GLV - Résultats du premier trimestre 2011


    
                               FAITS SAILLANTS

                  Premier trimestre terminé le 30 juin 2010
                  -----------------------------------------

    - Revenus de 152,6 M$ contre 113,8 M$ pour le trimestre correspondant de
      l'exercice 2010, une augmentation principalement attribuable à l'ajout
      de Christ Water Technology AG (CWT).
    - BAIIA normalisé de 3,6 M$ contre 3,9 M$ un an plus tôt, un recul
      attribuable à l'ajout de CWT et à la baisse de la marge brute du Groupe
      Traitement des Eaux, le tout en partie compensé par une hausse de la
      rentabilité du Groupe Pâtes et Papiers (au cours du dernier trimestre,
      la Société n'a enregistré aucun élément hors du cours normal des
      affaires).
    - Perte nette de 4,2 M$ (0,09 $ par action, de base et dilué) par rapport
      à un bénéfice net de 0,9 M$ (0,03 $ par action, de base et dilué) pour
      le 1er trimestre 2010, une baisse en grande partie attribuable à une
      réévaluation défavorable des instruments financiers dérivés, aux
      intérêts sur la dette à long terme, au recul du BAIIA du Groupe
      Traitement des Eaux et à l'augmentation des frais d'amortissement
      résultant de l'ajout de CWT.
    - Flux de trésorerie disponibles de 1,8 M$ contre 1,5 M$ un an plus tôt.
    - Coefficient d'endettement total net de 19,0 % au 30 juin 2010, contre
      6,9 % au 31 mars 2010, une hausse résultant d'un investissement dans le
      fonds de roulement.

      Carnets de commandes au 30 juin 2010 : 452,1 M$
      -----------------------------------------------

    - contre 229,2 M$ au 30 juin 2009, une augmentation résultant de l'ajout
      de CWT, jumelé à une croissance organique de 7,6 % (à taux de change
      constants) de la valeur du carnet de commandes de la Société.
    - contre 442,3 M$ au 31 mars 2010, une augmentation attribuable à une
      croissance organique de 8,9 % et de 19,2 % (à taux de change constants)
      des carnets de commandes du Groupe Traitement des Eaux (incluant CWT)
      et du Groupe Pâtes et Papiers, respectivement.
    
</pre>
<p/>
<p>MONTRÉAL, le 12 août /CNW Telbec/ - (Tous les montants sont en dollars canadiens)</p>
<p/>
<p>GLV Inc. (la "Société"; TSX : GLV.A, GLV.B) a divulgué aujourd'hui ses résultats du premier trimestre 2011, terminé le 30 juin dernier. La Société a enregistré une hausse substantielle de ses revenus, résultant en majeure partie de la contribution de Christ Water Technology AG (CWT). Toutefois, la combinaison d'un ensemble de facteurs qui ont eu un effet défavorable fait en sorte qu'elle termine le trimestre en affichant une perte nette.</p>
<p>"Les résultats du premier trimestre 2011 sont le reflet à la fois de l'ajout de CWT, qui a été acquise à la fin de novembre <span class="xn-chron">2009, et</span> de facteurs conjoncturels qui se sont répercutés sur les activités de nos deux groupes opérationnels, a fait valoir le président du conseil et chef de la direction, Laurent Verreault. D'une part, la fragilité persistante de certains marchés et l'incertitude économique et financière en <span class="xn-location">Europe</span> ont eu un effet défavorable sur une partie des activités du Groupe Traitement des Eaux. D'autre part, en contrepartie, le Groupe Pâtes et Papiers a bénéficié d'une certaine reprise de la demande et des investissements de la part des compagnies papetières, et ce, après 18 mois de fort ralentissement."</p>
<p/>
<p>Sommaire de l'analyse des résultats</p>
<p/>
<p>Le présent communiqué donne un aperçu de l'analyse des résultats du premier trimestre 2011. Pour une analyse détaillée, veuillez consulter le Rapport de gestion intermédiaire et les états financiers consolidés, déposé aujourd'hui sur les sites de SEDAR (<a href="http://www.sedar.com">www.sedar.com</a>) et de la Société (<a href="http://www.glv.com">www.glv.com</a>). À noter que l'analyse des résultats contient des mesures financières, telles que le BAIIA et les flux de trésorerie disponibles, qui ne sont pas établies selon les principes comptables généralement reconnus ("PCGR") du <span class="xn-location">Canada</span>. Le Rapport de gestion intermédiaire comprend les renseignements sur les mesures non conformes aux PCGR utilisées.</p>
<p/>
<pre>
    
    Données choisies
    -------------------------------------------------------------------------
    en milliers de $, sauf les montants par action et les données en %

                                                           Trimestres
                                                       terminés le 30 juin
                                                   --------------------------
                                                         2010         2009
                                                   --------------------------
                                                                 (Retraité)
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus                                           152 582      113 839
      Traitement des eaux                              96 576       65 619
      Pâtes et papiers                                 44 113       45 574
      Autres                                           11 893        2 646
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA                                               3 573        3 447
      Traitement des eaux                               1 998        5 146
      Pâtes et papiers                                  3 751        1 443
      Autres                                           (2 176)      (3 142)
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA normalisé(1)                                  3 573        3 855
      Traitement des eaux(1)                            1 998        5 162
      Pâtes et papiers(1)                               3 751        1 835
      Autres(1)                                        (2 176)      (3 142)
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge de BAIIA normalisé(1) (en % des revenus)        2,3%         3,4%
      Traitement des eaux(1)                              2,1%         7,9%
      Pâtes et papiers(1)                                 8,5%         4,0%
      Autres(1)                                         -18,3%      -118,7%
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net (perte nette)                         (4 157)         871
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie disponibles                       1767        1 457
    -------------------------------------------------------------------------

    PAR ACTION (de base et dilué)
    -------------------------------------------------------------------------
      Bénéfice net (perte nette)                        (0,09)        0,03
      Flux de trésorerie disponibles                     0,04         0,05
    -------------------------------------------------------------------------

                                                      30 juin      31 mars
    DONNÉES AU 30 JUIN                                   2010         2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Coefficient d'endettement total net
     sur le capital investi                              19,0%         6,9%
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Excluant les frais de restructuration
    
</pre>
<p/>
<p>Premier trimestre 2011</p>
<p/>
<p>Pour la période de trois mois terminée le 30 juin 2010, la Société a enregistré des revenus de 152,6 M$ contre 113,8 M$ pour le trimestre correspondant de l'exercice 2010. <span class="xn-person">Le Groupe</span> Traitement des Eaux a contribué à la majeure partie de la croissance des revenus, grâce notamment à la prise en compte des résultats de CWT. Toutefois, exclusion faite de CWT, le groupe affiche une décroissance organique de ses revenus compte tenu, notamment, de la faiblesse persistante du marché de l'immobilier américain qui continue de se répercuter sur les investissements pour de nouvelles infrastructures municipales. Cette décroissance organique est aussi attribuable aux délais sur le plan de l'exécution de certains contrats dont la livraison a été reportée au deuxième trimestre ainsi qu'au climat d'incertitude suscité par une reprise économique moins vigoureuse que prévu pour certains secteurs d'activité, dont celui de l'énergie. Quant au Groupe Pâtes et Papiers, malgré la légère diminution en terme absolu, il affiche une croissance organique, à taux de change constants, de ses revenus résultant d'une amélioration de la demande, principalement pour les pièces de rechange et autres services après-vente.</p>
<p>Au premier trimestre 2011, la Société n'a enregistré aucun élément hors du cours normal des affaires. Ainsi, elle affiche un BAIIA consolidé normalisé de 3,6 M$ qui est légèrement inférieur au résultat de 3,9 M$ enregistré un an plus tôt. Ce recul est attribuable en grande partie à la perte d'exploitation de CWT associée, entre autres, au fait que certains contrats ont procuré des marges bénéficiaires inférieures aux critères de la Société et à la structure de coûts qui ne permet pas encore de pleinement tirer parti des avantages du regroupement avec les autres entités du Groupe Traitement des Eaux, compte tenu notamment des lois et pratiques européennes en matière d'emploi. À ces facteurs, s'ajoutent la baisse du chiffre d'affaires du Groupe Traitement des Eaux et la rentabilité inférieure aux attentes en ce qui concerne certains contrats du secteur de l'énergie. Quant au Groupe Pâtes et Papiers, il affiche une amélioration sensible de son BAIIA normalisé, attribuable à sa bonne performance dans le marché de l'après-vente, au développement continu de son réseau de sous-traitance manufacturière et à une bonne gestion générale de ses opérations.</p>
<p>En fin de compte, pour le premier trimestre 2011, la Société inscrit une perte nette de 4,2 M$ (0,09 $ par action, de base et diluée) contre un bénéfice net de 0,9 M$ (0,03 $ par action, de base et dilué) un an plus tôt. Cette perte est attribuable, en ordre d'importance, à la réévaluation au marché défavorable des instruments financiers dérivés, au recul du BAIIA du Groupe Traitement des Eaux, à l'augmentation de l'amortissement des actifs incorporels résultant de l'ajout de CWT et à l'augmentation des frais d'intérêt sur la dette à long terme.</p>
<p/>
<p>Situation financière</p>
<p/>
<p>Au cours du premier trimestre 2011, la Société a enregistré des flux de trésorerie disponibles de 1,8 M$ (0,04 $ par action, de base et dilués) comparativement à des flux de 1,5 M$ (0,05 $ par action, de base et dilués) au même trimestre de l'exercice 2010.</p>
<p>Au 30 juin 2010, déduction faite des espèces et quasi-espèces, l'endettement total net était de 61,2 M$ pour un coefficient de 19,0 % par rapport au capital investi total, comparativement à un endettement total net de 20,3 M$ et un coefficient de 6,9 % au 31 mars 2010. L'augmentation du coefficient d'endettement est principalement attribuable aux investissements dans le fonds de roulement pour soutenir les opérations. Rappelons qu'au moment de l'acquisition par la Société, le fonds de roulement de CWT affichait une valeur inférieure à ce qui est normalement requis pour maintenir les activités opérationnelles et soutenir leur croissance.</p>
<p/>
<p>Carnet de commandes</p>
<p/>
<p>Au 30 juin 2010, le carnet de commandes de la Société s'élevait à 452,1 M$, comparativement à 229,2 M$ au 30 juin <span class="xn-chron">2009 et</span> à 442,3 M$ au 31 mars 2010.</p>
<p>L'importante hausse de la valeur au 30 juin 2010 par rapport à la même date en <span class="xn-chron">2009 est</span> en majeure partie attribuable à l'acquisition de CWT, combinée à une croissance organique des carnets de commandes des deux groupes (à taux de change constants). Le carnet de commandes total en date du 30 juin <span class="xn-chron">2010 est</span> également supérieur à celui enregistré au 31 mars 2010. Dans ce cas-ci, l'augmentation est attribuable en totalité à la croissance organique du carnet de commandes de chacun des deux groupes, en particulier celui du Groupe Pâtes et Papiers.</p>
<p/>
<p>Perspectives</p>
<p/>
<p>À court terme, l'objectif principal de la Société consiste à accroître la rentabilité de chacun de ses deux groupes opérationnels et à renforcer leur position respective de façon à maximiser leurs parts de marché. Toutefois, la direction continue de faire preuve de prudence à l'égard des prochains trimestres, compte tenu de la conjoncture économique incertaine aux États-Unis et en <span class="xn-location">Europe</span>.</p>
<p>"Nous demeurons confiants que la performance ira en s'améliorant au cours des prochains trimestres, souligne le président et chef de l'exploitation, Richard Verreault. Toutefois, l'objectif qui consiste à obtenir une marge de BAIIA normalisé de 10 % pour le Groupe Traitement des Eaux pourrait être atteint avec quelques trimestres de retard. En général, le regroupement des activités mondiales du Groupe Traitement des Eaux se déroule à la satisfaction de la direction de la Société. Cependant, la performance financière de CWT au cours du premier trimestre 2011 a été inférieure aux attentes. De plus, la prise de commandes par certaines divisions opérationnelles a été moindre que prévu, notamment dans le secteur de l'énergie. La direction a rapidement mis en place des mesures vigoureuses pour remédier à la situation, notamment en resserrant les contrôles en matière de prise de commandes et d'exécution des contrats, en particulier les contrats clés en main."</p>
<p>Du côté de l'industrie des pâtes et papiers, les signes précurseurs de reprise au sein de l'industrie mondiale observés aux troisième et quatrième trimestres du dernier exercice se sont manifestés plus fortement depuis le début du présent exercice. Après plus de 18 mois de gel de leurs investissements en nouvelles immobilisations et pour l'entretien des équipements, plusieurs compagnies papetières ont entrepris d'investir à nouveau dans leurs installations. Pour le Groupe Pâtes et Papiers, cette tendance s'est d'abord traduite par une recrudescence de la demande pour les pièces de remplacement et les services de modernisation, notamment en Amérique du Nord. "Depuis quelques semaines, nous observons également une demande accrue pour de nouveaux équipements, ajoute Richard Verreault. Nous sommes d'avis que l'augmentation du carnet de commandes du groupe et la croissance des revenus qui en résultera devraient contribuer à rétablir graduellement ses marges bénéficiaires, compte tenu de sa structure de coûts souple et concurrentielle."</p>
<p>En se basant sur les carnets de commandes actuels de chacun des groupes et en tenant compte du contexte économique, la direction de la Société prévoit des revenus consolidés entre 700 M$ et 750 M$ (aux taux de change actuels) pour l'exercice se terminant le 31 mars 2011. Elle a également pour objectif d'atteindre et de maintenir, pour l'ensemble de ses groupes opérationnels, une marge de BAIIA normalisé de 10 %, et ce, selon un horizon à long terme.</p>
<p/>
<p>À propos de GLV Inc.</p>
<p/>
<p>GLV est un important fournisseur de solutions technologiques destinées au traitement des eaux, ainsi qu'à la production de pâtes et papiers. Elle exerce ses activités dans une trentaine de pays et compte environ 2 300 employés. GLV est une société ouverte dont les actions sont cotées à la Bourse de <span class="xn-location">Toronto</span> sous les symboles GLV.A et GLV.B; elle fait partie de la liste des sociétés qui composent l'indice boursier "S&P/TSX des technologies propres".</p>
<p/>
<p>Avis concernant les déclarations prospectives</p>
<p/>
<p>Certains renseignements et déclarations dans le présent communiqué et autres communications au public concernant les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prévisions de la direction peuvent constituer des déclarations prospectives au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Les déclarations prospectives concernent des analyses et d'autres renseignements fondés sur la prévision de résultats futurs et l'estimation de montants qu'on ne peut encore déterminer. Il peut s'agir d'observations concernant entre autres les stratégies, les attentes, les activités planifiées ou les actions à venir. Ces déclarations prospectives se reconnaissent à l'emploi de termes tels que "prévoir", "projeter", "pouvoir", "planifier", "viser", "estimer" et autres termes semblables, éventuellement employés au futur ou au conditionnel, notamment à la mention de certaines hypothèses.</p>
<p>La direction de GLV tient à préciser que les déclarations prospectives comportent des incertitudes et des risques connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et futurs de GLV diffèrent considérablement de ceux qui sont énoncés. Parmi les facteurs d'incertitude et de risque pouvant entraîner de telles différences, on retrouve les risques liés aux acquisitions et aux contrats avec les clients, la dépendance envers le personnel clé, les fluctuations des taux de change, les risques de crédit, de marché et de liquidités, la concurrence, les risques liés aux fournisseurs, l'accessibilité du financement requis pour la poursuite des activités et du plan stratégique, le risque de concentration, la disponibilité des matières premières, la variation des taux d'intérêt, les éventuels litiges concernant la propriété intellectuelle, le risque de dépréciation des actifs ainsi que les risques associés à la structure de portefeuille de la Société. Aucune assurance ne peut être donnée quant à la concrétisation des résultats, du rendement ou des réalisations tels que formulés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives. De plus, à moins d'indication contraire, les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué ont été faits en date des présentes, et à moins d'y être tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables, la direction de GLV n'assume aucune obligation quant à la mise à jour ou à la révision des déclarations prospectives en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres changements. Les énoncés prospectifs visent à fournir au lecteur une description des attentes de la direction à l'égard du rendement financier de la Société pendant l'exercice <span class="xn-chron">2011 et</span> peuvent être inappropriés à d'autres fins.</p>
<p/>
<p>De l'information additionnelle sur les facteurs de risque auxquels est exposée GLV est fournie à la rubrique "Gestion des risques" du rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 mars 2010, accessible sur SEDAR (<a href="http://www.sedar.com">www.sedar.com</a>) et sur le site de la Société (<a href="http://www.glv.com">www.glv.com</a>). Les facteurs et les hypothèses importants qui ont été appliqués afin de tirer une conclusion ou faire une prévision ou une projection sont également présentés dans le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 mars 2010.</p>
<p/>
<p/>
<pre>
    
    -------------------------------------------------------------------------

                                   RAPPEL

                           CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE
                           -----------------------

             Date et heure : le jeudi 12 août 2010, à 14 h (HAE)
                     Numéro à composer : 1 888 231-8191

     La conférence téléphonique sera également accessible en webdiffusion
     audio sur le site www.glv.com. Il sera également possible d'écouter
                     l'enregistrement audio en différé,
          à compter de 17 h (HAE), le 12 août 2010, jusqu'à minuit,
     le 19 août 2010, au numéro 1 800 642-1687 (code d'accès : 89173013).
    -------------------------------------------------------------------------
    

Renseignements : Renseignements: Investisseurs: Marc Barbeau, CA, Vice-président exécutif et chef des opérations financières, Tél.: + 514 284-2224, Courriel: courrier@glv.com; Médias: Yves Doucet, Directeur, Communications, Tél.: + 514 284-7202, Courriel: yves.doucet@glv.com

Profil de l'entreprise

GLV Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.