Fibrek dépose sa circulaire du conseil d'administration, qui rejette l'offre publique d'achat présentée par AbitibiBowater

TSX: FBK
fibrek.com

L'offre publique d'achat non sollicitée est présentée à un moment inopportun, de manière à tirer parti d'une période de turbulence des marchés boursiers et d'un creux cyclique du prix de la pâte. Elle prive les actionnaires minoritaires de la valeur intrinsèque considérable offerte par l'entreprise de pâte NBSK, la production d'électricité et l'avantageux contrat à long terme dans le secteur de la pâte RBK

MONTRÉAL, le 3 janv. 2012 /CNW Telbec/ - Fibrek Inc. (« Fibrek » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui que son conseil d'administration (le « conseil ») a déposé le 30 décembre 2011 sa circulaire recommandant aux actionnaires de Fibrek de REJETER l'offre publique d'achat non sollicitée faite par un initié (l'« OPA d'initié ») présentée par AbitibiBowater Inc. (faisant affaire sous la dénomination Produits forestiers Résolu) (« Abitibi »), qui vise la totalité des actions ordinaires émises et en circulation de la Société. Le conseil a aussi recommandé aux actionnaires ayant déposé leurs actions ordinaires d'en RÉVOQUER le dépôt sans délai.

Le conseil a examiné attentivement l'OPA d'initié d'Abitibi pour décider de la ligne de conduite qui, à son avis, sert le mieux les intérêts des actionnaires de Fibrek et des autres parties prenantes. Sa recommandation officielle et les motifs la justifiant sont présentés dans sa circulaire du conseil d'administration déposée le 30 décembre 2011, conformément à la législation en valeurs mobilières.

« L'OPA d'initié d'Abitibi ne tient délibérément aucun compte de nos nouveaux flux de rentrées probables et considérables. Elle prive les actionnaires d'une valeur intrinsèque importante à long terme offerte par nos perspectives de croissance », a déclaré Pierre Gabriel Côté, président et chef de la direction de Fibrek.

« En plus de l'augmentation de capacité de 9,5 mégawatts déjà annoncée, la direction met tout en œuvre pour obtenir un contrat d'achat d'électricité aux termes du nouveau programme de cogénération du gouvernement du Québec annoncé le 20 décembre 2011, en vue de vendre la puissance actuellement installée jusqu'à un maximum de 33 mégawatts à l'usine de Saint-Félicien. Si la demande est couronnée de succès, le contrat d'achat d'électricité est censé générer un BAIIA supplémentaire d'environ 16 millions de dollars en supposant la vente de toute la puissance que l'usine peut produire. De plus, Fibrek prévoit générer un BAIIA supplémentaire moyen d'environ 7 millions de dollars par an grâce à un nouveau contrat de vente ferme à prix coûtant majoré et à long terme, qu'elle a conclu avec un important producteur de papier tissu pour son approvisionnement en pâte RBK.

« L'OPA d'initié prive les actionnaires minoritaires de la possibilité de participer au potentiel d'appréciation de notre entreprise de pâte et des flux de rentrées de Fibrek. Elle est aussi présentée à un moment qui tire parti de la turbulence observée sur les marchés boursiers. Le cours de nos actions ordinaires et les prix sur les marchés des pâtes et papiers étaient près de leur niveau le plus bas de l'année au moment où Abitibi a annoncé son intention de présenter l'OPA d'initié. Par conséquent, la prétendue prime de 39 % est illusoire. Selon le cours moyen pondéré en fonction du volume de nos actions ordinaires sur six mois, la prime offerte aux actionnaires est de 0 % », a conclu M. Côté. 

« Nous avons une responsabilité envers nos actionnaires, et c'est précisément la raison pour laquelle nous leur recommandons de REJETER l'OPA d'initié. Nous nous sommes engagés à protéger nos actionnaires et nous déployons tous les efforts nécessaires pour qu'ils ne subissent pas de pression pour vendre leurs actions ordinaires à un prix insuffisant », a déclaré Hubert T. Lacroix, président du conseil d'administration de Fibrek.

« Nous avons déjà reçu de nos conseillers financiers, Valeurs Mobilières TD, un avis concluant que l'offre est inadéquate du point de vue financier et nous avons demandé à Corporation Canaccord Genuity d'établir une évaluation officielle des actions ordinaires de Fibrek. Nous sommes convaincus que les résultats de cette évaluation confirmeront que la valeur intrinsèque des actions ordinaires de Fibrek n'est pas reflétée dans l'OPA d'initié d'Abitibi, qui est opportuniste et insuffisante », a conclu M. Lacroix.

Motifs du rejet de l'OPA d'initié

Le conseil invite instamment les actionnaires à REJETER l'OPA d'initié et à NE PAS DÉPOSER leurs actions ordinaires pour un certain nombre de motifs décrits dans la circulaire du conseil d'administration, dont les suivants.

  • L'OPA d'initié est opportuniste.

    L'OPA d'initié est présentée à un moment qui tire avantage de la récente turbulence observée sur les marchés boursiers et d'un creux cyclique du prix de la pâte. Abitibi a lancé son OPA d'initié non sollicitée lorsque les actions ordinaires de Fibrek se négociaient à l'un des niveaux les plus faibles sur 52 semaines à un moment d'incertitude considérable, de grande volatilité et de pression générale sur les marchés boursiers, si bien qu'elle ne reflète pas la valeur actionnariale réelle de Fibrek. En outre, cette conjoncture macroéconomique défavorable a coïncidé avec la baisse cyclique du prix de la pâte en général, et de la pâte NBSK en particulier. Les prévisionnistes et les observateurs du marché ont prévu que les prix reprendront leur tendance à la hausse au premier semestre de 2012. Le conseil estime que Fibrek est dans une position unique pour tirer parti de la demande favorable et des tendances des prix et que l'OPA d'initié ne reflète pas convenablement la valeur de cette amélioration imminente. Enfin, l'OPA d'initié a été présentée pendant les fêtes de fin d'année pour empêcher Fibrek d'y répondre convenablement.

  • L'OPA d'initié ne dédommage pas les actionnaires de Fibrek pour la valeur des perspectives de croissance et des actifs intéressants de Fibrek.

    L'OPA d'initié n'offre pas une contrepartie suffisante pour la valeur unique de notre pâte NBSK et l'importance stratégique de l'usine de Saint-Félicien. En plus de la pâte NBSK, l'usine de Saint-Félicien a la capacité de produire une grande quantité d'électricité renouvelable à faible coût. À compter de décembre 2012, Fibrek vendra à Hydro-Québec 9,5 mégawatts (« MW ») par an d'électricité cogénérée par combustion de la biomasse aux termes d'un contrat d'approvisionnement en électricité signé le 12 février 2010. La direction est d'avis que l'usine de Saint-Félicien est aussi admissible en tant que producteur d'énergie renouvelable aux termes du nouveau programme du gouvernement du Québec visant l'achat d'électricité produite par cogénération annoncé en octobre 2011. Par conséquent, l'usine de Saint-Félicien, dont la capacité installée d'énergie verte se situe actuellement à environ 33 MW, pourrait générer un BAIIA supplémentaire d'environ 16 millions de dollars si Fibrek réussit à vendre tous les mégawatts que l'usine peut produire, sans nécessité d'engager d'autres dépenses en immobilisations.

    L'OPA d'initié sous-évalue par ailleurs nettement le secteur de la pâte RBK de Fibrek. Conformément à son plan stratégique, Fibrek a signé avec un important producteur de papier tissu une nouvelle entente à long terme, le 11 avril 2011, visant l'approvisionnement exclusif de 90 000 tonnes par an de pâte RBK aux termes d'un contrat à prix coûtant majoré, ce qui permet aux deux usines de pâte RBK de réaliser leur production minimale et d'éliminer les ventes à l'exportation à faibles marges. Les livraisons prévues par ce contrat sont censées commencer au quatrième trimestre de 2012. Ce contrat d'achat ferme permettra également : (i) de diminuer les frais de transport; (ii) d'améliorer la gamme d'utilisations des vieux papiers; (iii) de diminuer l'exposition à la volatilité du prix des vieux papiers. S'appuyant sur une étude réalisée par un consultant externe, la direction est d'avis que le BAIIA supplémentaire produit par ce contrat s'élèvera en moyenne à quelque 7 millions de dollars par an.

    L'OPA d'initié est présentée à un tournant dans l'exécution du plan stratégique de Fibrek. Le conseil et la direction sont convaincus que, étant donné les mesures stratégiques et opérationnelles qu'elle a déjà entreprises, Fibrek est en mesure de poursuivre sur sa lancée, de tirer parti des possibilités qui lui sont offertes et d'offrir aux actionnaires une plus grande valeur que celle proposée par l'OPA d'initié.

  • La valeur de l'OPA d'initié est incertaine et ne dédommage pas les actionnaires de Fibrek comme il convient pour les risques et les incertitudes liées aux activités d'Abitibi, étant donné que les actions d'Abitibi constituent une part importante de la contrepartie offerte aux termes de l'OPA d'initié.

    Nous rappelons aux actionnaires que la demande pour le papier journal d'Abitibi (soit 38 % des produits d'Abitibi des douze derniers mois) et pour les papiers d'impression commerciale couchés et non couchés (soit également 38 % des produits d'Abitibi des douze derniers mois) a beaucoup diminué au cours des dix dernières années. Dans sa note d'information relative à l'OPA d'initié, Abitibi indique que les prévisionnistes s'attendent à ce que cette diminution se poursuive. Vous êtes priés de lire attentivement la rubrique intitulée « Facteurs de risque - Facteurs de risque associés à l'entreprise de Résolu » de la note d'information relative à l'OPA d'initié avant de prendre une décision à propos de vos actions ordinaires. En revanche, la demande mondiale pour la pâte et, en particulier, pour la pâte kraft de résineux de haute qualité produite à l'usine de Saint-Félicien est prévue de continuer à croître. Selon le conseil, les actions ordinaires de Fibrek sont comparativement plus intéressantes pour un placement à long terme que les actions d'Abitibi.

En outre, tous les administrateurs et les dirigeants de Fibrek ont rejeté l'OPA d'initié et ne déposeront pas leurs actions en réponse à cette offre.

Évaluation officielle

Nous rappelons aussi aux actionnaires que le conseil a entrepris un processus rigoureux pour que tous les actionnaires soient traités équitablement par l'OPA d'initié non sollicitée d'Abitibi. Dans le cadre de ce processus et pour les motifs indiqués dans le communiqué du 19 décembre 2011, votre conseil a nommé un comité indépendant qui a retenu les services de Corporation Canaccord Genuity, à titre d'évaluateur indépendant, pour établir une évaluation officielle des actions ordinaires de Fibrek.

Fibrek était à un tournant dans la mise en œuvre de son plan stratégique lorsque l'OPA d'initié a été annoncée. Une évaluation par un tiers attribuera une juste valeur aux perspectives de croissance de Fibrek, notamment aux nouveaux flux de rentrées attendus de la vente d'électricité par l'usine de Saint-Félicien et du contrat à prix coûtant majoré dans le secteur de la pâte RBK.

Les actionnaires de Fibrek sont avisés que les conclusions de l'évaluation officielle pourraient influer considérablement sur leur décision d'accepter ou de rejeter l'OPA d'initié, c'est pourquoi le conseil les invite instamment à ne pas agir avant la publication de l'évaluation officielle.

Information importante à l'intention des actionnaires

La recommandation du conseil aux actionnaires de Fibrek, selon laquelle ils doivent REJETER l'OPA d'initié et NE PAS DÉPOSER leurs actions ordinaires, accompagnée de la description détaillée des motifs du rejet et de l'avis sur l'insuffisance de la contrepartie offerte fourni par le conseiller financier de Fibrek figurent dans la circulaire du conseil d'administration.

La circulaire du conseil d'administration se trouve sur SEDAR (www.sedar.com) et a été postée aux actionnaires le 30 décembre 2011. Elle se trouve aussi sur www.fibrek.com. Les actionnaires sont fortement encouragés à lire la circulaire du conseil d'administration intégralement, car elle contient des renseignements importants sur la recommandation du conseil de REJETER l'OPA d'initié d'Abitibi.

Les questions et demandes d'aide sur l'OPA d'initié peuvent être adressées à l'agent d'information de Fibrek, Phoenix Advisory Partners, au 1 800 398-1129 (sans frais en Amérique du Nord) ou par courriel (inquiries@phoenixadvisorypartners.com).

À propos de Fibrek
Fibrek (TSX : FBK) est un chef de file en matière de production et de commercialisation de pâte kraft vierge et recyclée de grande qualité. La compagnie exploite trois usines situées à Saint-Félicien, au Québec, à Fairmont, en Virginie-Occidentale et à Menominee, au Michigan. Sa capacité annuelle de production combinée totalise 760 000 tonnes. Fibrek emploie environ 500 personnes. L'usine de Saint-Félicien fournit de la pâte kraft blanchie de résineux du Nord (connue sous le nom de pâte NBSK) à divers secteurs de l'industrie du papier au Canada, aux États-Unis et en Europe, pour utilisation dans des produits spécialisés. Les usines de Fairmont et de Menominee produisent de la pâte kraft blanchie recyclée (connue sous le nom de pâte RBK) séchée à l'air et approvisionnent principalement des fabricants de papier fin non couché, de papier tissu à usage commercial et industriel et de papier couché aux États-Unis.

MISE EN GARDE CONCERNANT L'INFORMATION PROSPECTIVE
Le présent communiqué de presse contient de l'« information prospective » au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. L'information prospective est l'expression d'une opinion, d'une attente ou d'une intention ou c'est une déclaration qui n'est pas un fait historique. Elle porte par exemple sur les perspectives, la stratégie commerciale, les plans, les attentes, les résultats ou les mesures futures de Fibrek, ou sur les hypothèses sur lesquelles ces déclarations sont fondées. L'information prospective est souvent caractérisée par l'emploi de termes comme « perspectives » ou de verbes comme « avoir l'intention de », « planifier », « prévoir », « projeter », « être d'avis », « croire », « estimer » et « s'attendre à », éventuellement employés au futur ou au conditionnel. Ces déclarations sont fondées sur l'information dont la direction de Fibrek dispose actuellement, sur les hypothèses, les intentions, les plans, les projets, les attentes et les estimations actuels de la direction concernant la croissance, les résultats d'exploitation, le rendement, les perspectives et les débouchés commerciaux futurs de Fibrek, sa capacité à attirer et à fidéliser les clients et la conjoncture économique dans laquelle elle exerce ses activités. L'information prospective est tributaire de risques connus et inconnus, d'incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Fibrek diffèrent sensiblement des conclusions, des prévisions ou des projections qu'elle contient. Ces risques, incertitudes et autres facteurs incluent notamment : les mesures prises par Abitibi, les mesures prises par les actionnaires de Fibrek relativement à l'OPA d'initié, l'effet possible de l'OPA d'initié sur les activités de Fibrek, l'admissibilité de Fibrek au nouveau programme de cogénération du gouvernement du Québec, la conjoncture économique générale, les prix de la pâte et les volumes des ventes, les fluctuations du taux de change, l'approvisionnement et le coût de la fibre de bois, des vieux papiers et d'autres matières premières, les cotisations au régime de retraite, les marchés concurrentiels, la dépendance envers les clients clés, la capacité accrue de production, les pannes de matériel, les interruptions de la production, les besoins en capitaux et d'autres facteurs mentionnés dans les documents d'information continue de Fibrek disponibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com. Il est recommandé au lecteur de ne pas se fier indûment à l'information prospective. L'information prospective est arrêtée à la date du présent communiqué de presse, et, sous réserve des exigences de la législation en valeurs mobilières applicable, Fibrek se dégage de toute obligation de la mettre à jour ou de la modifier pour refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances.

SOURCE FIBREK INC.

Renseignements :

Investisseurs et analystes : Patsie Ducharme 514 871-0550
  Vice-présidente et chef de la direction financière
     
Médias et autres : Roch Landriault 514 843-2345
  Le Cabinet de relations publiques NATIONAL
     
  Dany Paradis 514 871-0550
  Vice-président, gestion des changements et chaîne d'approvisionnement

Profil de l'entreprise

FIBREK INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.