Forum sur les meilleures pratiques en CHSLD - Les humains avant la machine : la FIQ souhaite l'implantation de ratios professionnelle en soins/patients pour améliorer la situation dans les CHSLD

MONTRÉAL, le 16 nov. 2016 /CNW Telbec/ - « On souhaite que ce forum fonctionne, qu'il permette enfin de changer les choses durablement. Mais, à la FIQ, nous sommes sceptiques. Les usagers et le personnel soignant des CHSLD font les frais des compressions libérales, du manque de compassion de ce gouvernement. Notre crainte, c'est que toute cette opération ne vise qu'à polir l'image du gouvernement et du ministre de la Santé, qu'on assiste encore une fois à une opération dont les suites seront inexistantes. » C'est en ces termes que la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la Santé du Québec - FIQ, Régine Laurent, a exprimé les préoccupations et ses attentes à veille du Forum sur les meilleures pratiques en CHSLD organisé par le ministère de la Santé et des Services sociaux qui se déroulera jeudi et vendredi à Montréal.

« Si on est sceptique, c'est parce qu'une commission parlementaire, réunissant 32 députés de tous les partis, s'est déjà penchée sur le sujet et a produit un rapport en juin 2016. Un rapport qui contient des recommandations fort intéressantes. On ne comprend pas pourquoi le ministre Gaétan Barrette n'est pas déjà à pied d'œuvre pour mettre en application ces recommandations », a poursuivi Régine Laurent.    

Trois recommandations du rapport de la Commission de la santé et des services sociaux, Les conditions de vie des adultes hébergés en centre d'hébergement et de soins de longues durées, vont exactement dans le sens de ce que propose la FIQ au gouvernement :

  • Que le ministère de la Santé mette à jour les normes concernant les ratios de personnel afin d'assurer une prestation adéquate de soins et de services aux personnes hébergées, selon leurs besoins individuels;
  • Que la direction de chaque établissement, de concert avec le personnel soignant, révisent les bases sur lesquelles elle s'appuie pour fixer ses ratios. Et que ces derniers doivent être établis en fonction des spécificités de la clientèle et de l'environnement de l'établissement;
  • Que le ministère de la Santé examine la possibilité d'établir des ratios minimums à respecter dans tous les centres d'hébergement.

« C'est exactement ce qu'on propose depuis déjà un bout de temps à la FIQ. Lors de la dernière négociation, on a obtenu du gouvernement qu'il mette sur pieds des projets pilotes de ratios professionnelle en soins/patients. À ce moment, le ministre Barrette nous disait qu'il était pressé qu'on aille de l'avant et que ces projets pilotes seraient implantés en CHSLD. Or, depuis le ministère se traîne les pieds. Jusqu'à présent, nous n'avons eu qu'une seule rencontre où il ne s'est pas passé grand-chose », a exposé la présidente de la FIQ.

« À la FIQ, nous on a fait nos devoirs. Nous sommes allées voir ce qu'il se fait ailleurs dans le monde et nous avons même organisé dernièrement un symposium international sur la question. Par exemple, dans l'État de Victoria en Australie, où les patients ont des profils cliniques très similaires à ceux du Québec dans des CHSLD, les ratios en vigueur sont d'une infirmière pour sept patients le jour, une pour huit le soir et une pour quinze la nuit. Ici, la nuit, très souvent une seule infirmière peut avoir la responsabilité de 100, voire même 200 patients », a expliqué Régine Laurent.

« Les conditions de vie de plusieurs de nos aînés en CHSLD sont honteuses. Le manque de ressources et la surcharge de travail sont devenus le quotidien des professionnelles en soins et des préposés aux bénéficiaires. Le gouvernement doit faire passer les humains avant la machine et s'assurer que nos aînés aient les meilleurs soins et qu'ils puissent vivre dans un milieu de vie décent », a conclu Régine Laurent.

À propos de la FIQ
La Fédération représente plus de 66 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires, soit la grande majorité des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques œuvrant dans les établissements publics québécois.

 

SOURCE Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ



Renseignements : Manuel Dionne, Communications FIQ, Cellulaire : 514 210-6579, mdionne@fiqsante.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.