Fibrek annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice financier 2011

TSX : FBK
www.fibrek.com

Comparativement à 2010 :

  • Les ventes ont diminué de 3,4 % pour atteindre un montant de 537,7 millions de dollars
  • Un BAIIA de 41,3 millions de dollars, en baisse de 28,2 millions de dollars; la marge BAIIA représente 7,7 %
  • Réduction de valeur des stocks de produits finis de 4,6 millions de dollars
  • D'autres événements non récurrents (panne de courant d'Hydro-Québec et grève du syndicat de la construction à l'échelle provinciale pendant l'arrêt à des fins d'entretien majeur à l'usine de Saint-Félicien) qui comptent pour 2,0 millions de dollars

Comparativement au quatrième trimestre de 2010 :

  • Les ventes ont diminué de 9,5 % pour atteindre un montant de 119,0 millions de dollars
  • Un BAIIA négatif de 3,5 millions de dollars, en baisse de 15,2 millions de dollars
  • Réduction de valeur des stocks de produits finis de 3,9 millions de dollars
  • Arrêt à des fins d'entretien majeur à l'usine de Saint-Félicien
  • D'autres événements non récurrents (panne de courant d'Hydro-Québec et grève du syndicat de la construction à l'échelle provinciale pendant l'arrêt à des fins d'entretien majeur à l'usine de Saint-Félicien) qui comptent pour 2,0 millions de dollars

Impact de l'offre publique d'achat :

  • Frais liés à l'acquisition potentielle d'une société de papiers tissus laquelle a été interrompue suite à l'offre d'initié (1,0 million de dollars au quatrième trimestre et 1,7 million de dollars pour l'année)
  • Frais liés à l'offre d'initié d'Abitibi de 2,0 millions de dollars
  • A déclenché le besoin de mener un test de dévaluation d'actifs, résultant en une réduction de valeur des actifs de 63,0 millions de dollars dans le secteur de la pâte RBK

MONTRÉAL, le 22 févr. 2012 /CNW Telbec/ - Fibrek Inc. (TSX: FBK), un chef de file en matière de production et de commercialisation de pâte kraft vierge et recyclée de haute qualité, a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le trimestre et l'exercice financier terminés le 31 décembre 2011. Les résultats du trimestre et de l'exercice financier terminés le 31 décembre 2010 ont été retraités conformément aux normes internationales d'information financière (IFRS) récemment adoptées. Sauf indication contraire, tous les montants en dollars sont exprimés en dollars canadiens.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS            
(en milliers de dollars canadiens, sauf
les montants par action)
  Trois mois terminés le 31 décembre   Exercice terminé le 31 décembre
    2011 2010   2011 2010
Ventes   119 000 131 454   537 690 556 539
BAIIA(1)   (3 482) 11 681   41 259 69 507
Dévaluation d'actifs(2)   62 985 -   62 985 -
Résultat net   (79 897) 2 564   (64 031) 16 594
Résultat net par action            
  - de base   (0,61) 0,02   (0,49) 0,15
  - dilué   (0,61) 0,02   (0,49) 0,12


QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2011

Les ventes au quatrième trimestre de 2011 ont totalisé 119,0 millions de dollars, comparativement à 131,5 millions de dollars pour la même période en 2010. Cette réduction de 12,5 millions de dollars des ventes est principalement attribuable à une diminution du volume des ventes dans les deux secteurs d'affaires ainsi qu'à une baisse des prix de vente de la pâte NBSK, qui ont été partiellement annulées par des prix de vente de pâte RBK plus élevés et la faiblesse du dollar canadien par rapport à la devise américaine. Le volume total des ventes s'est élevé à 152 878 tonnes au quatrième trimestre de 2011, comparativement à 169 149 tonnes au cours de la période correspondante de 2010.

La production aux usines au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2011 a totalisé 171 811 tonnes, comparativement à 166 177 tonnes pour le quatrième trimestre de 2010. Ce changement dans le niveau de production est attribuable à des gains de productivité dans toutes les usines en 2011.

Le coût des produits vendus a atteint 106,2 millions de dollars au cours du quatrième trimestre de 2011, soit une augmentation de 1,3 millions de dollars comparativement à la même période de 2010.

Les frais de vente et d'administration du quatrième trimestre de 2011 ont totalisé 6,7 millions de dollars, comparativement à 4,8 millions de dollars pour le trimestre correspondant de 2010. Cette augmentation est attribuable à des frais de consultation plus élevés principalement liés aux efforts déployés par Fibrek dans la recherche de solutions alternatives à l'offre publique d'achat non sollicitée d'initié (l'« offre d'initié ») fait par Abitibi (tel que défini ci-après) afin de maximiser la valeur de Fibrek ainsi qu'une occasion d'acquisition potentielle résultant de la stratégie de la Société qui a été interrompue suite à l'offre d'initié.

Le BAIIA était négatif de 3,5 millions de dollars comparativement à 11,7 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2010.

Les frais financiers ont diminué de 3,6 millions de dollars au quatrième trimestre de 2010 à 2,5 millions de dollars au quatrième trimestre de 2011. Cette réduction de 1,1 million de dollars résulte principalement d'un niveau inférieur de la dette en raison du rachat des débentures, ce qui a réduit les frais d'intérêt pour le quatrième trimestre de 2011.

Au quatrième trimestre de 2010, la Société a comptabilisé 5,5 millions de dollars en gain sur règlement d'une réclamation, ce qui représente une distribution initiale d'actions ordinaires d'Abitibi à ses créanciers conformément aux procédures entreprises par Abitibi en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Au quatrième trimestre de 2011, la Société avait enregistré une dévaluation d'actifs totalisant 63,0 millions de dollars. L'offre d'initié d'Abitibi a déclenché le besoin de mener un test de dévaluation d'actifs, résultant en une réduction de valeur des actifs dans le secteur de la pâte RBK.

Un résultat net négatif de 79,9 millions de dollars a été enregistré au quatrième trimestre de 2011, comparativement à un résultat net de 2,6 millions de dollars pour la période correspondante en 2010. Le résultat net par action s'élèvait à 0,61 $ négatif (de base et dilué) au quatrième trimestre de 2011, comparativement à un résultat net par action de 0,02 $ (de base et dilué) pour la période correspondante de 2010.

EXERCICE FINANCIER 2011

En 2011, les ventes consolidées ont atteint 537,7 millions de dollars, ce qui représente une diminution de 18,8 millions de dollars comparativement aux ventes de 556,5 millions de dollars enregistrées en 2010. Cette diminution est surtout attribuable à un taux de change défavorable de 22,2 millions de dollars ainsi qu'à un volume de ventes moins élevé de 18,9 millions de dollars, partiellement compensée par des prix de pâte plus élevés et une répartition des ventes favorable de 22,3 millions de dollars.

Le coût des produits vendus a atteint 436,4 millions de dollars en 2011, soit une augmentation de 4,6 millions de dollars comparativement à la période correspondante de 2010. Cette augmentation est due principalement aux prix des intrants plus élevés, principalement celui des vieux papiers, et à une réduction de valeur des stocks de produits finis pour représenter leur valeur de réalisation, partiellement annulée par un volume plus faible de ventes de 15,4 millions de dollars et l'impact du taux de change sur nos coûts d'exploitation aux États-Unis.

Les frais de vente et d'administration ont totalisé 17,9 millions de dollars en 2011, comparativement à 13,8 millions de dollars pour la période correspondante de 2010. Cette augmentation est attribuable à des frais de consultation plus élevés principalement liés aux efforts déployés par Fibrek dans la recherche de solutions alternatives à l'offre d'initié d'Abitibi afin de maximiser la valeur de Fibrek ainsi qu'une occasion d'acquisition potentielle résultant de la stratégie de la Société qui a été interrompue suite à l'offre d'initié, pour un total de 3,7 millions de dollars.

Le BAIIA pour 2011 était de 41,3 millions de dollars (7,7 % des ventes), comparativement à 69,5 millions de dollars (12,5 % des ventes) pour la période correspondante de 2010.

Les frais financiers sont passés de 17,3 millions de dollars en 2010 à 11,4 millions de dollars en 2011. Cette diminution de 5,9 millions de dollars est principalement due à une baisse du niveau de la dette suivant le rachat des débentures, ce qui a contribué à la diminution des frais d'intérêt pour 2011. En 2010, la Société a radié des frais de financement reportés de 0,7 million de dollars suite au remboursement de l'ancienne facilité de crédit rotatif et a enregistré une baisse de l'accroissement des intérêts sur les débentures de 2,4 millions de dollars.

En 2010, la Société a enregistré un gain sur règlement d'une réclamation totalisant 5,5 millions de dollars lié à la réclamation déposée conformément aux procédures entreprises par Abitibi en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

En 2011, la Société a enregistré une dévaluation d'actifs totalisant 63,0 millions de dollars dans le secteur de la pâte RBK. L'offre d'initié d'Abitibi a déclenché le besoin de mener un test de dévaluation d'actifs, résultant en une réduction de valeur des actifs dans le secteur de la pâte RBK.

Un résultat net négatif de 64,0 millions de dollars a été enregistré en 2011, comparativement à un résultat net de 16,6 millions de dollars pour la période correspondante de 2010. Le résultat net par action a totalisé 0,49 $ négatif (de base et dilué) en 2011, comparativement à un résultat net par action de 0,15 $ (0,12 $ dilué) pour la période correspondante de 2010.

ANALYSE SECTORIELLE

Résultats des activités liées à la pâte NBSK
(en milliers de dollars canadiens)   Trois mois terminés le 31 décembre   Exercice terminé le 31 décembre
    2011 2010   2011 2010
Ventes   61 005 72 042   274 688 284 815
BAIIA(1)   19 8 026   43 841 56 315
Résultat opérationnel   (7 715) 866   13 526 27 645


QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2011

Au cours du quatrième trimestre de 2011, les ventes de pâte NBSK ont atteint 61,0 millions de dollars, comparativement à 72,0 millions de dollars pour la même période en 2010. Le volume des ventes a atteint 78 453 tonnes, soit 10 815 tonnes de moins qu'au trimestre correspondant de 2010. Cette réduction est principalement due au ralentissement des marchés au cours du quatrième trimestre de 2011.

Selon Resource Information Systems Inc. (« RISI »), le prix de vente de la pâte commerciale NBSK (pour la pâte livrée en Amérique du Nord) a diminué de 47 $ US la tonne, soit 5 % en moyenne par rapport au quatrième trimestre de 2010. Toutefois, la réduction d'une année à l'autre de la valeur de la devise canadienne par rapport au dollar américain a entraîné un prix de vente moyen de 778 $ la tonne au quatrième trimestre de 2011 comparativement à 807 $ la tonne au quatrième trimestre de 2010.

La production à l'usine de Saint-Félicien au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2011 a totalisé 77 031 tonnes, comparativement à 73 057 tonnes pour le quatrième trimestre de 2010. L'augmentation du volume de production est attribuable à une meilleure productivité principalement liée à l'installation de la presse pour la machine à pâte en novembre 2010.

Le coût la tonne des produits vendus lors du quatrième trimestre de 2011 à l'usine de Saint-Félicien a augmenté de 6 % par rapport à la même période en 2010. L'augmentation est principalement attribuable aux coûts d'énergie plus élevés et à l'impact de la réduction de valeur des stocks.

EXERCICE FINANCIER 2011

Les ventes pour l'exercice terminé le 31 décembre 2011 ont totalisé 274,7 millions de dollars, comparativement à 284,8 millions de dollars pour la même période en 2010, ce qui constitue une baisse de 10,1 millions de dollars. Cette baisse est attribuable à une devise canadienne plus forte par rapport à la devise américaine pour 11,3 millions de dollars et à un volume de ventes moins élevé pour 1,8 million de dollars, partiellement annulée par des prix de la pâte plus élevés pour 3,0 millions de dollars.

Selon le RISI, le prix de vente de la pâte commerciale NBSK (livrée en Amérique du Nord) a augmenté de 17 $ US la tonne ou 2 % en moyenne au cours de 2011 comparativement à 2010. La hausse du prix de la pâte NBSK a été plus qu'annulée par la vigueur du dollar canadien par rapport à 2010, se traduisant par un prix de vente moyen de 967 $ la tonne, soit 22 $ la tonne de moins que le prix de vente moyen enregistré en 2010.

Le volume des ventes de pâte NBSK a totalisé 341 441 tonnes en 2011, soit une diminution de 2 186 tonnes comparativement aux 343 627 tonnes comptabilisées pour la période correspondante en 2010.

Au cours de 2011, 11 % des ventes de pâte NBSK ont été réalisées au Canada, 70 % aux États-Unis, 14 % en Europe et 5 % dans d'autres régions. Pour la même période de l'exercice précédent, ces pourcentages étaient de 14 %, 62 %, 21 % et 3 %, respectivement.

La production à l'usine de Saint-Félicien pour l'exercice terminé le 31 décembre 2011 a totalisé 356 043 tonnes, comparativement à 339 701 tonnes pour 2010. L'augmentation du volume de production est attribuable à une meilleure productivité principalement liée à l'installation de la presse pour la machine à pâte en novembre 2010.

Le coût la tonne des produits vendus en 2011 est demeuré au même niveau, comparativement à la même période en 2010. Les coûts d'énergie et de produits chimiques plus élevés ainsi qu'une réduction de la valeur des stocks ont été annulés par la baisse des coûts de la fibre de bois ainsi que par une réduction des coûts fixes la tonne attribuables à une meilleure productivité.

Résultats des activités liées à la pâte RBK
(en milliers de dollars canadiens)   Trois mois terminés le 31 décembre   Exercice terminé le 31 décembre
    2011 2010   2011 2010
Ventes   57 995 59 412   263 002 271 724
BAIIA(1)   (3 501) 3 655   (2 582) 13 192
Résultat opérationnel   (4 996) 2 263   (8 138) 7 377


QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2011

Les ventes de pâte RBK ont atteint 58,0 millions de dollars au cours du quatrième trimestre de 2011, comparativement  à des ventes de 59,4 millions de dollars pour la période correspondante de 2010. Le volume des ventes a totalisé 74 425 tonnes au quatrième trimestre de 2011, comparativement à 79 881 tonnes pour la même période en 2010. Cette réduction est principalement due au ralentissement des marchés au cours du quatrième trimestre de 2011.

La production aux usines de Fairmont et de Menominee au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2011 a totalisé 94 780 tonnes, comparativement à 93 060 tonnes pour le quatrième trimestre de 2010. Cette augmentation du volume de production est attribuable à une meilleure productivité en 2011.

Le coût la tonne des produits vendus lors du quatrième trimestre de 2011 a augmenté de 18 % comparativement à la même période l'année dernière. Cette augmentation est principalement due à la réduction de valeur des stocks.

EXERCICE FINANCIER 2011

Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2011, le secteur de la pâte RBK a enregistré des ventes de 263,0 millions de dollars, comparativement à 271,7 millions de dollars pour la période correspondante en 2010. Cette baisse de 8,7 millions de dollars est principalement attribuable à un volume de ventes moins élevé pour 16,7 millions de dollars et à un taux de change défavorable pour 10,9 millions de dollars, ayant été compensée en partie par des prix réalisés nets de la pâte plus élevés pour 18,9 millions de dollars.

Le volume des ventes de la pâte RBK a atteint 346 481 tonnes en 2011, comparativement à 368 538 tonnes en 2010. En 2011, les prix de vente moyens de la pâte RBK ont augmenté de 7 % (3 % lorsque converti en dollars canadiens) comparativement à 2010.

Au cours de 2011, 86 % des ventes de pâte RBK ont été réalisées aux États-Unis, 10 % en Europe et 4 % dans d'autres régions. Au cours de la même période de l'exercice précédent, ces pourcentages étaient de 80 % aux États-Unis, 10 % en Europe et 10 % dans d'autres régions.

La production aux usines de Fairmont et de Menominee a totalisé 370 822 tonnes en 2011, en comparaison avec 360 543 tonnes en 2010. L'augmentation du volume de production est attribuable à une meilleure productivité en 2011.

Le coût la tonne des produits vendus a augmenté de 9 % en 2011, comparativement à la même période de 2010. L'augmentation du prix des vieux papiers compte pour la quasi-totalité de cette augmentation. D'autres facteurs, comme une réduction de valeur des stocks de produits finis, ont été partiellement compensés par l'incidence d'un dollar canadien plus fort sur les coûts des usines en dollars américains.

OFFRE PUBLIQUE D'ACHAT

Le 28 novembre 2011, AbitibiBowater inc., faisant affaire sous le nom de Produits Forestiers Resolu (« Abitibi ») a annoncé son intention de faire une offre d'initié pour acquérir toutes les actions ordinaires en circulation de Fibrek (les « actions ordinaires ») moyennant une contrepartie par action ordinaire de 1,00 $ payable au comptant, en actions ordinaires d'Abitibi, ou une combinaison des deux. Le 15 décembre 2011, Abitibi a officiellement lancé son offre d'initié.

Le 18 décembre 2011, le conseil d'administration de Fibrek a reçu un avis de son conseiller financier, Valeurs Mobilières TD Inc.(« Valeurs Mobilières TD »), voulant que la contrepartie offerte aux actionnaires de Fibrek (autre que ceux ayant conclu des conventions de blocage avec Abitibi), dans le cadre de l'offre d'initié, était insuffisante d'un point de vue financier, pour ces actionnaires. Le 3 janvier 2012, le conseil d'administration de Fibrek a annoncé le dépôt de sa circulaire des administrateurs qui recommandait aux actionnaires de Fibrek de REJETER l'offre d'inité d'Abitibi. Le conseil d'administration a également recommandé aux actionnaires qui avaient déposé leurs actions ordinaires d'en RÉVOQUER le dépôt immédiatement. Sa recommandation formelle et les motifs à l'appui d'une telle recommandation sont décrits dans la circulaire des administrateurs datée du 26 décembre 2011.

Le 6 février 2012, le conseil d'administration de Fibrek a annoncé les conclusions de l'évaluation officielle de Canaccord Genuity Corporation (« Canaccord Genuity ») des actions ordinaires de Fibrek conformément aux exigences du Règlement 61-101 - Protection des porteurs minoritaires lors d'opérations particulières. Compte tenu et sous réserve des analyses et des hypothèses énoncées dans son évaluation, Canaccord Genuity est d'avis qu'en date du 3 février 2012, la juste valeur marchande d'une action ordinaire de Fibrek se situait à l'intérieur d'une fourchette allant de 1,25 $ à 1,45 $.

Le 10 février 2012, Fibrek a annoncé qu'elle avait conclu une convention de soutien (la « convention de soutien ») avec Mercer International Inc. (« Mercer ») en vertu de laquelle Mercer proposera d'acquérir la totalité des actions ordinaires émises et en circulation de Fibrek (l'« Offre de Mercer ») par voie d'offre publique d'achat. La contrepartie devant être offerte pour chaque action ordinaire de Fibrek en vertu de l'Offre de Mercer sera de 1,30 $ payable au comptant, en actions ordinaires de Mercer, ou une combinaison des deux. Une telle contrepartie représente une prime d'environ 70 % par rapport au cours moyen pondéré du volume des actions de Fibrek sur la Bourse de Toronto (« TSX ») au cours des 20 jours de bourse terminés le 28 novembre 2011, et une prime de 81 % par rapport au cours de clôture le jour précédant l'annonce de l'offre d'initié d'Abitibi. La contrepartie représente également une prime de 30 % par rapport à l'offre d'initié d'Abitibi.

Le 10 février 2012, le conseil d'administration a également indiqué qu'il avait reçu de son conseiller financier, Valeurs Mobilières TD, un avis sur le caractère équitable, selon lequel la contrepartie offerte aux termes de l'Offre de Mercer est équitable, d'un point de vue financier, pour les actionnaires de Fibrek (autres que ceux qui ont conclu des conventions de blocage avec Abitibi).

Tous les détails de l'Offre de Mercer seront inclus dans une note d'information qui devrait être postée aux porteurs d'actions ordinaires de Fibrek d'ici le 29 février 2012.

Mercer et Fibrek ont également conclu une convention de bons de souscription spéciaux (la « convention de bons de souscription ») en vertu de laquelle Mercer a convenu d'acheter 32 320 000 bons de souscription spéciaux de Fibrek (les « bons de souscription ») dans le cadre d'un placement privé, au prix de 1,00 $ le bon de souscription pour un produit de souscription total de 32 320 000 $. Les bons de souscription sont convertibles en actions ordinaires de Fibrek à raison d'un bon de souscription pour une action ordinaire. Le produit des bons de souscription doit d'abord être utilisé par Fibrek pour réduire le montant de sa facilité de crédit ABL étant donné (i) les coûts provoqués récemment par le processus d'évaluation des alternatives stratégiques lancé en réponse à l'offre d'initié d'Abitibi, (ii) les niveaux élevés des stocks de pâte RBK et les ventes inférieures aux prévisions qui ont entraîné la décision de fermer l'usine de Fairmont pendant cinq semaines à partir du 20 février 2012 et un besoin accru de liquidités, et (iii) les dépenses en immobilisations nécessaires au programme de production d'électricité et autres occasions de croissance et de diversification.

Le 13 février 2012, Abitibi a déposé devant le Bureau de décision et de révision (Québec) (le « Bureau »), le tribunal administratif qui dispose de l'autorité formelle en matière de droit et d'affaires réglementaires relativement aux valeurs mobilières dans la province de Québec, une demande d'interdiction d'opérations à l'égard de l'Offre de Mercer et des bons de souscription. De plus, trois actionnaires, incluant Fairfax Financial Holdings Limited (« Fairfax »), qui ont signé des conventions de blocage avec Abitibi, ainsi que Steelhead Partners LLC, qui, comme Fairfax, est un actionnaire important d'Abitibi, ont également, par l'entremise de leurs conseillers, demandé d'arrêter l'émission des bons de souscription devant le TSX. Fibrek est présentement en attente des décisions du Bureau et du TSX.

PERSPECTIVES

Les prix de la pâte NBSK ont poursuivi leur baisse dans tous les marchés au cours du dernier trimestre de 2011. Ayant atteint un bas niveau de 825 $ US par tonne en décembre, les prix pour l'Europe du Nord devraient rester relativement stables au premier trimestre de 2012. Toutefois, une réduction supplémentaire de 20 $ US la tonne en Amérique du Nord a été annoncée en janvier, ce qui porte le prix à 870 $ US la tonne. Le marché mondial de la pâte NBSK montre actuellement des signes que les prix ont atteint le creux du cycle. Pour la première fois en sept mois, aucune baisse de prix n'a été constatée pour le mois de février et les prix sans contrat pour la Chine ont augmenté de 20 $ US la tonne. Une annonce a été faite par un producteur de pâte NSBK de premier plan augmentant d'un 20 $ US additionel la tonne sur le prix sans contrat pour la Chine en mars. En outre, les machines à papier qui ont subi des arrêts de production durant la période des Fêtes sont en cours de redémarrage. La Société s'attend à une reprise graduelle de la demande et des prix au cours du deuxième trimestre de 2012.

Au cours du quatrième trimestre de 2011, les marchés de la pâte RBK ont continué à subir les impacts négatifs du prix élevé des vieux papiers et du faible coût de la pâte kraft de feuillus. Cette situation, combinée aux arrêts de production liés à la production de papier vert dans le secteur de l'impression et de l'écriture, ainsi que de la substitution à la pâte kraft de feuillus dans le secteur des tissus, a entraîné une diminution de la demande. En raison de ces conditions de marché difficiles, Fibrek a annoncé le 10 février 2012, un arrêt de production d'une durée d'environ cinq semaines, à compter du 20 février 2012, à son usine de Fairmont pour gérer le niveau des stocks. Pour ce qui est de l'avenir, la Société estime que le retour à un niveau équilibré des stocks de pâte de feuillus devrait avoir un impact positif sur la demande de pâte RBK.

Le 26 octobre 2011, le gouvernement du Québec a adopté un règlement qui permet à Hydro-Québec d'acheter de l'électricité produite par les installations de cogénération de biomasse forestière résiduelle provenant d'un producteur d'énergie renouvelable. Le programme a été approuvé par la Régie de l'énergie le 15 décembre 2011 et officiellement lancé par Hydro-Québec le 20 décembre 2011. Fibrek croit que son usine de Saint-Félicien répond aux critères de producteur d'énergie renouvelable en vertu de ce programme. Le 27 janvier 2012, la Société a soumis sa proposition pour fournir l'équivalent de sa capacité existante de production d'énergie verte de 33 MW relativement aux 150 MW pouvant être attribués dans le cadre de ce programme de cogénération.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

En raison de circonstances actuelles liées à l'offre publique d'achat, Fibrek ne tiendra pas de conférence téléphonique pour discuter des résultats du quatrième trimestre et de l'exercice financier 2011.

À propos de Fibrek
Fibrek (TSX : FBK) est un chef de file en matière de production et de commercialisation de pâtes kraft vierge et recyclée de grande qualité. La compagnie exploite trois usines situées à Saint-Félicien, au Québec, à Fairmont, en Virginie-Occidentale et à Menominee, au Michigan. Sa capacité annuelle de production combinée totalise 760 000 tonnes métriques. Fibrek emploie environ 500 personnes. L'usine de Saint-Félicien fournit de la pâte kraft blanchie de résineux du Nord (connue sous le nom de pâte NBSK) à divers secteurs de l'industrie du papier au Canada, aux États-Unis et en Europe, pour utilisation dans des produits spécialisés. Les usines de Fairmont et de Menominee produisent de la pâte kraft blanchie recyclée (connue sous le nom de pâte RBK) séchée à l'air et approvisionnent principalement des fabricants de papier fin non couché, de papier tissu à usage commercial et industriel et de papier couché aux États-Unis.

Énoncés prospectifs
Ce communiqué contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Un énoncé prospectif est l'expression d'une opinion, d'une attente ou d'une intention ou c'est une déclaration qui n'est pas un fait historique. Il porte par exemple sur les perspectives, la stratégie commerciale, les plans, les attentes, les résultats ou les mesures futures de Fibrek, ou sur les hypothèses sur lesquelles ces énoncés sont fondés. Les énoncés prospectifs sont souvent caractérisés par l'emploi de termes comme « perspectives » ou de verbes comme « avoir l'intention de », « planifier », « prévoir », « projeter », « être d'avis », « croire », « estimer » et « s'attendre à », éventuellement employés au futur ou au conditionnel. Ces énoncés sont fondés sur l'information dont la direction de Fibrek (la « direction ») dispose actuellement, sur les hypothèses, les intentions, les plans, les projets, les attentes et les estimations actuels de la direction concernant la croissance, les résultats opérationnels, le rendement, les perspectives et possibilités d'affaires futures de Fibrek, sa capacité à attirer et à fidéliser les clients et la conjoncture économique dans laquelle elle exerce ses activités. Les énoncés prospectifs sont tributaires de risques connus et inconnus, d'incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Fibrek diffèrent sensiblement des conclusions, des prévisions ou des projections mentionnées dans les énoncés prospectifs. Ces risques, incertitudes et autres facteurs incluent notamment : les mesures prises par Abitibi ou Mercer, les mesures prises par les actionnaires de Fibrek relativement à l'offre non sollicitée d'Abitibi et l'offre de Mercer, l'effet possible de l'offre non sollicitée d'Abitibi et de l'offre de Mercer sur les activités de Fibrek, l'attribution d'un contrat d'achat d'électricité à Fibrek aux termes du nouveau programme de cogénération du gouvernement du Québec, la conjoncture économique générale, les prix de la pâte et les volumes de ventes, les fluctuations du taux de change, l'approvisionnement et le coût de la fibre de bois, des vieux papiers et d'autres matières premières, les cotisations aux régimes de retraite, les marchés concurrentiels, la dépendance envers les clients importants, la capacité accrue de production, les bris d'équipement, les interruptions de la production, les besoins en capitaux et d'autres facteurs mentionnés dans les documents d'information continue de Fibrek disponibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com. Il est recommandé au lecteur de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs sont valides à la date du présent communiqué, et, sous réserve des exigences des lois sur les valeurs mobilières applicables, Fibrek se dégage de toute obligation de les mettre à jour ou de les modifier pour refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances.

Note aux lecteurs : Les états financiers consolidés vérifiés et le rapport de gestion sont disponibles sur le site de Fibrek à : www.fibrek.com et sur le site SEDAR à : www.sedar.com.

Fibrek Inc. : Faits saillants financiers - Quatrième trimestre et exercice financier terminés le 31 décembre 2011

 
(en milliers de dollars canadiens, sauf les
montants par action)
  Trois mois terminés
le 31 décembre
  Exercice terminé
le 31 décembre
    2011   2010   2011   2010
Ventes   119 000   131 454   537 690   556 539
Coût des produits vendus   106 168   104 902   436 377   431 774
Coûts de livraison   9 629   10 103   42 165   41 494
Frais de vente et d'administration   6 685   4 768   17 889   13 764
BAIIA(1)   (3 482)   11 681   41 259   69 507
Amortissement   9 229   8 552   35 871   34 485
Résultat opérationnel   (12 711)   3 129   5 388   35 022
Charges financières   2 520   3 649   11 380   17 336
Produits financiers   (12)   (6)   (192)   (30)
Perte (gain) sur instruments financiers   2   (15)   (3 492)   3 216
Perte sur la cession d'immobilisations corporelles   304   79   390   74
Perte (gain) sur la conversion de devises   1 468   2 402   (1 530)   3 381
Gain suite au règlement d'une réclamation   -   (5 544)   (55)   (5 544)
Dévaluation d'actifs(2)   62 985   -   62 985   -
Résultat avant impôt   (79 978)   2 564   (64 098)   16 589
Économie d'impôts   (81)   -   (67)   (5)
Résultat net   (79 897)   2 564   (64 031)   16 594
Résultat net par action                
  - de base   (0,61)   0,02   (0,49)   0,15
  - dilué   (0,61)   0,02   (0,49)   0,12
                 
Situation financière                
                 
(en milliers de dollars canadiens)           Au 31 décembre
            2011   2010
Trésorerie et équivalents de trésorerie           5 576   16 421
Débiteurs           63 294   68 424
Stocks           99 868   77 187
Immobilisations corporelles           307 553   382 609
Total de l'actif consolidé           481 792   555 900
Créditeurs et charges à payer           66 488   56 092
Facilité de crédit fondée sur l'actif           34 789   -
Débentures           -   49 609
Dette à long terme           80 864   82 798
Capitaux propres           257 095   335 273

(1) Le terme « BAIIA » désigne le résultat avant amortissement, charges et produits financiers et impôts ainsi qu'avant les autres revenus et dépenses hors exploitation, tel que les pertes ou les profits provenant d'instruments financiers, la cession d'immobilisations, dévaluation d'actifs et d'écart de change. Le BAIIA n'est pas une mesure reconnue aux termes des IFRS et ne fait l'objet d'aucun audit. La direction croit que cette mesure offre aux investisseurs un complément d'information utile sur l'encaisse dégagée avant le service de la dette, les dépenses en immobilisations et les impôts sur le résultat. Toutefois, le BAIIA ne doit pas être pris ni interprété par les investisseurs comme un substitut du résultat net établi conformément aux IFRS à titre d'indication du rendement de Fibrek, ni comme un substitut des flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles, d'investissement et de financement pour l'évaluation des liquidités et des flux de trésorerie. La méthode utilisée par Fibrek pour calculer le BAIIA peut différer de celle utilisée par d'autres émetteurs. Par conséquent, cette mesure pourrait ne pas être comparable à celle qu'utilisent d'autres émetteurs. Le BAIIA indiqué dans le présent document représente le résultat avant amortissement, charges et produits financiers et autres revenus et dépenses hors exploitation, de même que les impôts sur le résultat présentés dans les états financiers.
(2) Provoquée par l'offre d'initié

  

SOURCE FIBREK INC.

Renseignements :

Investisseurs et analystes :
Patsie Ducharme (514) 871-0550
Vice-présidente et Chef de la direction financière

Médias et autres :
Dany Paradis (514) 871-0550
Vice-président, Gestion du changement et Chaîne d'approvisionnement

Profil de l'entreprise

FIBREK INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.