GARDASIL®, offert selon un accord avec l'UNICEF à des pays en développement

KIRKLAND, QC, le 9 mai 2013 /CNW Telbec/ - Merck a annoncé aujourd'hui qu'elle fournirait une portion considérable des vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) qui seront offerts selon un accord avec l'UNICEF à des pays en développement. Elle a également annoncé qu'elle assurerait un approvisionnement soutenu de GARDASIL® [vaccin recombinant quadrivalent contre le virus du papillome humain (types 6, 11, 16 et 18)] à des pays admissibles au soutien de l'Alliance GAVI. Cette entente fait suite à l'annonce récente de l'Alliance concernant l'inclusion inédite de vaccins contre le VPH dans sa gamme de produits. L'Alliance est censée soutenir l'introduction de la vaccination contre le VPH dans 28 pays d'ici la fin de 2017. L'Alliance GAVI est un partenariat des secteurs public et privé dont l'objectif est de sauver la vie des enfants et de protéger la santé humaine grâce à un accès accru à la vaccination dans les pays pauvres du monde.

Dans le cadre de cette première entente conclue avec Merck, l'entreprise devrait fournir environ 2,4 millions de doses de GARDASIL à des pays admissibles au soutien de l'Alliance GAVI d'ici 2017. L'objectif est d'aider à répondre à la demande en vaccins dans les pays approuvés par l'Alliance ou en voie d'obtenir son approbation en ce qui a trait à la participation à des projets de démonstration de vaccination contre le VPH ou à l'introduction de la vaccination à l'échelle nationale. D'autres offres de l'UNICEF sont prévues en raison de l'augmentation de la demande en vaccins.

« Il est impératif que toutes les jeunes filles du monde aient accès au vaccin contre le VPH. La décision prise par l'UNICEF aujourd'hui marque un pas important », affirme Julie L. Gerberding, MD, présidente de Merck Vaccines. « Ce partenariat met l'accent sur la résolution de Merck à collaborer étroitement avec l'Alliance GAVI pour garantir un accès vaste et soutenu à GARDASIL dans les pays les plus pauvres du monde, là où le fardeau du cancer du col de l'utérus est le plus important. »

« À l'heure actuelle, l'écart est grand entre les filles des pays riches et des pays pauvres. Grâce à l'offre annoncée aujourd'hui, les programmes de l'Alliance GAVI peuvent commencer à réduire cet écart pour que les filles puissent être protégées contre le cancer du col de l'utérus, peu importe leur lieu de naissance », affirme le Dr Seth Berkley, PDG de l'Alliance GAVI. « D'ici 2020, nous espérons joindre plus de 30 millions de filles dans plus 40 pays. Il s'agit d'un moment déterminant pour la santé des femmes et des filles du monde entier. Nous remercions les fabricants de vaccins de collaborer avec nous à la réalisation de ce projet. »

Par suite de la publication d'un rapport en 2009, l'Organisation mondiale de la Santé a recommandé l'inclusion de la vaccination systématique contre le VPH dans les programmes d'immunisation nationaux afin de contribuer à la prévention du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies liées au VPH. À l'échelle mondiale, le nombre de victimes du cancer du col de l'utérus est estimé à 500 000 par année, environ 85 % des cas étant déclarés dans des pays en développement. Le cancer du col de l'utérus occupe le troisième rang parmi les cancers les plus courants chez les femmes aux quatre coins du monde. Associés à un risque élevé, les types 16 et 18 du VPH causent environ 75 % des cancers du col de l'utérus, 70 % des cancers du vagin, de 40 à 50 % des cancers de la vulve et 80 % des cancers de l'anus.

Autres efforts de Merck visant à favoriser l'accès à GARDASIL dans les pays en développement
La démarche systématique et réfléchie de Merck visant l'amélioration de l'accès à GARDASIL dans les pays en développement se fonde sur quatre piliers clés : l'innovation, les partenariats, l'établissement des prix des vaccins et la mise en œuvre de la vaccination. Voici les principaux efforts déployés par Merck :

  • En septembre 2012, Merck a annoncé qu'elle ferait un don de 460 000 doses de GARDASIL sur une période de deux ans à la République de l'Ouganda afin d'aider le ministère de la Santé à lancer un programme de vaccination contre le VPH dans 12 régions du pays. Ce programme représente la première phase du plan progressif national de l'Ouganda en matière de vaccination contre le VPH.
  • En avril 2011, Merck, QIAGEN et le gouvernement du Rwanda ont lancé un programme complet de prévention du cancer du col de l'utérus misant sur la vaccination contre le VPH et sur le dépistage de l'infection au VPH dans ce pays. Il s'agissait du premier programme du genre en Afrique. Au cours de l'année suivant le lancement de ce programme, environ 93 % des filles rwandaises âgées de 12 à 15 ans qui étaient admissibles ont reçu trois doses de GARDASIL.
  • En 2010, Merck a fondé un partenariat avec le gouvernement royal du Bhoutan et l'Australian Cervical Cancer Foundation pour lancer un programme de vaccination national de six ans par GARDASIL destiné aux filles et aux jeunes femmes bhoutanaises admissibles âgées de 12 à 18 ans. Merck, qui a remis GARDASIL gratuitement aux partenaires du programme au cours de la première des six années du programme, offrira le produit à un prix d'accès pour les cinq années suivantes.
  • En 2009, Merck a également annoncé qu'elle fondait un partenariat avec QIAGEN N.V. pour favoriser l'accès à la vaccination contre le VPH et au dépistage de l'ADN du VPH dans certaines des régions les plus pauvres en ressources de la planète. Cette initiative a été la première collaboration entre un fabricant de vaccins et une entreprise de technologies de diagnostic moléculaire visant à lutter contre le fardeau du cancer du col de l'utérus grâce à une approche globale.
  • Merck a également donné plus de un million de doses de GARDASIL [vaccin recombinant quadrivalent contre le virus du papillome humain (types 6, 11, 16 et 18)] par l'intermédiaire du programme d'Accès à GARDASIL, fondé en 2007 pour aider les organisations et les institutions des pays admissibles les plus pauvres à acquérir de l'expérience concrète en conception et en mise en œuvre de projets de vaccination contre le VPH.

Pour de plus amples renseignements sur GARDASIL, veuillez consulter la monographie du produit disponible à l'adresse www.merck.ca.

À propos de Merck
La société Merck d'aujourd'hui est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé qui vise à aider le monde à vivre mieux. Merck est connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada. Grâce à nos médicaments, vaccins, traitements biologiques, produits de santé grand public et de santé animale, nous collaborons avec nos clients et œuvrons à procurer des solutions de santé novatrices dans plus de 140 pays. Nous démontrons également notre détermination à améliorer l'accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d'envergure. Pour obtenir de plus amples renseignements sur nos activités au Canada, consultez le site www.merck.ca.

Déclarations prospectives
Ce communiqué contient des « déclarations prospectives » (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles de la direction de Merck et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Si les hypothèses sous-jacentes se révèlent inexactes ou si les risques et incertitudes se matérialisent, les résultats réels pourraient différer substantiellement de ceux annoncés dans les déclarations prospectives.

Ces risques et incertitudes comprennent, sans s'y limiter, les conditions générales de l'industrie et la concurrence, les facteurs économiques généraux, incluant les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change; les effets de la réglementation de l'industrie pharmaceutique ou des lois concernant les soins de la santé aux États-Unis et dans le monde; les tendances mondiales à l'égard de la limitation des coûts des soins de santé; les avancées technologiques et les nouveaux produits et brevets des concurrents; les défis entourant le développement d'un nouveau produit, incluant l'obtention de l'approbation réglementaire; la capacité de Merck à prédire précisément les conditions de marché futures; les difficultés ou les retards de fabrication; l'instabilité financière des économies mondiales et le risque de souveraineté; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets de Merck et des autres protections relatives aux produits innovants; et le risque de faire l'objet d'actions judiciaires ou de mesures réglementaires.

Merck n'est pas tenue de publier des mises à jour des déclarations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou de tout autre élément. D'autres facteurs susceptibles d'entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2012 de Merck établi sur le document Form 10-K et sur les autres documents déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov).

GARDASIL® est une marque déposée de Merck & Co., Inc., Whitehouse Station (New Jersey), États-Unis.

SOURCE : MERCK CANADA INC.

Renseignements :

Ani Armenian
Merck
514 428-3395

Profil de l'entreprise

MERCK CANADA INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.