Financement des universités et politique de la recherche et de l'innovation - Le ministre Duchesne ne promet que du vent

QUÉBEC, le 29 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'économie du savoir, d'enseignement supérieur, de recherche et d'innovation et député de Mont-Royal, Pierre Arcand, a demandé au gouvernement avec quel argent il comptait financer son plan de réinvestissement dans les universités ainsi que sa Politique nationale de la recherche et de l'innovation à la suite du dépôt de la mise à jour économique du ministre des Finances dévoilée hier.

« En février dernier, la première ministre affirmait sans réserve que le budget consacré à l'enseignement supérieur augmenterait de 8,5 pour cent en 2014-2015. Hier, le ministre de l'Enseignement supérieur a défendu son plan de réinvestissement en sachant pertinemment le portrait catastrophique que dévoilerait, quelques minutes plus tard, son collègue, le ministre des Finances, dans sa mise à jour. Nous avons donc eu la confirmation que l'argent promis n'est pas au rendez-vous. Avec le Parti Québécois, c'est mensonge par-dessus mensonge ! », a déclaré M. Arcand.

Rappelons que l'Institut national de la recherche scientifique a mentionné hier que s'il n'avait pas un signal clair du gouvernement sur le réinvestissement d'ici février prochain, il ne mettrait rien dans son budget en lien avec ces montants, ce qui retarderait son développement. HEC Montréal a déclaré que le gouvernement lance des messages ambigus quant au réinvestissement promis et, de son côté, l'Université Concordia a affirmé être rendue à la limite financière et ne pas pouvoir couper indéfiniment. C'est maintenant évident que depuis le jour 1 de son élection, ce gouvernement savait que son plan de réinvestissement dans les universités ne tiendrait pas la route.

« La crédibilité de ce gouvernement est à l'image de ses budgets : nulle et non avenue. Pour ajouter au comble, nous savons maintenant que la Politique nationale de la recherche et de l'innovation de plusieurs milliards de dollars, annoncée en grande pompe en octobre dernier par le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, n'a réellement aucun cadre financier. Des experts ont donné au gouvernement péquiste leur temps et leur expertise et en retour, le gouvernement ne leur aura donné que du vent », a conclu M. Arcand.

SOURCE : Aile parlementaire du Parti libéral du Québec

Renseignements :

Mathieu St-Pierre
Attaché de presse
Aile parlementaire libérale
418 643-2301


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.