Gestion de l'offre : plus de 600 producteurs agricoles ont manifesté à Saint-Hyacinthe

SAINT-HYACINTHE, QC, le 1er oct. 2015 /CNW Telbec/ - Environ 680 producteurs agricoles et intervenants en agriculture ont manifesté à Saint-Hyacinthe ce matin afin d'appuyer le maintien du système de gestion de l'offre dans son intégralité. Les producteurs ne se sentent nullement rassurés par la récente rumeur voulant que d'importantes concessions soient faites par le Canada dans le cadre des négociations actuelles du Partenariat transpacifique. Ils tenaient à rappeler que le système actuel de gestion de l'offre doit demeurer intact afin d'assurer la survie de plusieurs fermes en Montérégie.

Les manifestants se sont d'abord rassemblés dans le stationnement adjacent à l'ancien hôtel des Seigneurs pour ensuite marcher vers le bureau du candidat conservateur dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot, M. Réjean Léveillé. Arrivés sur place, les manifestants ont pu écouter les discours des personnalités présentes. D'entrée de jeu, Christian St-Jacques, président de la Fédération de l'UPA de la Montérégie, a rappelé que les entreprises sous gestion de l'offre sont d'une importance capitale au Québec. « Les secteurs laitiers et avicoles au Québec rapportent 8,2 milliards de dollars au PIB et génèrent 92 000 emplois a fait valoir M. St-Jacques. Nos fermes permettent le versement de 1,38 milliard en taxes et impôts aux trésors gouvernementaux. Les chiffres parlent d'eux-mêmes! Le gouvernement doit préserver dans son intégralité le système actuel et ne faire aucune concession d'accès au marché. »

Du côté de la Montérégie, on compte 1 606 fermes sous gestion de l'offre dont les revenus totaux atteignaient 897 M$ en 2014. « Près de 1 milliard de dollars!, a souligné M. St-Jacques. C'est un apport économique important et nous voulons préserver nos acquis. » Pour sa part, Yvon Boucher, président des Producteurs de lait de la Montérégie-Est, a rappelé que le système de gestion de l'offre a été créé pour assurer un revenu décent aux entreprises laitières, avicoles et celles spécialisées dans les œufs. « Si on cède ne serait-ce qu'une miette, la survie de nos fermes en sera menacée, a dit M. Boucher. Le système de gestion de l'offre actuel assure des revenus décents aux producteurs. Le gouvernement canadien doit se tenir debout! »

Tous les autres intervenants ont tenu à signaler au gouvernement canadien l'importance de l'apport économique des entreprises agricoles sous gestion de l'offre. Ainsi, Joël Leblanc, administrateur des Éleveurs de volailles de la Montérégie, et David Phaneuf, administrateur du Syndicat des producteurs d'œufs d'incubation du Québec, ont fait valoir que toutes les productions sous gestion de l'offre sont actuellement menacées. À la toute fin de la manifestation, le candidat conservateur, Réjean Léveillé, est venu s'adresser à la foule, sans toutefois rassurer les producteurs sur les intentions du parti conservateur pour assurer la sauvegarde de l'intégralité de la gestion de l'offre.

 

SOURCE Fédération de l’UPA de la Montérégie

Renseignements : Chantal Legault, Conseillère en communications, 450 454-5115, poste 6233, clegault@upa.qc.ca

RELATED LINKS
www.upasjv.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.