Financement fédéral en itinérance: Les groupes inquiets du silence d'Ottawa

MONTRÉAL, le 19 juill. /CNW Telbec/ - Les groupes œuvrant auprès des sans-abri sont inquiets face à l'avenir de la Stratégie de partenariats de lutte à l'itinérance (SPLI), un programme crucial pour le milieu. Le Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal interpelle la ministre fédérale Diane Finley pour qu'elle confirme l'orientation de ce programme, dont Ottawa a annoncé la poursuite pour 2011-2014, tout en annonçant sa révision. Des dizaines de groupes ont écrit aujourd'hui à la ministre pour lui exprimer l'urgence d'agir dans ce dossier.

Le financement actuellement engagé se termine l'hiver prochain et les groupes craignent, expériences passées à l'appui, que les fonds ne soient pas disponibles à temps pour maintenir les services et apporter les réponses face à une itinérance sans cesse croissante. L'hiver dernier à Montréal, les données révèlent que 56 287 hommes ont été hébergés dans les 3 grands refuges pour hommes, soit 5% de plus que l'année précédente. Au niveau des ressources pour femmes, la hausse a été de plus de 30 %.

Depuis dix ans, le financement fédéral en itinérance a permis de développer l'intervention pour répondre aux besoins des sans-abri, a contribué à construire des centaines de logements sociaux et à améliorer les locaux et installations de dizaines d'organismes, tels la Maison du Père, La Rue des femmes, L'Itinéraire et CACTUS. "Le fédéral s'est engagé à reconduire son programme en itinérance pour 2011-2014, il doit maintenir la diversité des réponses qu'il permet de soutenir, en accroitre le budget et rendre rapidement ces fonds disponibles"" insiste Pierre Gaudreau, porte-parole des 90 organismes membres du Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM).

Malgré un message très clair appuyé par des centaines de groupes, une pétition de plus de 5000 noms ce printemps, l'appui unanime par résolution du conseil municipal de Montréal et de plusieurs autres grandes villes du Québec, ainsi que du Bloc Québécois, du PLC et du NPD, le gouvernement fédéral n'a toujours pas confirmé l'orientation de la SPLI pour 2011-2014, ni lancé le processus pour que ces fonds soient disponibles à temps au 1er avril prochain.

Fort de ces appuis, le RAPSIM demande qu'Ottawa augmente à 21 millions $ le budget annuel pour Montréal de la SPLI. Ce budget, actuellement de 7,8 millions $, n'a pas été augmenté depuis 10 ans malgré la hausse des coûts de l'immobilier et l'augmentation des besoins. "Alors que le gouvernement fédéral veut dépenser 9 milliards $ pour des avions de combat, la lutte à l'itinérance ne vaut-elle pas quelques millions $ de plus ? "demande le coordonnateur du RAPSIM, Pierre Gaudreau.

SOURCE Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM)

Renseignements : Renseignements: Pierre Gaudreau, coordonnateur, tél: 514-879-1949, cell: 514-603-1949; Source: Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.