Fuite dans le programme de déjudiciarisation - La CAQ demande une enquête indépendante

QUÉBEC, le 15 sept. 2015 /CNW Telbec/ - À la suite du règlement entre les administrateurs du Barreau du Québec et son ex-bâtonnière, qui a annoncé sa démission mardi, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de justice et député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a demandé la mise en place d'une enquête indépendante pour identifier les failles à l'origine des fuites d'informations confidentielles dans le traitement du dossier déjudiciarisé de l'ex-bâtonnière du Québec, Me Lu Chan Khuong, et apporter les correctifs nécessaires pour rétablir la confiance des Québécois envers leur système de justice.

« Depuis deux mois, cette affaire bouleverse l'ordre professionnel des avocats et soulève de nombreux questionnements de la part du public quant à l'intégrité de notre système de justice. Toutes les informations dévoilées au grand jour auraient dû rester strictement confidentielles, comme le programme de traitement non judiciaire le prévoit normalement », a indiqué Simon Jolin-Barrette.

« S'il y a une faille dans le système, il est de la responsabilité du gouvernement libéral de l'identifier et de poser des gestes concrets afin de rétablir la confiance des Québécois envers le système de justice. Malheureusement, la ministre de la Justice continue de laisser planer le doute et refuse d'ailleurs de donner suite à une résolution adoptée par le Barreau du Québec lui demandant d'enquêter sur l'intégrité du caractère confidentiel des informations contenues au registre de la déjudiciarisation du Directeur des poursuites criminelles et pénales », a mentionné M. Jolin-Barrette.

Le député de Borduas a tenu à rappeler que le 7 juillet dernier, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, avait pourtant affirmé que le cas de l'ex-bâtonnière était « préoccupant » et que le dossier n'aurait pas dû se retrouver sur la place publique. Aujourd'hui, elle estime que le dossier est clos. Le porte-parole en matière de justice lui demande donc d'aller de l'avant.

« Les Québécois doivent être rassurés et savoir que les programmes de justice qui sont administrés par le gouvernement respectent la règle de droit et sont imperméables aux fuites. La ministre doit s'assurer que les intervenants du système de justice respecteront les règles en vigueur. Elle doit prendre action immédiatement en instituant une enquête indépendante », de conclure Simon Jolin-Barrette.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.