
              le 10 juin 2010, jusqu'à minuit, le 17 juin 2010,
             au numéro 1 800 642-1687 (code d'accès : 78457962).

    -------------------------------------------------------------------------
    

SOURCE GLV Inc.

Renseignements : Renseignements: Investisseurs: Marc Barbeau, CA, Vice-président exécutif et chef des opérations financières, Tél.: + 514 284-2224, Courriel: courrier@glv.com; Médias: Yves Doucet, Directeur, Communications, Tél.: + 514 284-7202, Courriel: yves.doucet@glv.com

Profil de l'entreprise

GLV Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.