Glencore licencie des employés malades et accidentés et élimine des prestations de maladie essentielles

Le géant minier mondial est tombé encore plus bas en ce qui a trait aux relations de travail à sa fonderie Brunswick au Nouveau-Brunswick.

BELLEDUNE, NB, le 21 avril 2016 /CNW/ -  Les relations de travail à la fonderie Brunswick de la société Glencore à Belledune, au Nouveau-Brunswick, sont au plus bas depuis cette semaine, alors que des employés malades et accidentés ont fait l'objet de licenciements et que leurs prestations médicales essentielles ont été éliminées, a affirmé le Syndicat des Métallos.

« Les employés qui touchaient des prestations d'invalidité de longue durée et des indemnités pour accident du travail ont reçu des lettres par la poste cette semaine les informant de la cessation de leur emploi à Glencore », a expliqué Ray Godin, président de la section locale 7085 du Syndicat des Métallos, représentant 300 travailleurs à la fonderie Brunswick.

« Selon Glencore, dès la prise d'effet des licenciements, les employés visés ne seront plus couverts par une assurance maladie complémentaire qui avait été négociée par l'employeur et le syndicat », a affirmé M. Godin.

« Certains de ces employés ont de graves maladies dont le traitement nécessite l'achat de médicaments coûteux, et l'employeur veut éliminer leur assurance. »

Glencore envisage également d'éliminer l'assurance dentaire des employés et leurs crédits de service ouvrant droit à pension, a-t-il ajouté.

« Glencore avait tenté de réduire les avantages sociaux lors de notre dernière série de négociations collectives, mais elle avait échoué », a souligné M. Godin. « Nous croyons qu'il s'agit d'une tentative sournoise de la part de cette entreprise mondiale pour arriver à ses fins et niveler nos normes par le bas pour les rapprocher des niveaux qu'elle impose aux travailleurs des pays en développement. »

Le Syndicat des Métallos, qui dépose des griefs en vue de faire annuler les licenciements, adresse également un appel aux gouvernements provincial et fédéral pour qu'ils exigent que Glencore traite ses employés de façon équitable.

« Glencore réclame des subventions provinciales et fédérales pour l'aider à rebâtir la fonderie de Belledune », a souligné Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos pour le Canada atlantique et l'Ontario.

« Bien que notre syndicat soutienne ce projet, nous estimons que nos gouvernements doivent exiger que Glencore respecte les conventions collectives et s'engage à adhérer à des normes plus élevées en matière de relations de travail », a dit M. Warren.

« Cette décision de la part de Glencore de s'en prendre aux employés malades et accidentés illustre clairement son parti pris impitoyable à l'égard des profits. »

SOURCE Syndicat des Metallos

Renseignements : Marty Warren, directeur du district 6, Syndicat des Métallos, 416 243-8792; Gary White, permanent syndical, Syndicat des Métallos, 506 546-8881, gwhite@usw.ca; Ray Godin, président de la section locale 7085, Syndicat des Métallos, 506 522-7085, Raymond.Godin@glencore-ca.com; Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416 544-5966, 416 434-2221 bgallagher@usw.ca

RELATED LINKS
http://www.usw.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.