Fin du programme des mini-centrales

La relation de nation à nation sur un mauvais départ

WENDAKE, QC, le 7 févr. 2013 /CNW Telbec/ - « Si la décision du Québec de mettre fin au programme des mini-centrales sans préavis ni consultation avec les Premières Nations doit être le premier pas vers une relation de nation à nation, on est bien mal partis », a déclaré le chef de l'APNQL, Ghislain Picard.

Le Sommet sur les territoires et les ressources tenu le 3 décembre 2012 devait signaler une nouvelle façon de faire dans le domaine du développement des ressources naturelles, en associant plus étroitement les Premières Nations.

La décision de la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, qui était présente au Sommet, va à l'encontre de l'ouverture exprimée par la première ministre, Pauline Marois : « Le Québec peut faire mieux, le Québec doit faire mieux ».

« La participation des Premières Nations au programme des mini-centrales était un engagement du Forum socioéconomique que nous avons tenu en 2006 à Mashteuiatsh avec le gouvernement du Québec. Ce sont des opportunités importantes de développement, des occasions de partenariat profitables à tous, qui ont été rayées d'un trait, sans préavis, sans consultation », déplore Ghislain Picard, chef de l'APNQL.

« L'APNQL est à la recherche d'une nouvelle relation respectueuse, profitable à tous, de nation à nation, avec le gouvernement du Québec, et en particulier sur toutes les difficiles questions liées au territoire et aux ressources. Nous devrons discuter très rapidement avec le gouvernement du Québec de la mise en œuvre du régime forestier le 1er avril prochain, qui pose beaucoup de problèmes à une majorité de Premières Nations. Nous devrons également discuter de la certification FSC, des mines, des redevances, etc. Je ne suis pas prêt à mettre en doute la sincérité de quiconque présent au Sommet du 3 décembre. Par contre, je ne peux que constater que la décision sur les mini-centrales a un air de déjà-vu. Je m'attendais à mieux », a conclu le chef de l'APNQL.

À propos de l'APNQL
L'APNQL est l'organisme régional qui regroupe les 43 Chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador. Pour information : www.apnql-afnql.com.

SOURCE : ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR

Renseignements :

Mélanie Vincent
(418) 842-5020
(418) 580-4442
apnql@apnql-afnql.com

Profil de l'entreprise

ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.