Fredericton assume un rôle de premier plan dans les initiatives d'adaptation aux conditions météorologiques extrêmes en testant un nouvel outil qui lui permettra de planifier les réparations à l'infrastructure afin de réduire les risques d'inondation des sous-sols

FREDERICTON, le 21 nov. 2013 /CNW/ - Aujourd'hui, la Ville de Fredericton et l'industrie de l'assurance de dommages du Canada joignent leurs forces pour cibler les améliorations à l'infrastructure des municipalités du pays.

En collaboration avec le Bureau d'assurance du Canada, la Ville de Fredericton lance un projet pilote en vue d'utiliser l'outil d'évaluation du risque pour les municipalités (OÉRM) afin d'évaluer l'infrastructure municipale de traitement des égouts et des eaux pluviales. Cette technologie développée au Canada est conçue pour aider les collectivités à devenir plus résilientes aux conditions météorologiques extrêmes.

En raison du changement climatique au Canada, les collectivités canadiennes doivent maintenant faire face à une augmentation des chutes de pluie et de neige, ce qui peut surcharger l'infrastructure déjà vulnérable, et occasionner le refoulement des égouts et l'inondation des sous-sols.

L'OÉRM combine des renseignements sur l'infrastructure, le climat et les réclamations d'assurance, pour créer des cartes qui donnent aux ingénieurs municipaux une nouvelle perspective révélatrice des vulnérabilités de l'infrastructure pour 2013, 2020 et 2050.

L'OÉRM aidera les municipalités à détecter les vulnérabilités de leur infrastructure des égouts et des eaux pluviales et à établir l'ordre des priorités des améliorations qui s'imposent afin de prévenir le refoulement des égouts et de garder l'inondation des sous-sols. Cliquez sur ce lien http://youtu.be/V9Z6kdMnTbs pour voir comment fonctionne l'OÉRM (veuillez noter que la vidéo n'est offerte qu'en version anglaise).

Cette perspective de l'avenir aidera les villes à détecter les vulnérabilités, à établir l'ordre de priorité des réparations et à mieux utiliser le financement fédéral consacré à l'infrastructure. L'objectif consiste à réduire le risque d'inondation des sous-sols.

« La Ville de Fredericton est engagée à continuer d'être un chef de file et à tirer profit des nouveaux outils qui nous assureront d'avoir les renseignements nécessaires pour nous permettre de faire des choix judicieux lorsque nous devrons investir dans notre infrastructure et la renouveler », a déclaré le maire de Fredericton, Brad Woodside.

L'industrie canadienne de l'assurance de dommages a également connu une hausse rapide des coûts de règlements pour réparer les sous-sols inondés. Les sinistres assurés attribuables à des catastrophes naturelles en 2013, notamment les récentes inondations en Alberta et à Toronto, frôlent les 3 milliards de dollars, un sommet historique au Canada.

« Nous tenons à féliciter la Ville de Fredericton et ses dirigeants de participer au projet pilote de l'OÉRM », a affirmé Amanda Dean, vice-présidente, Atlantique, BAC. « En faisant l'essai de l'OÉRM, les dirigeants municipaux de Fredericton misent sur le savoir-faire canadien et tirent profit de cet outil novateur conçu au Canada. »

Le projet pilote de l'OÉRM est mis en œuvre aujourd'hui à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, à Coquitlam, en Colombie-Britannique, et à Hamilton, en Ontario, et d'autres municipalités des quatre coins du pays se joindront à elles en 2014.

À propos de la Ville de Fredericton
La ville de Fredericton se flatte d'être une ville ingénieuse et durable qui offre un cadre pour les affaires de calibre mondial et un mode de vie équilibré avec des installations récréatives et culturelles nombreuses. Fredericton possède une réputation internationale et nationale pour ses efforts municipaux et communautaires, et propose plus de 60 programmes et services autant aux visiteurs qu'aux résidents, d'une manière planifiée et financièrement responsable. Avec ses partenaires communautaires, l'administration municipale cherche à faire de Fredericton une des petites villes les plus dynamiques de l'Amérique du Nord.

À propos du Bureau d'assurance du Canada
Le Bureau d'assurance du Canada est l'association sectorielle nationale représentant les sociétés privées d'assurance habitation, automobile et entreprise du Canada. Ses sociétés membres représentent 90 % du marché de l'assurance de dommages au Canada. Le secteur de l'assurance de dommages emploie plus de 118 600 Canadiens, paie des impôts de plus de 7 milliards de dollars aux gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux et gère en tout des primes de 46 milliards de dollars.

Pour lire les communiqués de presse et d'autres informations, veuillez parcourir la section Centre des médias du site Web du BAC à l'adresse www.ibc.ca. Suivez le BAC sur Twitter à @InsuranceBureau ou aimez-nous sur Facebook.

SOURCE : Bureau d'assurance du Canada

Renseignements :

ou pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :

Wayne Knorr
Communications
Ville de Fredericton
506-460-2181
wayne.knorr@fredericton.ca

Ellen Woodger
Experte-conseil en communication
Bureau d'assurance du Canada
416-483-2358
ellen.woodger@sympatico.ca

Helen Lialias
Agente des relations avec les médias
Bureau d'assurance du Canada
416-434-1509
416-362-2031, poste 4312
hlialias@ibc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.