Forum Social Mondial 2016 - Journée du 12 août 2016 : Dernière chance pour les grandes conférences

MONTRÉAL, le 11 août 2016 /CNW Telbec/ - Le Forum Social Mondial (FSM) tient à rappeler les nombreuses conférences et activités qui se dérouleront lors de la journée du 12 août. C'est plusieurs centaines d'activités autogérés ainsi qu'une quarantaine d'activités culturelles et plus d'une vingtaine d'expositions d'art et de photographies qui continueront d'avoir lieu un peu partout sur le Territoire Social Mondial, au centre-ville de Montréal, alors que le FSM battra son plein.

Conférence de presse
Les Grandes conférences du vendredi le 12 août seront précédées d'un point de presse à 16h à la Maison du développement durable située au 50, rue Sainte-Catherine dans la salle Saint-Urbain. La co-coordonatrice du Forum social mondial 2016, Carminda Mac Lorin, sera sur place pour répondre aux questions des journalistes. Nous aurons aussi la chance d'avoir trois grands conférenciers.

Rutger Bregman: Le revenu de base comme une innovation sociale majeure du XXIe siècle

Lawrence Carter-Long: Audisme et capacitisme : ces deux « ismes » trop souvent laissés de côté.

Will Prosper: Strange Fruit - Faire cause commune pour un monde libéré du racisme

Grandes conférences : Dernière chance
La journée du 12 août est la dernière pour assister à une des grandes conférences offertes par le FSM. Au menu de la journée du 12 août, six Grandes conférences avec des invitéEs spécialiséEs dans leur domaine venuEs de partout dans le monde auront lieu. Comme les journées précédentes, les Grandes conférences se passeront de 18h à 19h30, dans différents endroits.

Le Forum Social Mondial est donc fier de présenter la conférence De l'Afrique aux Amériques, les femmes luttent pour leurs droits qui aura lieu à l'Université McGill (Pavillon Leacock - 132), où des conférencières militantes de partout à travers le monde viendront parler de leurs expériences. Pour l'occasion seront réunies, Bertita Caceres, fille de Berta Caceres, militante pour l'environnement et les droits humains assassinée au Honduras en 2016, elle poursuit le combat mené par sa mère en luttant à son tour pour les droits des femmes et des peuples autochtones, Itzel Gonzalez, militante pour les droits des femmes, elle fait partie de la Red mesa de mujeres, qui est en lien avec la Marche mondiale des femmes du Mexique, Shalmali Guttal, intellectuelle et activiste indienne, elle est directrice générale de Focus on the Global South à Bangkok, Mama Koité Doumbia, ancienne présidente de FEMNET-Mali, elle est une figure importante du mouvement des femmes au Mali, engagée depuis plus de 30 ans pour les droits des femmes africaines et la paix et Aminata Traoré, intellectuelle, érudit, sociologue, et ancienne ministre de la Culture et du Tourisme du Mali. Elle est une militante de la justice mondiale engagée dans la lutte contre le libéralisme.

Comme lors des deux journées précédentes l'UQAM accueillera deux conférences. Dans un premier temps elle recevra au Studio-théâtre Alfred Laliberté, la conférence Face à l'apartheid israélien : Le rôle et les buts de BDS, où quatre Palestiniens, qui ont pratiqué leur activisme à l'échelle internationale, aborderont les moyens pour faire face à l'apartheid israélien, et expliqueront comment les sociétés du monde entier peuvent contribuer à apporter la justice pour le peuple palestinien.

Alors que la Salle Marie-Guérin-Lajoie, dans le pavillon Judith Jasmin recevra la conférence Le printemps arabe, 5 ans après. L'Égypte en tant qu'exemple. Il y a cinq ans, des soulèvements populaires ont surgi dans tous les pays du Moyen-Orient. En Égypte, le printemps arabe a apporté beaucoup d'espoir. Les aspirations du peuple n'ont pas été étouffés comme cela est arrivé dans certains autres pays. Maha Azzam, présidente du conseil révolutionnaire Égyptien, Ehab Lotayef, membre fondateur et président de la coalition égyptienne canadienne pour la démocratie et Harroon Siddiqui, éditorialiste émérite du Toronto Star qui a couvert, entre autre, plus de 50 pays dans sa carrière seront sur place pour discuter du cas de l'Égypte.

Pour cette dernière journée de Grandes Conférences, Manon Barbeau, cinéaste pour plusieurs organismes depuis plus de trente ans et fondatrice de Wapikoni mobile en collaboration avec plusieurs partenaires et Melissa Mollen-Dupuis, innue, originaire d'Ekuanitshit, sur la Côte-Nord, animatrice à Native Montreal, comédienne, mais aussi beaucoup impliqué dans le milieu culturel et communautaire autochtone viendront échanger lors de la conférence Voix des Premières Nations: entre création et résilience, qui se tiendra à la Société des Arts Technologiques (SAT).

Du côté de Concordia (Pavillon Hall H-110), c'est la conférence, Le revenu de base comme une innovation sociale majeure du XXIe siècle qui s'y déroulera. L'objectif de cette conférence est de montrer comment le revenu de base peut être une innovation sociale majeure, tant par la présentation de sa position dans l'ensemble des mesures sociales que par un exemple concret d'implantation. Plusieurs experts seront présents sur place pour l'occasion dont, Karl Widerquist, professeur associé au SFS-Qatar à l'université Georgetown, et co-président du Basic Income Earth Network, Nicole Teke, coordinatrice internationale du Mouvement français pour un revenu de base, Marcus Brancaglione, militant libertaire du revenu de base et de la démocratie directe et d'autres.

Finalement, c'est au Complexe Desjardins, que se déroulera la conférence Audisme et capacitisme : ces deux "ismes" trop souvent laissés de côté avec l'activiste américain Lawrence Carter-Long, Pamela E. Witcher et Laurence Parent, doctorante en sciences humaines à l'Université Concordia, elle détient aussi une maîtrise en Études critiques du handicap de l'Université York et un baccalauréat en science politique de l'Université du Québec à Montréal. Laurence vit à Montréal et est passionnée par le militantisme dans le domaine du handicap, ainsi que l'histoire du handicap et de la mobilité.

Des centaines d'activités autogérés par des organisations de partout dans le monde
Le FSM 2016 est un espace qui accueille des activités autogérés organisées par 1102 organisations. Ce sont les organisations eux-mêmes qui décident sur quoi porteront leurs activités, que se soient des discussions, ateliers ou performances plus artistiques. Ces activités doivent porter sur des thèmes d'actualité tel que la démocratisation de la connaissance et droit à la communication, les alternatives économiques, sociales et solidaires face à la crise capitaliste ou encore, la défense des droits de la nature et justice environnementale. Au total c'est 13 thèmes desquels découleront plusieurs sujets qui seront abordés lors de discussions, colloques et ateliers au cours du FSM.

Des organisations comme la Fédération des femmes du Québec, Équiterre, le Festival du cinéma engagé, les RIDM, le Canadian Council for International Co-operation, l'Institut du Nouveau Monde, l'International Panel on Social Progress, l'Observatoire jeunesse Oxfam-Québec, et plusieurs autres prendront part au FSM cette année.

Activités culturelles pour tous
La journée sera aussi ponctuée de nombreuses performances artistiques, pièces de théâtre, danse, musique et actions se succèderont. Atelier de danse aux pieds nus, spectacle musicale et conférence de sensibilisation aux maladies mentales et plusieurs performances musicales, cette journée offrira des activités pour tous les goûts et tous les âges. Les activités culturelles se passeront entre le Monument National, la Place de la paix, la Scène de la Place du Village et la rue Sainte-Catherine.

Plusieurs projections de documentaire auront lieu dès 9h et seront projetés majoritairement au Théâtre Sainte-Catherine et au Mai. Plusieurs représentations seront faites en présence des réalisateurs et réalisatrices, dont «There is Garden» de Ali Atassi, qui sera aussi accompagné de Yassin Haj Saleh, écrivain syrien, alors que d'autres projections seront suivies d'un échange avec le public. «La leçon de l'escargot» sera suivi d'une discussion avec la réalisatrice Sylvie Lapointe. Cinq autres projections plus diversifiées les unes des autres auront lieu tout au long de la journée.

Informations générales
La programmation complète : https://fsm2016.org/activites_liste/ 
Inscriptions en ligne : https://fsm2016.org/participer/sinscrire/  

Les représentants des médias sont invités à une conférence de presse qui aura lieu à 8h15 à l'espace média de la Société des Arts technologiques (SAT) le 12 août pour faire un survol des activités qui se dérouleront pendant la journée.

Forum Social Mondial
Le Forum social mondial est le plus grand rassemblement de la société civile visant à trouver des solutions aux problèmes de notre temps. Initié en 2001 au Brésil, le FSM rassemble à chaque édition plusieurs dizaines de milliers de participantEs pour plus de mille activités (ateliers, conférences, performances artistiques…) portant sur diverses thématiques (développement social, économie solidaire, environnement, droits humains, démocratisation…).

 

SOURCE Forum social mondial 2016 (Québec)

Renseignements : Katia Stuart-Gagnon, Chargée des communications, katia.stuart@fsm2016.org, 514-266-6522 ; Mathilde Ouellet, Relations médias, medias@fsm2016.org, 438-393-0834


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.