Frais accessoires : l'AQRP appuie le recours juridique et commente les rumeurs d'abolition

QUÉBEC, le 3 mai 2016 /CNW Telbec/ - L'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) appuie sans réserve la requête en mandamus intentée aujourd'hui par l'avocat Jean-Pierre Ménard et le réseau FADOQ.

« Depuis des mois, nous interpellons le gouvernement fédéral pour qu'il fasse respecter sa Loi canadienne sur la Santé. Jusqu'ici, le gouvernement fédéral a gardé le silence. Un recours devant les tribunaux est malheureusement devenu nécessaire », a déclaré le président de l'AQRP, Donald Tremblay.

« Alors que le Canada se targue d'avoir le meilleur système de santé au monde, une association doit poursuivre le gouvernement fédéral pour qu'il fasse respecter la loi qui renferme les principes le soutenant, la situation est pour le moins paradoxale. », affirme M. Tremblay.

Abolition des frais accessoires : deux conditions

Hier, un article paru dans La Presse + expliquait que le gouvernement du Québec aurait l'intention « d'interdire » les frais accessoires en négociant « avec les médecins pour que ces frais, qui servent à couvrir des coûts de fonctionnement des cabinets et des cliniques, soient compris dans leur rémunération. » Si l'AQRP voit ce virage positivement, elle croit qu'une véritable abolition ne peut se faire sans les deux conditions suivantes :

  1. Le gouvernement ne doit pas simplement se contenter de modifier sa politique administrative sur les frais accessoires. « Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, doit déposer un nouveau projet de loi pour réparer les dégâts du projet de loi 20 qui légalisait les frais accessoires. Ils doivent être tout simplement interdits et cela doit être inscrit dans la loi. » est d'avis M. Tremblay.
  2. De plus, les sommes nécessaires pour compenser l'interdiction des frais accessoires doivent être puisées à même l'enveloppe de rémunération actuelle des médecins. « Il serait indécent d'octroyer une nouvelle hausse de salaire aux médecins après les augmentations pharaoniques des dernières années », affirme Donald Tremblay qui rappelle que la rémunération des médecins du Québec s'est accrue de 47 % depuis cinq ans pour s'établir à 7 milliards $ en 2015.  «  Les Québécois ont amplement fait leur part depuis cinq ans. Il serait inacceptable de continuer de piger dans les poches des contribuables pour payer des frais, que ce soit directement ou indirectement », ajoute le président de l'AQRP.

AQRP
Fondée en 1968, l'AQRP représente les retraité(e)s des secteurs public et parapublic du Québec. Elle a pour mission de promouvoir et de défendre les droits et les intérêts économiques, financiers, culturels, intellectuels et sociaux des retraités de l'État et des aînés du Québec.  Elle compte 31 000 membres.

 

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : Contact média: AQRP: Jean-Philippe Rochette, directeur adjoint aux relations publiques par intérim, Cell. : 418 261-8090, Courriel : jean-philippe.rochette@aqrp.qc.ca

RELATED LINKS
www.aqrp.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.