François Legault profite de la rentrée parlementaire pour réclamer des baisses d'impôts

QUÉBEC, le 9 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Au premier jour de la rentrée parlementaire, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a pressé le premier ministre Philippe Couillard de faire sienne la proposition de la CAQ de baisser les impôts des Québécois dès le 1er avril prochain afin de relancer l'économie du Québec. Sans stimuler la consommation des Québécois, sans donner de l'oxygène aux familles, sans remettre de l'argent directement dans les poches des citoyens, le gouvernement libéral ne pourra pas sortir le Québec du climat de morosité économique dans lequel les libéraux l'ont plongé depuis 2003, a fait savoir François Legault.

« Il y a quelques jours, le premier ministre a fait une déclaration surprenante, en soutenant qu'il n'y a pas que les chiffres dans la vie. Pourtant, les chiffres montrent une vérité qui fait mal : le Québec a le revenu disponible par habitant le plus faible au Canada. Ça, c'est le bilan du régime libéral depuis 2003. La réalité, c'est que les Québécois sont étouffés. Depuis son arrivée au pouvoir, le premier ministre a augmenté, en moyenne, le fardeau fiscal des familles de plus de 1 500 $. Les Québécois sont inquiets pour leur emploi et leur pouvoir d'achat, ils savent qu'ils ne sont pas plus riches qu'il y a 22 mois. Le premier ministre doit s'engager à réduire les impôts des Québécois dès cette année. La relance de l'économie québécoise passe aussi par la consommation des Québécois, qui représente 60 % de notre économie! » a insisté François Legault, lors de la période des questions.

Contrairement à Philippe Couillard, le chef de la CAQ a indiqué que l'abolition graduelle de la taxe santé à partir de 2017 est trop peu, trop tard. M. Legault l'a invité à réduire le ratio dette/PIB du Québec en misant sur une croissance économique ambitieuse. « Il ne faut pas agir seulement sur la dette, mais aussi sur le PIB. L'un ne va pas sans l'autre. Il est triste qu'il ne comprenne pas que les Québécois sont étouffés. Quand le premier ministre va-t-il agir pour que les Québécois soient plus riches? Quand va-t-il agir pour que le Québec devienne plus fier et plus prospère? » a demandé M. Legault.

Relancer le secteur manufacturier

Lors d'un autre échange avec le premier ministre, François Legault a été stupéfait de constater que le chef libéral a rejeté catégoriquement la proposition mise de l'avant par la CAQ de créer un Fonds de relance pour le secteur manufacturier pour aider nos entreprises à investir, à être plus compétitives à l'international et, ultimement, enrichir les Québécois. Pire : il est tout simplement incapable d'étaler sur la table ne serait-ce qu'une solution concrète pour relancer le manufacturier.

Le chef de la CAQ en a conclu que, visiblement, Philippe Couillard ne se fie qu'à la pensée magique libérale et continuera d'être passif et théorique en matière de développement économique.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.