Gestion de l'offre : La jeunesse rurale du Québec s'inquiète - Forts et unis, les jeunes ruraux parlent d'une seule voix pour leur avenir

LONGUEUIL, QC, le 15 juin 2015 /CNW Telbec/ - La Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ), le Quebec 4-H et l'Association des jeunes ruraux du Québec (AJRQ) s'inquiètent quant à l'avenir de la gestion de l'offre au Québec. Le climat de négociation et le brouillard persistant autour du projet d'accord de partenariat transpacifique (PTP) font craindre des atteintes en profondeur au modèle agricole québécois.

Depuis les années 1970, la gestion de l'offre garantit la solidité financière de nos entreprises agricoles - majoritairement familiales - et de toute une industrie agroalimentaire s'y rattachant. Rappelons que 40 % de la relève qui s'établit en agriculture le fait dans des secteurs sous gestion de l'offre et que ce mode de mise en marché collective fonctionne selon des principes d'équité, d'équilibre et d'appui à des produits locaux de grande qualité.

« Nous voulons transmettre nos vives préoccupations aux négociateurs du PTP, qui prétendent vouloir préserver intégralement la gestion de l'offre, tout en ayant ouvert une brèche dans notre marché en cédant 17 700 tonnes de quotas aux fromages européens lors de la signature de l'accord de libre-échange Canada-Union européenne. Il faut absolument garantir aux jeunes agriculteurs un environnement d'affaires qui leur assure un avenir décent et un revenu stable comme le permet la gestion de l'offre », déclare Pascal Hudon, jeune producteur laitier et président de la FRAQ.

La jeunesse rurale du Québec tient à manifester son appui total à la Coalition GO5 qui défend un modèle agricole équitable encadrant les productions de lait, de poulet, de dindon, d'œufs de consommation et d'œufs d'incubation, au Québec et au Canada. Ces productions se sont d'ailleurs organisées pour mettre sur pied des programmes permettant à la relève d'accéder à leur contingentement.

Appel à l'unité pour assurer la pérennité d'un modèle agricole gagnant pour tous

Le système de gestion de l'offre, alors qu'il n'implique aucune forme d'aide gouvernementale, permet de faire prospérer des entreprises agricoles de type familial, ayant des retombées économiques majeures dans toutes les régions du Québec. Juste au Québec, les secteurs laitiers et avicoles rapportent chaque année près de 8,2 milliards de dollars au PIB, produisent 92 000 emplois et permettent le versement de 1,38 milliard en taxes et impôts aux trésors gouvernementaux.Ce sont aussi des milliers de familles qui occupent le territoire québécois, qui utilisent des biens et services, et qui génèrent localement une économie structurante essentielle aux milieux ruraux. N'oublions pas qu'un agriculteur fait travailler en moyenne 20 personnes autour de lui.

Forts et unis, les représentants de la jeunesse rurale du Québec en appellent donc à la protection intégrale d'un système qui apporte une stabilité financière très attrayante pour les futurs producteurs agricoles et leur famille, en plus d'assurer la vitalité économique de nos régions. « Je fais partie de ceux qui rêvent de vivre de la production laitière, mais plusieurs choses font en sorte que nous sommes préoccupés par notre futur. L'agriculture est un domaine de passion et d'ambition, n'empêchons pas ces rêves de devenir réalité », mentionne Justine Pouliot, présidente de l'AJRQ. « Ce serait un très mauvais message pour toute la jeunesse qui grandit actuellement en milieu rural et notamment dans ces fermes protégées par la gestion de l'offre », renchérit Sarah Enright, présidente de Quebec 4-H.

À propos de la Fédération de la relève agricole du Québec

Porte-parole de la relève agricole au Québec, la FRAQ compte près de 2 000 membres et 13 syndicats affiliés. Sa mission est de former un réseau rassembleur de jeunes passionnés d'agriculture, qui vise à améliorer les conditions de leur établissement.

À propos de Quebec 4-H

Le Quebec 4-H est une organisation communautaire pour les jeunes d'expression anglaise et vivant dans un milieu rural du Québec. Elle se dédie au développement de différentes compétences, telles que le leadership, la coopération, la responsabilité et l'indépendance, et ce, à travers diverses réalisations et développement d'aptitudes.

À propos de l'Association des jeunes ruraux du Québec

L'AJRQ est un regroupement de jeunes intéressés par le milieu rural et par le secteur de l'agroalimentaire. Elle compte environ 1 200 membres, répartis dans quelques 35 cercles locaux et a pour mission de favoriser le regroupement et l'essor de la jeunesse rurale par des activités formatrices liées au milieu agroalimentaire.

 

SOURCE Fédération de la relève agricole du Québec

Renseignements : Sources : Pascal Hudon, président de la FRAQ, pascal_hudon@hotmail.com, Cell. : 418 894-3576; Magali Delomier, directrice générale de la FRAQ, mdelomier@upa.qc.ca, 450 679-0540, poste 8299, Cell. : 514 757-8282

LIENS CONNEXES
www.fraq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Fédération de la relève agricole du Québec

Renseignements sur cet organisme

Quebec 4-H

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.