Gates Foundation rejoint le fonds fiduciaire mondial afin de supporter les
petits exploitants agricoles

Bill Gates définit les investissements agricoles comme étant une façon "incroyablement efficaces" de réduire la famine et la pauvreté

WASHINGTON, le 22 avr. /CNW/ - Bill Gates, coprésident de la Bill & Melinda Gates Foundation, s'est joint aux représentants gouvernementaux des États-Unis, du Canada, de l'Espagne et de la Corée du Sud au département du Trésor des États-Unis aujourd'hui afin de mettre sur pied un fonds mondial qui aidera les exploitants agricoles les plus pauvres au monde, ainsi que leur pays, à générer davantage de profits afin qu'ils puissent contrer la famine et la pauvreté.

Les contributions de départ au fonds s'élèvent à prés de 900 millions $, incluant un engagement de 30 millions $ de la fondation. Proposé lors du G20 après que la crise économique et la hausse des prix alimentaires aient fait passé le nombre de personnes souffrant de la famine à 1 milliard, le programme mondial d'agriculture et de sécurité alimentaire est une étape concrète vers la transformation de 22 milliards $ en promesse de sécurité alimentaire en gestes concrets.

"L'investissement dans les petits exploitants agricoles est une façon incroyablement efficace de combattre la famine et la pauvreté extrême", a affirmé M. Gates, dont la fondation a alloué 1,5 milliard $ jusqu'à présent au développement agricole. "Le lancement de ce fonds est un important pas vers l'avant, mais ne demeure qu'un premier pas. D'autres pays présents aux sommets européens du G8 et du G20 au mois de juin, et au sommet de l'ONU en septembre, devraient se joindre aux quatre partenaires fondateurs et honorer leur promesse. Si nous maintenons nos efforts jusqu'à ce que le travail soit terminé, des centaines de millions de personnes auront une meilleure qualité de vie."

Selon la Banque mondiale, les trois quarts des 1 milliard de personnes vivant dans la pauvreté extrême dépendent de l'agriculture pour gagner leur vie. Même si elles réussissent à accumuler un excédent, il leur manque souvent un marché dans lequel le distribuer. Malgré ces défis, l'optimisme à sa place dans le cadre de la lutte contre la famine.

"Cet investissement renouvelé dans le développement agricole est une excellente nouvelle pour les petits exploitants agricoles qui doivent composer avec les sols dégradés, les ravageurs, la maladie, et un climat changeant alors qu'ils se démènent pour nourrir leurs familles et qu'ils doivent lutter pour contrer la pauvreté", a déclaré Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies et président actuel du conseil d'administration de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA). "Ce fonds fiduciaire à plusieurs donateurs est une façon intelligente et efficace de coordonner le support des donateurs avec les efforts déployés par les pays qui présentent déjà des résultats impressionnants. Grâce à des investissements importants et soutenus en agriculture et des partenariats solides à travers divers secteurs, nous sommes en mesure de nous appuyer sur ces progrès et de créer un monde plus équitable et une sécurité alimentaire."

Dans un récent sondage Gallup mené dans 18 pays d'Afrique subsaharienne, les résidents ont indiqué l'agriculture et l'emploi comme étant les deux secteurs les plus importants auxquels leur gouvernement devrait se consacrer dans la prochaine année. Les petits exploitants agricoles nécessitent une approche complète et à long terme qui soit durable pour l'économie et l'environnement. Ceci implique l'utilisation de meilleures semences, outils et formations, un accès aux marchés dans lesquels ils peuvent vendre leur excédent, et des meilleures politiques qui appuient leurs efforts. Hébergé par la Banque mondiale, le fonds fiduciaire se concentre sur les pays qui ont déjà un plan national solide et qui utilisent déjà leurs propres ressources pour ce type d'interventions efficaces.

Les pays africains sont déjà en tête. En 2004, les chefs d'états africains ont consacré 10 pour cent de leurs budgets nationaux dans le but d'atteindre une croissance annuel de 6 pour cent en agriculture. En 2008, 20 pays africains ont atteint ce pourcentage cible de 6 pour cent. Au Rwanda, l'investissement dans l'agriculture a augmenté de 30 pour cent de 2007 à 2009. En 2008, le pays a déclaré que sa production agricole avait augmenté de 15 pour cent.

Les investissements et les partenariats de la fondation en Afrique et en Asie du Sud laisse laissent déjà présager des résultats prometteurs :

    
    -  L'organisme africain AGRA et ses partenaires ont lancé plus de 100
       nouvelles variétés de semences améliorées à travers le continent, a
       éduqué des milliers de marchands agricoles locaux et formé plus de
       280 000 exploitants agricoles.

    -  En Inde, des pompes à pédales peu coûteuses ont fournit des nouvelles
       technologies de micro-irrigation qui ont aidé plus de 100 000
       exploitants agricoles à doubler leurs recettes.

    -  Des nouvelles variétés de riz qui résistent aux inondations ont aidé
       les exploitants agricoles dans les régions les plus fréquemment
       inondées en Inde à éviter la perte totale de leur récolte. Le projet a
       dépassé les objectifs de production fixés grâce à la forte demande des
       exploitants agricoles et à l'important support gouvernemental,
       particulièrement en Inde.

    -  Les exploitants agricoles de l'Afrique de l'Est utilisent des
       nouvelles variétés de maïs qui produisent un plus grand rendement dans
       des conditions de sécheresse, soit jusqu'à 30 pour cent plus de maïs
       que les exploitants qui n'utilisent pas les semences améliorées.

    -  Le programme alimentaire mondial a contracté l'achat de près de 50 000
       tonnes métriques de nourriture à des petits exploitants agricoles dans
       le même pays où elle sera consommée, plutôt que de l'acheter à des
       commerçants importants et de l'importer d'autres pays.
    

"Le monde sait ce qui fonctionne", a affirmé M. Gates. "Je suis convaincu que grâce à une combinaison de partenaires exceptionnels et de partenariats formidables, nous sommes en mesure de venir en aide aux petits exploitants agricoles du monde afin qu'ils puissent contrecarrer la famine et la pauvreté extrême."

Bill & Melinda Gates Foundation (http://www.gatesfoundation.org)

Guidée par une croyance selon laquelle toute vie est précieuse, la Fondation Bill & Melinda Gates s'emploie à aider chacun à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, sa priorité est d'améliorer la santé des populations et de les aider à échapper à la famine et à la misère. Aux États-Unis, elle veille à ce que tout un chacun, et plus particulièrement les personnes ayant les plus faibles ressources, ait accès aux mêmes chances de réussite à l'école et dans la vie. Établie à Seattle, dans l'État de Washington, la fondation est dirigée par son président Jeff Raikes et par son président adjoint William H. Gates Sr., sous la direction de Bill et Melinda Gates ainsi que de Warren Buffett. Pour en apprendre davantage, veuillez consulter le http://www.gatesfoundation.org, ou vous joindre à la discussion sur Facebook (http://www.facebook.com/billmelindagatesfoundation?ref=ts) et sur Twitter (http://gatesfoundation.pr-optout.com/Url.aspx?521304x98004x-112728).

Des images et d'autres documents de qualité pour diffusion sont disponibles au : http://www.gatesfoundation.org/press-room/Pages/news-market.aspx.

SOURCE Bill & Melinda Gates Foundation

Renseignements : Renseignements: Bill & Melinda Gates Foundation, (206) 709-3400, media@gatesfoundation.org

Profil de l'entreprise

Bill & Melinda Gates Foundation

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.