François Legault doit des explications aux Québécois

QUÉBEC, le 5 sept. 2014 /CNW Telbec/ - À la lumière du témoignage de Tony Accurso à la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction, le député de Verchères et porte‑parole de l'opposition officielle en matière d'éthique et d'intégrité, Stéphane Bergeron, juge très troublantes les allégations selon lesquelles un chèque de 250 000 $ aurait été remis à une entreprise afin d'aider Jacques Duchesneau à éponger le déficit de sa campagne électorale à la mairie de Montréal, en 1998.

« En 2012, François Legault a affirmé avoir vérifié la probité de tous ses candidats. Qu'en est-il de son ex‑candidat vedette et porte‑parole en matière d'intégrité? Ces allégations graves entachent la probité et la crédibilité de Jacques Duchesneau. Cet épisode soulève des doutes quant au jugement et à la vigilance de François Legault. Le chef de la CAQ doit dire aux Québécois quelles vérifications avaient été effectuées, à l'époque, et quelles en avaient été les conclusions. Il s'agit d'une situation extrêmement préoccupante. Les Québécois doivent savoir qui, de M. Accurso ou de M. Duchesneau, dit la vérité », a déclaré Stéphane Bergeron.

SOURCE : Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.